Pierre Le Ny et Émilie Urbansky, Anouck 6 ans
Famille - Paris

Synesthésie artistique dans l'appartement du manager de Woodkid.

/

chez

Pierre Le Ny et Émilie Urbansky, Anouck 6 ans

Ils aiment l’art sous toutes ses formes et en ont fait leur métier. Pierre Le Ny et Émilie Urbansky, qui, enfants, arpentaient musées parisiens et puces de Saint-Ouen, gèrent désormais la carrière et l’image d’artistes talentueux. À travers Modernist (société de management et direction artistique de Woodkid et The Shoes) pour lui et Sony Music Entertainment pour elle. Une quête permanente de l’innovation qui leur permet de révéler, accompagner et construire le parcours de talents en leur offrant des propositions sur mesure. Un vrai rôle de composition qui se sent dans leur appartement. Le couple s’y ai réparti naturellement les partitions. Le choix des meubles pour Pierre, les objets de décoration pour Émilie. Ou quand Gio Ponti côtoie Pierre Chapo, Hans Wegner et Mogensen dans un écrin haussmanien coloré. Un mélange d’influences savamment orchestré autour d’un bleu repéré à la cité Le Corbusier de Pessac qui marque, dès le salon, l’esprit de ce lieu si particulier. Référence principale de Pierre, le design français du XXème siècle – plus particulièrement la période de la Reconstruction – est omniprésent et s’admire en les créations de Marcel Gascoin, Jean Prouvé ou Pierre Jeanneret dont les fauteuils Easy Armchair viennent de la Galerie Bouvier Le Ny. Car oui, Pierre est aussi galeriste et a trouvé en Jean-Baptiste Bouvier l’expert complice nécessaire à sa volonté de rallier les arts. Une double casquette qui l’amène, comme chez lui, à maîtriser la chaîne de création dans sa globalité.

Salon Pierre Le Ny
Design Ikonik Fauteuil Papa bear Hans Wegner 14 900,00€
Description

Fauteuil Papa Bear structure en érable. Par Hans Wegner pour l’atelier AP Stolen en 1951.

En savoir plus
En savoir plus
Acheter
Galerie Bouvier-Le Ny Chaise Pierre Jeanneret Sur demande
Description

Chaise par Pierre Jeanneret autour de 1956. En teck, à dossier incliné et légèrement galbé. Piètement latéral…

En savoir plus
En savoir plus
Acheter
Pamono Chaise Clam Sur demande
Description

Chaise Clam par Philip Arctander.

Pieds en bouleau, assise et dossier en peau de mouton.

En savoir plus
En savoir plus
Acheter
Chapo-Creation Table oeil Pierre Chapo Sur demande
Description

Table basse ovale “OEil” en orme, circa 1965, formée de deux arcs de cercle reposant chacun sur trois pieds…

En savoir plus
En savoir plus
Acheter
Pierre Le Ny Émilie Urbansky Salon Fauteuil Papa Bear Hans Wegner Paris
Table Basse Salon Pierre Le Ny Emilie Urbansky Paris
Bibliothèque Vinyls Livres Salon Pierre Le Ny Emilie Urbansky
Table Basse Céramiques Pierre Le Ny Emilie Urbansky
Salon Mur Tableau Pierre Le Ny Emilie Urbansky Paris
Salon Canapé Plantes Pierre Le Ny Emilie Urbansky Paris
Fauteuil Papa Bear Hans Wegner Pierre Le Ny Emilie Urbansky Paris
Pierre Le Ny et Émilie Urbansky, Anouck 6 ans

Pierre, Émilie, pouvez-vous vous présenter ?

Pierre

J’ai grandi en banlieue, à Chaville, et fait mes études à Versailles. J’ai commencé à bosser en 1999 en tant qu’attaché de presse dans la musique. Je suis aujourd’hui manager d’artistes (Woodkid, The Shoes) et directeur artistique freelance son et image avec ma société Modernist. En juin dernier j’ai fondé, au côté de Jean-Baptiste Bouvier, la Galerie Bouvier Le Ny.

Émilie

Parisienne d’adoption, j’ai étudié la littérature et l’histoire de l’art. J’étais à l’École du Louvre quand on m’a proposé un job chez Delabel (label indé qui produisait Chemical Brothers, The Verve, White Stripes, Gonzales, Feist, Placebo). Intégrée au service de communication au départ, j’ai ensuite intégré les services artistiques Images. Je suis maintenant Directrice de l’Image de Sony Music Entertainment.

Musique, décoration : peut-on dire que l’art fait partie intégrante de votre vie à chacun ?

Pierre

L’art est un vrai moteur dans ma vie. Il m’inspire chaque jour, me donne des idées, me fait rebondir. Mes parents m’ont accompagné toute ma jeunesse dans les musées parisiens. Chaque mercredi, c’était le Louvre, Orsay, Cluny… Pareil pour Émilie !

Émilie

Oui, avec ma famille on arpentait les musées et les puces de Saint-Ouen pendant les vacances scolaires !

Pierre

La musique, c’est arrivé très tôt aussi, avec le conservatoire et surtout un grand frère musicien qui m’a donné le goût pour cela et l’envie d’y travailler.

Émilie

Donc oui, on peut dire qu’on est entourés d’art depuis longtemps et de plus en plus. Dans ses expressions les plus sérieuses ou les plus frivoles !

Comment réalises-tu tes choix Pierre ? Qu’est-ce qui te fait parier sur un artiste plutôt qu’un autre Émilie ?

Pierre

L’émotion qu’un artiste peut me procurer est la base. Je ne pense pas à l’efficacité ou au côte commercial en premier lieu. J’aime construire des carrières, des identités fortes avec des personnes qui le sont tout autant, les aider à se révéler, en ne perdant jamais de vue qu’il faut se démarquer et innover.

Émilie

Mon métier consiste principalement à découvrir de nouveaux talents. Et j’adore le côté labo d’innovation, c’est vraiment ce que je préfère donc pour ça c’est l’intuition qui prime.

Pierre

Et la curiosité ! Permanente pour tout ce qui se fait.

Émilie

Oui ! Photographes, vidéastes, designers, stylistes, chorégraphes, illustrateurs… Il faut les repérer pour faire des propositions sur mesure. ‘’La forme c’est le fond qui fait surface’’ disait Hugo. Je crois que c’est valable dans tous les domaines, l’idée est donc de combiner les meilleurs vecteurs d’expression !

Pourquoi avoir ouvert une galerie Pierre ?

Émilie

Parce que la maison était pleine !

Pierre

C’est vrai ! Mais aussi parce que le design est mon autre passion. Ce sont deux domaines qui se font complètement écho, alors je me suis dit : pourquoi se cantonner à la musique ? J’ai toujours aimé maîtriser la chaîne de création dans sa globalité : signer des artistes, faire l’image, le son, le marketing et la communication. Mis à part le son, la démarche est la même avec les designers alors j’ai réalisé que je pouvais complètement assumer cette nouvelle activité de galeriste en parallèle de la musique. J’aime bien les doubles casquettes. Galeriste et manager, ça me plaît ! Rallier les arts comme l’a fait la revue L’Esprit nouveau en 1920, c’est quelque chose de primordial pour moi !

Chaise Standard Jean Prouvé Bureau Enfant Salon Pierre Le Ny Emilie Urbansky Paris
Livre UAM Salon Table Pierre Le Ny Emilie Urbansky Paris
Pierre Le Ny et Émilie Urbansky, Anouck 6 ans
Pierre Le Ny et Émilie Urbansky, Anouck 6 ans
Céramiques Exposition Appartement Pierre Le Ny Emilie Urbansky Paris
Spanish Chair Mogensen Appartement Salon Pierre Le Ny Emilie Urbansky Paris
Lampe Tahiti Ettore Sottsass Salon Pierre Le Ny Emilie Urbansky Paris
Pierre Le Ny et Émilie Urbansky, Anouck 6 ans
Pierre Le Ny et Émilie Urbansky, Anouck 6 ans

Le design français du XXème siècle, une référence pour vous ?

Pierre

C’est ma référence principale, oui, de 1928 à la fin des années 50. La Reconstruction française est passionnante ! Ce qu’on appelle aujourd’hui design est arrivé tard en France.

Émilie

Je suis moins monomaniaque que Pierre. J’adore les designs américain, italien et français confondus !

Pierre

Moi aussi, mais je préfère les lignes pures fonctionnalistes et modernistes du design français du XXe. J’ai une admiration sans aucune mesure pour le travail de Jean Prouvé et de Robert Mallet Stevens, pour ne citer qu’eux. L’Union des Artistes Modernes (UAM) créée en 1929 regroupe vraiment les artistes et la période que j’affectionne le plus dans celui-ci.

Émilie

La Galerie Bouvier Le Ny en est l’expression la plus claire, d’ailleurs à la maison c’est plus mélangé et éclectique. Si je m’écoutais, ça le serait encore plus mais il me dit souvent à propos d’objets ‘’Ah ça c’est plutôt pour la maison de campagne‘’ que nous n’avons pas. Forcément !

Dans ton intérieur Pierre, possèdes-tu un/des meuble(s) de ta galerie ?

Pierre

Oui, quelques-uns, comme les tabourets de Marcel Gascoin ou les fauteuils Easy Armchair de Pierre Jeanneret pour Chandigarh.

Quel serait ton préféré ?

Pierre

Une chaise métropole 305 de Jean Prouvé avec le tampon des PTT sous l’assise.

Comment avez-vous pensé la décoration, l’espace de cet appartement ?

Pierre

C’est un travail de couple ! Je suis très mobilier et Émilie est plus orientée objets de décoration, photos, plantes, etc. On se complète énormément !

Émilie

On a mélangé nos influences pour s’approprier les lieux qui ne ressemblaient pas du tout à ça initialement. On a tout ouvert, peint un mur dans ce bleu repéré à la cité Le Corbusier de Pessac, mais on a gardé les éléments haussmanniens.

Spanish Chair Mogensen Salon Pierre Le Ny Emilie Urbansky Paris
Emilie Urbansky Portrait Salon Appartement Pierre Le Ny Paris
Salle à Manger Pierre Le Ny Emilie Urbansky Appartement Paris
Chaise PTT Jean Prouvé Appartement Pierre Le Ny Emilie Urbansky Paris
Couloir Appartement Pierre Le Ny Emilie Urbansky Paris
Chambre Parentale Appartement Pierre Le Ny Emilie Urbansky Paris
Pierre Le Ny et Émilie Urbansky, Anouck 6 ans
Curiosités Cabinet Vintage Bibelots Appartement Pierre Le Ny Emilie Urbansky Curiosités Cabinet Appartement Pierre Le Ny Emilie Urbansky Paris Chambre Parentale Anouck Fille Pierre Le Ny Emilie Urbansky Paris Miroir Chambre Pierre Le Ny Emilie Urbansky Paris Mocassins Noirs Gucci Pierre Le Ny Emilie Urbansky Paris Affiche Vintage Jean Prouvé Design Déco Appartement Pierre Le Ny Emilie Urbansky Paris

Où vas-tu chercher tes fameux meubles Pierre ?

Pierre

La question qui revient tout le temps ‘’Mais tu les trouves où tes meubles ?’’. Pour une petite partie sur Internet, sur deux gros sites que tout le monde connaît ! Mais c’était au début, malheureusement je n’y trouve plus grand chose. J’en ai aussi acheté dans divers dépôts et Emmaüs de province, des déballages, des brocantes … Là, pareil, bonne chance ! Et puis enfin, les puces de Saint-Ouen. C’est comme ça que j’ai rencontré Jean-Baptiste.

Avez-vous un designer, une époque que vous chérissez particulièrement ?

Pierre

Un designer, oui ! Jean Prouvé. Son travail traverse les années et je ne m’en lasserai jamais. Pour moi il est au-dessus de tous, sa cote aujourd’hui n’est ni un mystère, ni une aberration à mon sens vu la qualité de ses créations. Sinon le mouvement d’après-guerre et la Reconstruction avec le travail de Marcel Gascoin pour le Havre et les ensembles de Perret. J’aime la précision et la rationalité qu’il a amené dans toutes ses pièces. Son petit tabouret trèfle est une vraie sculpture, ses étagères sont fines et légères.

Émilie

Dans un style plus “déco”, le travail de Gio Ponti est remarquable. Le laiton et les velours très présents de nos jours étaient ses matériaux de prédilection dans les années 50. Dans un registre plus contemporain, le travail d’India Mahdavi me réjouit aussi.

La décoration, une affaire de famille ?

Pierre

De couple plutôt : je lui montre des choses, elle m’en fait découvrir d’autres.

Émilie

Mes parents sont des chineurs invétérés. Petite, je traînais des pieds pour aller aux Puces, maintenant j’y vais avec plaisir voir de belles choses. On rapporte plein de bricoles de nos voyages !

Salle à Manger Appartement Pierre Le Ny Emilie Urbansky Paris
Cuisine Appartement Pierre Le Ny Emilie Urbansky Paris
Chambre Fille Anouck Pierre Le Ny Emilie Urbansky Paris
Pierre Le Ny et Émilie Urbansky, Anouck 6 ans
Bureau Anouch Fille Pierre Le Ny Emilie Urbansky Paris

Comment y sensibilisez-vous votre fille ?

Pierre

On lui montre, lui explique un peu. Je lui ai trouvé des petites pièces adaptées à son âge (lampes Pelican). Elle s’y formera toute seule au fil des années si cela l’intéresse. On verra. Pendant toute mon enfance, je passais devant les Maisons de Jean Prouvé à Meudon à deux pas de chez mes parents et je trouvais ça horrible. Aujourd’hui je peux m’y arrêter à chaque fois sans lassitude !

Émilie

On n’en peut plus d’ailleurs avec Anouck !

Avez-vous une pièce dont vous êtes particulièrement fiers ?

Pierre

Ma table basse œil de Pierre Chapo, chinée chez une mamie il y a des années pour pas grand chose.

Émilie

Le Spanish Chair de Mogensen, qu’il m’a offert il y a très longtemps. On dirait un petit taureau.

Quels sont vos projets pour la suite ?

Pierre

Travailler sur les prochains albums de mes artistes, en signer de nouveaux, faire grossir mon activité de management artistique. Et puis faire grandir la galerie à travers des expos d’artistes contemporains (photos, peintures, céramiques) toujours en lien avec le mobilier que nous présentons et, bien sûr, chiner des pièces exceptionnelles !

Émilie

Étudier l’art africain et trouver quelques pièces qui iraient bien chez moi, harceler Théo Mercier pour qu’il me vende un de ces totems et monter un prix photographique !

Enfin, quelques adresses à Paris ou ailleurs ?

Pierre

Pour les meubles à Saint-Ouen, les marchés Paul Bert et Biron. À Los Angeles, les galeries sur Melrose Avenue et les immenses hangars de JF Chen : des pièces design de toutes époques entassées les unes sur les autres. C’est n’importe quoi mais c’est à faire au moins une fois ! Pour les disques, Rough Trade East, à Londres.

Émilie

Les marchés artisanaux de tous les pays. À Londres, il y a les incontournables Liberty et Dover Street Market, pour les vêtements principalement. Margaret Howell aussi pour les fringues, mais surtout pour les céramiques de Nicola Tassie et les antiquaires tout autour !

Pierre Le Ny et Émilie Urbansky, Anouck 6 ans
Portrait Pierre Le Ny Bibliothèque Disques Appartement Paris
Photographie Noir Blanc Déco Apparement Pierre Le Ny Emilie Urbansky Paris
Portrait Pierre Le Ny et Anouck Appartement Paris
Pierre Le Ny et Émilie Urbansky, Anouck 6 ans

Je préfère les lignes pures fonctionnalistes et modernistes du design français du XXe. J'ai une admiration sans aucune mesure pour le travail de Jean Prouvé et de Robert Mallet Stevens.

Salle à Manger Bibliothèque Disque Pierre Le Ny Emilie Urbansky Paris
L’entrée de Pierre Le Ny
Galerie Bouvier-Le Ny Chaise Pierre Jeanneret Sur demande
Description

Chaise par Pierre Jeanneret autour de 1956. En teck, à dossier incliné et légèrement galbé. Piètement latéral…

En savoir plus
En savoir plus
Acheter
The Conran Shop Miroir Mural Gio Ponti 999,00€
Description

Ce miroir mural classique a été conçu par Gio Ponti en 1933 et présente des lignes épurées alliant le style des…

En savoir plus
En savoir plus
Acheter
India Mahdavi Lampe Don Giovanni Sur demande
Description

Don giovanni en verre de bohème, dessiné par India Mahdavi.

Hauteur: 54 cm.

En savoir plus
En savoir plus
Acheter
Veilhan Sculpture Xavier Veilhan Sur demande
Description

Sculpture Emmanuelle par Xavier Veilhan.

En savoir plus
En savoir plus
Acheter
Galerie Bouvier le Ny Tabouret Trèfle Marcel Gascoin Sur demande
Description

Tabouret  Trèfle, ca 1953 en chêne.

En savoir plus
En savoir plus
Acheter

Crédits : Constance Gennari @thesocialitefamily

Où Trouver

Mobilier

Inspiration déco...

Portrait Famille Appartement Paris Charlotte Vauvillier et Jean Baptiste Bouvier

Charlotte Vauvillier et Jean-Baptiste Bouvier, Louis 1 an

Charlotte Vauvillier et Jean-Baptiste Bouvier font la paire. Diplômés des Arts Déco, ces deux fondus de design ont respectivement fondé une agence d’architecture d’intérieur et une boutique aux puces. Jean-Baptiste affiche même...

Vous aimerez aussi

6 commentaires

Magnifique ! Est-ce que vous savez d’où vient le plaid sur le canapé du salon ? Merci !

Une question : j’aime beaucoup le miroir sur pied dans le couloir, qui en est l’éditeur?
Merci!
(et, évidemment, l’appartement est superbe…)

The Socialite Family, 10 novembre 2016

Bonjour Caroline,
Malheureusement, ce miroir en plastique années 70 est chiné et son auteur comme sont éditeur nous sont inconnus !
Belle journée à vous,
L’équipe The Socialite Family

En tout cas, c est bien la preuve que la chambre toute en rose n’est pas la seule option de deco pour les petites filles et leurs chambres . Je préfère en tout cas comme ils l’ont faite et de loin … Cela fait beaucoup moins cliché et plus original sans perdre le côté enfantin de la pièce. Tout dans la mesure…

C’est tres beau! En particulier j’aime beaucoup le canapé et les fauteuils blancs en mouton. Serait il possible de savoir de qui ils sont ? Merci bcp

The Socialite Family, 14 février 2017

Bonjour Mai !
Les fauteuils blancs sont disponibles dans notre rubrique “Où trouver” sous l’article.
Il s’agit des chaises “Clam”.
Concernant le canapé trois places, il s’agit d’une création d’Otto Schultz.
Très belle journée à vous,
L’équipe The Socialite Family

Ajouter un commentaire

La Newsletter Socialite

Votre dose d'inspiration tous les mardis