French Curiosity Club, <br> dynamiser les esprits féminins

French Curiosity Club,
dynamiser les esprits féminins

Le temps d’une soirée, le French Curiosity Club prend ses quartiers dans un endroit insolite et part à la rencontre de femmes passionnées qui racontent leurs expériences et leurs chemins de vie. L’idée de ce networking bienveillant est née dans l’esprit de Margaux Hammer, jeune avocate spécialisée en droit de la propriété intellectuelle et nouvelles technologie, après un voyage à Chicago. De retour en France, elle s’associe avec quatres amies et fonde une start-up associative qui a comme fil rouge l’envie de faire découvrir des parcours de femmes inspirantes et créatrices. Oenologue, journaliste, agronome ou encore danseuse, il existe autant d’histoires différentes qu’il y a de métiers et de passions. Après le “talk”, toutes se retrouvent autour d’un verre et peuvent ainsi échanger avec les intervenantes. Lieu mouvant d’expression et de rencontre, le French Curiosity Club n’a pas dans l’idée d’exclure les hommes, mais plutôt de rapprocher les femmes. Ici, l’enthousiasme est clairement au rendez vous.

En savoir plus sur les réunions inspirationnelles du French Curiosity Club sur leur site.

Livres Meuble bleu Lampe vintage Appartement Margaux Hammer French Curiosity Club
Équipe French Curiosity Club Appartement Margaux Hammer
Canapé Salon Appartement Margaux Hammer French Curiosity Club

Margaux, Clémence, Océane et Zoé, pourriez-vous vous présenter ?

Margaux

Originaire du sud-ouest, je vis à Paris depuis cinq ans. Je suis avocate spécialisée en droit de la propriété intellectuelle et nouvelles technologies, ce qui me passionne ! Cela s’équilibre parfaitement avec le French Curiosity Club qui m’apporte plus d’actions et de rencontres. Au sein du French Curiosity Club, je m’occupe de dénicher nos talkeuses, de les rencontrer, de chercher les lieux et de coordonner la vie du projet et de l’équipe de manière générale.

Clémence

Je suis graphiste et directrice artistique et en activité depuis deux ans. J’ai passé quelques temps en agence et je suis aujourd’hui à mon compte. J’ai rejoint l’équipe du French Curiosity Club au tout début, emballée par le projet que proposait Margaux. En charge de l’identité graphique du French Curiosity Club, je m’occupe de faire vivre visuellement l’association. C’est quelque chose qui me plait énormément et qui me permet de donner beaucoup de sens à un métier qui peut parfois bousculer mes valeurs.

Océane

Je suis avocate comme Margaux. J’ai l’ai rencontrée lors d’un hackathon organisé par l’association GEF à l’école 42 de Xavier Niel. Margaux pitchait sur le French Curiosity Club. Moi je venais en tant que coach juridique. À l’époque je venais de négocier un 4/5e dans mon cabinet d’avocats. Je cherchais à m’engager dans une nouvelle activité qui me sorte de mes bouquins, me fasse un peu toucher du doigt l’organisation d’évènements et surtout nourrisse un peu ma curiosité ! J’ai toujours adoré rencontrer des gens inspirants. Ces personnes qui parlent avec une petite lumière dans le regard parce qu’ils ont décidé de s’engager dans un métier, une cause, une vie choisie et non pas subie. Donc, lorsque Margaux a parlé – en 1 minute de pitch – d’une association qui donne l’occasion de rencontrer régulièrement ce genre de personnes, j’ai été séduite ! Au sein du French Curiosity Club, je m’occupe de trouver des partenaires pour chacune de nos soirées. Le but est de travailler principalement avec de jeunes marques pour les découvrir et les faire connaître. Si possible, montées par des femmes. Mais on n’est pas non plus complètement figées là-dessus ! On travaille depuis 2 ans avec une jeune traiteuse talentueuse : Alix Hart de Keating et à chaque soirée nous faisons découvrir une nouvelle créatrice de vêtements, de bijoux ou autre. On les met en avant sur les réseaux sociaux et on continue à les suivre après les talks. Les soirées peuvent déboucher pour elles sur des rencontres intéressantes.

Zoé

Je suis photographe indépendante et je travaille à mi-temps pour le magazine Usbek & Rica. Je suis arrivée au French Curiosity Club il y a un an, même si je suis une fan de la première heure ! Je m’occupe de toute la partie photo, de l’invitation à la soirée. Les lieux, les partenaires et les invités sont toujours différents, je n’ai pas le temps de m’ennuyer !

Pot coquillage Table de chevet Souvenir photographie Appartement Margaux Hammer French Curiosity Club
Bureau Photographies Livres Lampe vintage Appartement Margaux Hammer French Curiosity Club
Téléphone vintage violet Table basse en bois Tapis tressé Appartement Margaux Hammer French Curiosity Club
Équipe French Curiosity Club Salon Carte du monde Appartement Margaux Hammer

Comment est né le French Curiosity Club ?

Margaux

L’envie du French Curiosity Club est née lorsque je vivais à Chicago. Je travaillais là-bas pour six mois en stage dans un cabinet d’avocats. J’assistais à de très nombreux talks – sur le format TED – que j’appréciais déjà beaucoup avant d’arriver sur place. Tous ces débats m’inspiraient, me donnaient envie de réaliser 1000 projets et de me lancer dans quelque chose. J’étais en ébullition ! J’espérais avoir l’occasion de continuer à en voir de retour à Paris mais à part les TEDx je n’en connaissais pas vraiment. C’est comme ça qu’est né le French Curiosity Club. Une envie d’insuffler un peu de cet état d’esprit à l’américaine (tout est possible, réaliser vos rêves, vos projets) à Paris. La team s’est construite au fur et à mesure. Aucune d’entre nous ne se connaissait avant. Pour le premier talk, l’idée était plus de se dire qu’on se réunirait avec des amies dans un appart pour écouter l’une d’entre nous sur le sujet qui la passionnait. Finalement le concept a très vite pris et nos apparts n’ont jamais servi de lieu d’accueil !

Clémence

J’ai tout de suite adoré l’idée de Margaux. Je trouve que nous avons vraiment besoin d’entendre du positif et de belles initiatives. Cela donne du courage et l’envie de se lancer. Quelques semaines après s’être rencontrées, le premier French Curiosity Club avait lieu. C’était avec Marjolaine Chatin qui nous a transporté dans l’univers du vin et c’était captivant.

Océane

De mon côté, je suis arrivée en cours de route. Le French Curiosity Club avait déjà un an. Sophie était repartie à Chicago donc les filles cherchaient du renfort. Mon premier French Curiosity Club était celui de Laure de Sagazan qui s’est passé dans son atelier, un endroit magique ! J’adore le fait de changer de lieu à chaque fois. Ça demande du boulot mais ça permet de varier les plaisirs, de faire des French Curiosity Club toujours différents et uniques, comme chaque intervenante que nous recevons.

Comment choisissez-vous vos intervenantes ?

Margaux

C’est très varié. Cela peut être des femmes que l’on connaît, qui nous sont recommandées ou que nous avons repérées dans un article de magazine ou ailleurs. Toutes sont très sensibles à notre projet et nous n’avons quasiment jamais de refus, ce qui nous encourage à toujours tenter l’impossible. Nos entourages sont au courant que nous sommes à la recherche permanente de personnalités féminines inspirantes – ce qui nous vaut des propositions quotidiennes de leur part ! Nous faisons aussi une veille sur internet et finissons toujours par découvrir une pépite qui fait l’unanimité entre nous toutes.

Océane

Dès que nous entendons parler d’une femme ayant un parcours un peu atypique, courageux ou inspirant, nous en discutons. On s’envoie nos idées, les articles qui nous ont intéressés. Margaux se charge alors de contacter les filles. Puis nous les rencontrons autour d’un café pour se présenter mutuellement et on essaie de caler une date rapidement. Nous nous voyons ensuite une dernière fois avant le talk pour les guider un peu. C’est toujours très naturel et simple. Il est important que chaque intervenante garde sa personnalité propre, l’idée n’est pas de créer un speech formaté.

Margaux Hammer Fondatrice French Curiosity Club
Tabouret Salon Margaux Hammer French Curiosity Club
Coussin Salon Margaux Hammer French Curiosity Club

Souvent on entend que les filles sortent du French Curiosity Club boostées, la tête dans les étoiles, inspirées et qu’elles ont fait des rencontres.

Équipe French Curiosity Club Salon Margaux Hammer

D’ailleurs, est-ce qu’il s’agira toujours de femmes ? 

Margaux

Oui. C’est le concept de départ et nous voulons le maintenir, même s’il arrive que l’on nous challenge sur le sujet ! À l’origine du projet, il y avait l’envie de stimuler la bienveillance féminine que l’on ne trouvait pas toujours partout. Mais aussi l’envie de passer une soirée “entre filles” comme nous aimions déjà le faire avant. Dans les faits, nous remarquons que nos invitées osent vraiment poser leurs questions et intervenir pendant le talk, chose qu’elles n’oseraient pas forcément faire dans un public mixte. Cela paraît peut-être surprenant mais c’est une réalité. La question de “l’exclusivité féminine” de notre projet est toujours une question délicate car nous ne savons pas toujours comment nous positionner, notamment quand les journalistes nous posent la question : êtes-vous féministes ? Oui, nous le sommes certainement puisque nous organisons des événements pour des femmes avec des femmes. Mais nous ne voyons aucune revendication là-dedans, ce que nous souhaitons c’est vraiment transmettre une vision positive, dynamique et pleine de vie de tous ces projets créés par des femmes. Par-dessus tout, c’est l’envie de montrer des projets et des parcours portés par des femmes qui nous bluffent, nous inspirent et qui changent un peu des modèles que nous avons habituellement.

Pouvez-vous nous décrire une soirée French Curiosity Club ?

Margaux

En quelques mots, c’est une soirée insolite dans un cadre vraiment décontracté avec une ambiance chaleureuse, conviviale et très joyeuse ! C’est très important pour nous et nous essayons de le faire au mieux ! Nos invités arrivent à 20h et nous les accueillons avec une coupe de champagne et l’incroyable buffet de notre traiteur d’enfer Alix. Le talk commence vers 20h30/20h45. C’est l’événement majeur de nos French Curiosity Club, même si d’autres activités gravitent autour. Ce sont 30 minutes pendant lesquelles les femmes que nous invitons au French Curiosity Club vous racontent leurs parcours, leurs projets, leurs expériences, leurs rêves et leurs conseils. Il s’agit toujours de parcours incroyables racontés par des femmes humbles, drôles et pêchues. On en ressort avec l’envie de réaliser ses projets mais aussi avec une vision plus positive du monde que ce qu’il nous est donné de voir la plupart du temps ou alors simplement la découverte d’un nouveau sujet jusqu’ici inconnu. Le talk est suivi d’un échange de questions, toujours nombreuses, entre l’intervenante et les invitées. Puis les questions sont suivies d’un apéritif dinatoire. Un moment d’échange passionnant avec les autres femmes présentes. C’est aussi l’occasion de rencontrer des nouvelles personnes, de trouver les bons partenaires pour monter un projet ou simplement débriefer de la soirée de la veille !

Océane

De plus – et c’est une partie non négligeable -, le French Curiosity Club permet de mettre en valeur notre écosystème de startups féminines. Nous nous faisons habiller par des créatrices (Admise, ONY, Zeit Paris Berlin, Médecine Douce, Sanve, Elise Chalmain : nous changeons à chaque fois), toutes nos boissons proviennent d’entreprises portées par des femmes (Appie, BLIV, Les bouchons d’Anatole, Fine Cocktails), Alix Hart de Keating aux fourneaux se charge de nous régaler. Nous invitons des écrivains à venir dédicacer leur livre (Sophie Astrabie par exemple) et d’autres viennent tatouer éphémèrement nos membres (comme Nini Peony). Ces femmes ont elles aussi des parcours intéressants que nous aimons mettre en avant. Elles ne viennent pas faire de talk à proprement parler mais leur participation à une soirée est l’occasion pour elles de rencontrer un public bienveillant, de raconter leur histoire. Enfin, et nous y tenons beaucoup, chaque French Curiosity Club a lieu dans un nouvel endroit insolite dans Paris en rapport avec le sujet de la soirée quand cela est possible ! Pour ne donner que quelques exemples, il y a eu le 104, l’usine Springcourt, le Loft 50 Partners, la galerie Brugier Rigail, le COQ Hôtel, l’atelier Laure de Sagazan (…)

Salon Margaux Hammer French Curiosity Club
Peinture Salon Margaux Hammer French Curiosity Club

Quels sont les retours ou commentaires de votre public ?

Margaux

Il y a énormément d’enthousiasme ! Souvent on entend que les filles sortent du French Curiosity Club boostées, la tête dans les étoiles, inspirées et qu’elles ont fait des rencontres. Nous sommes très contentes d’entendre cela. Beaucoup d’entre elles sont présentes à chaque talk quel que soit le sujet. C’est toujours hyper agréable de les revoir ! Et de rencontrer des nouvelles personnes, de plus en plus nombreuses.

Océane

C’est hallucinant, l’effet d’un talk réussi sur les filles qui l’écoutent est immédiatement visible. On sent qu’elles sont boostées : elles sourient, se parlent, continuent la discussion avec la talkeuse. Du côté de la team, on essaie d’insuffler de la curiosité et de la bienveillance. Tout cela se retrouve chez les talkeuses et les participantes.

Quels sont vos projets pour la suite, comment pensez-vous développer le French Curiosity Club ?

Margaux

L’ambition du projet est de devenir un véritable club/plateforme qui réunit des femmes qui ont tous types de métiers, passions, projets, horizons et de les connecter entre elles pour continuer de les inspirer, de leur montrer que si elles aussi ont des projets, il faut qu’elles se lancent ! Cette année marque les deux ans du French Curiosity Club et le projet commence à être bien implanté à Paris. Nous avons plus de 2000 membres et tous nos talks sont complets. La programmation de 2017 va être démente et a commencé fort avec Léonore Baulac qui venait juste d’être nommée danseuse étoile de l’opéra Garnier. Notre prochain talk du 22 mars sera menée par Négar Haeri, incroyable avocate pénaliste et pianiste de talent ! En avril, nous recevrons Véronique de Viguerie et Manon Querouil-Bruneel, photoreporters de guerre. Et une petite surprise pour notre summer French Curiosity Club, traditionnel talk de fermeture du club avant l’été.

Océane

Nous travaillons dur pour développer le projet et avons un tas d’idées ! Il faut juste trouver le temps pour les réaliser. C’est parfois frustrant car nous manquons clairement de temps. Parmi elles, nous aimerions ouvrir le French Curiosity Club dans d’autres villes comme Shanghai, Tokyo, Chicago, New York, Londres etc. Nous sommes actuellement en train de refondre notre site ce qui permettra de lancer la plateforme de réseau social et d’accélérer le développement de nos initiatives. Nous voulons réaliser ces talks dans des lycées de banlieue pour toucher un autre public et donner l’envie, l’espoir, la motivation à des jeunes lycéennes de réaliser leurs rêves. Nos talkeuses sont vraiment le meilleur exemple !

Bureau Margaux Hammer French Curiosity Club
Équipe French Curiosity Club
Disques Bibelots Salon Margaux Hammer French Curiosity Club

Crédits : Eve Campestrini @thesocialitefamily

Inspiration déco...

Bénédicte de Raphélis Soissan, <br> exploser les stéréotypes

Bénédicte de Raphélis Soissan,
exploser les stéréotypes

Peut-être nébuleux pour certains, big data et entrepreneuriat sont des mots qui résonnent joyeusement aux oreilles de Bénédicte de Raphélis Soissan. Clustree, la solution qu’a imaginé la mathématicienne, fait désormais partie des...

Vous aimerez aussi

Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

La Newsletter Socialite

Votre dose d'inspiration tous les mardis