Double Dragon, le doublé <br>des sœurs Levha

Double Dragon, le doublé
des sœurs Levha

Quatre ans après l’ouverture du Servan – leur première adresse située un peu plus bas dans la même rue, et consacrée meilleur bistrot au Guide Fooding 2015 – Tatiana et Katia Levha donnent corps à leurs rêves à travers Double Dragon. Le pitch ? Rendre hommage à la cuisine apatride de leur enfance, elles qui ont été partagées entre une mère originaire des Philippines et un père polonais. Avec une distribution toujours identique à celle de leurs débuts – Tatiana en cuisine et Katia au service –, la joyeuse fratrie envoie une cuisine savoureuse aux notes asiatiques assumées. Pour les seconder, le jeune chef Antoine Villard, second chez Septime, passé par Fulgurances et tout juste rentré d’un long voyage en Asie. Gonflé à bloc, c’est inspiré que nous le retrouvons derrière le comptoir en dominos de Double Dragon, affairé à imaginer le menu unique (servi chaque midi pour le prix de 18 €) et la carte de ce nouveau rendez-vous parisien où spécialités retwistées s’acoquinent avec les meilleurs produits de notre terroir. Un show cadencé par la musique, clin d’œil au nom emprunté lui-même à la pop culture des années 1990.

Double Dragon, 52 rue Saint-Maur – 75011 Paris. Offre à emporter et commande en ligne jusqu’à 15h. Ouverture : de 10h30 à 18h du mardi au samedi. Livraison dans tout Paris et petite couronne de 18h à 19h.

Double Dragon, le doublé <br>des sœurs Levha
Double Dragon, le doublé <br>des sœurs Levha
Double Dragon, le doublé <br>des sœurs Levha
Double Dragon, le doublé <br>des sœurs Levha

Katia, pouvez-vous vous présenter ?

Katia

J’ai ouvert il y a quatre ans mon premier restaurant avec Tatiana, ma sœur, cheffe de cuisine. Nous avons ouvert il y a deux mois le Double Dragon.

Quand et comment avez-vous eu le déclic de la restauration ?

Katia

À 19 ans. Puis je suis vite allée à l’Institut Glion en Suisse. Tatiana de son côté venait de commencer Ferrandi Paris.

Pourquoi avoir choisi de travailler dès le début avec votre sœur ?

Katia

C’était un projet personnel de longue date et cela a été très naturel pour nous de nous retrouver dans le travail. Nous avons toujours été proches et avions trouvé des voies complémentaires.

Dans vos restaurants, qui fait quoi ?

Katia

Tatiana gère et fait la cuisine. Je m’occupe de la salle et de tout le reste.

Double Dragon, le doublé <br>des sœurs Levha
Double Dragon, le doublé <br>des sœurs Levha
Double Dragon, le doublé <br>des sœurs Levha
Double Dragon, le doublé <br>des sœurs Levha

Antoine Villard est un cuisinier très talentueux et un excellent leader. C’est à son retour d’un long voyage en Asie que nos chemins se sont croisés.

Double Dragon, le doublé <br>des sœurs Levha
Double Dragon, le doublé <br>des sœurs Levha
Double Dragon, le doublé <br>des sœurs Levha
Double Dragon, le doublé <br>des sœurs Levha
Double Dragon, le doublé <br>des sœurs Levha

Le Servan et maintenant Double Dragon. Comment l’idée de cette seconde adresse a-t-elle germé dans votre esprit ? Que vouliez-vous dire à travers cette cuisine ?

Katia

La seconde adresse était notre rêve de restaurant avant même Le Servan. Nous avons grandi en Asie, notre maman est Philippine et notre grand-mère paternelle cuisinait à merveille. Nous voulions créer un endroit qui correspondrait à notre culture de la table apatride, une cuisine gourmande et épicée avec des produits de qualité, à taille humaine, à des prix abordables avec une équipe gentille et énergique.

Et cette décoration/aménagement d’espace ?

Katia

Nous avons fait ce que nous avions envie de faire même si on peut trouver des incohérences. Nous tenions à avoir un néon coloré immense dessiné par le talentueux Thomas Jumin (notre troisième associé), un plafond en feuilles d’or réalisé par Étienne Renard et un comptoir en dominos, posés un par un, un Lazy Susan. Nous avons associé les codes d’un restaurant traditionnel asiatique à nos goûts et au travail de beaucoup de gens et d’artisans qu’on aime.

Comment s’est fait le choix de votre chef, Antoine Villard ?

Katia

Antoine Villard est un cuisinier très talentueux et un excellent leader. C’est le choix parfait ! Il était second chez Septime, le restaurant du mari de Tatiana, et c’est là que nous l’avons rencontré. C’est à son retour d’un long voyage en Asie que nos chemins se sont croisés.

Y a-t-il des plats à absolument goûter ici ?

Katia

Les dynamites, une recette philippine de piments frits farcis au porc haché et au fromage extra hot ou encore le yam woon sen, une salade thaïe de vermicelles de patates douces translucides aux crevettes des marais charentais avec beaucoup d’herbes et de piment.

Double Dragon, le doublé <br>des sœurs Levha
Double Dragon, le doublé <br>des sœurs Levha
Double Dragon, le doublé <br>des sœurs Levha
Double Dragon, le doublé <br>des sœurs Levha
Double Dragon, le doublé <br>des sœurs Levha

Inspiration déco...

Le Balagan, joyeux bordel !

Le Balagan, joyeux bordel !

Quand on s’engouffre dans l’antre du Balagan, situé au rez-de-chaussée de l’hôtel Renaissance Paris Vendôme, la grisaille parisienne semble n’être plus qu’un lointain souvenir. Bribes de phrases, odeurs, couleurs, textures...

Vous aimerez aussi

Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Socialite Newsletter

Moments capturés. Des intérieurs. Des personnalités. Chaque semaine, seulement pour vous.