Hôtel Nuage, lieu d’inspiration

Hôtel Nuage, lieu d’inspiration

Il y a ceux qui reprennent l’affaire familiale d’instinct et puis d’autres, qui préfèrent s’aventurer ailleurs, loin d’un héritage dans lequel ils ne se reconnaissent pas. Olivier Breuil, directeur de l’hôtel Nuage, fait partie de ceux-là. Enfin, du moins le pensait-il. Car pour ce diplômé en ingénierie, la trentaine fut révélatrice. Épris de liberté et d’indépendance, il quitte sa carrière à Oslo pour composer une nouvelle vie à Paris entre son atelier de peinture – sa passion de jeunesse – et son hôtel de famille, l’Élysées Mermoz ! Un lieu de rendez-vous qui a accompagné chaque moment de sa vie, et où il se surprend à revenir se former auprès de son père avant d’en prendre, à son tour, la direction fin 2021. Sous son impulsion, une nouvelle ère commence. Celle d’un renouveau, Nuage. Une adresse à son image, qui, à la seule évocation de son nom, nous fait basculer dans un monde de douceur et de volupté. Le même qui a guidé Jordane Arrivetz, l’architecte des lieux, dans sa démarche visant à repenser l’intégralité des volumes. En « rupture avec l’agitation consumériste du quartier des Champs-Élysées », la fondatrice de Notoire Agency revêt le 30 rue Jean Mermoz d’une myriade de matières qui invitent au toucher, du marbre botticino au chêne clair en passant par la moquette qui donne « tout de suite envie de marcher pieds nus ». Des médiums qui s’accompagnent d’une palette de couleurs tantôt douces tantôt chaudes, de formes organiques et de textures « assez différentes pour apporter de la vibration et de la matière » afin de créer un ensemble harmonieux, comme en apesanteur. Une sensation que l’ancien ingénieur avait à cœur de retranscrire, ayant été « guidé par le souvenir de cette sensation qu’on éprouve en avion quand on passe au-dessus des nuages et que le temps semble ralentir ». Chambres lumineuses et éloignées de l’agitation parisienne, salle de cinéma feutrée, bibliothèque garnie d’ouvrages sélectionnés, avec la complicité de la touche-à-tout Julie Barrau : aucun des recoins de cet établissement n’échappe à la règle du slow. Un art de vivre que l’heureux propriétaire propose à ses visiteurs autant in situ que lors d’activités proposées par l’hôtel. Des escapades incitant les hôtes à découvrir Paris sous un autre angle. En les invitant à lever les yeux vers le ciel !

Hôtel Nuage, Jean Mermoz – 75008 Paris. Réservation par téléphone au 01 42 25 75 30 ou sur leur site www.nuage.paris

Hôtel Nuage, lieu d’inspiration Hôtel Nuage, lieu d’inspiration
Hôtel Nuage, lieu d’inspiration
Hôtel Nuage, lieu d’inspiration
Hôtel Nuage, lieu d’inspiration
  • Olivier, Jordane : pouvez-vous vous présenter ?
Olivier

Je suis Olivier, fils et petit-fils d’hôteliers corréziens du côté de mon père, issu d’une famille d’Europe centrale. J’ai un parcours sinueux et éclectique et, jusqu’à l’âge de 33 ans, je ne voulais surtout pas reprendre l’hôtel familial !

Jordane

Je suis la fondatrice et directrice artistique de l’agence Notoire.

  • Quel est votre parcours ?
Olivier

À 18 ans, j’aimais l’art et la peinture mais je ne me sentais pas assez mûr pour m’affirmer comme artiste et essayer d’entrer aux Beaux-Arts. Comme il n’était pas question pour moi de faire une école hôtelière et que j’aimais les sciences, je suis devenu ingénieur. Mais mon envie de liberté, d’indépendance et ma passion pour la peinture m’ont rattrapé à la trentaine. J’ai quitté ma carrière en entreprise alors que je vivais à Oslo. Finalement, je me suis dit que ce serait bête de ne pas essayer de travailler avec mon père à l’hôtel tout en poursuivant ma passion pour la peinture. J’alternais ainsi mes journées entre l’hôtel où j’avais tout à apprendre, et mon atelier. Aujourd’hui, je gère cette adresse seul après l’avoir refaite vraiment à mon image.

Jordane

J’ai fait l’école Camondo à Paris, et après avoir travaillé quelques années dans des agences d’architecture d’intérieur, j’ai été directrice artistique pour le Costes pendant cinq ans. C’est cette expérience qui a fait naître ma passion pour l’hôtellerie et la restauration, et m’a fait comprendre la dimension transversale de l’expérience client. C’est ce que j’ai souhaité proposer en créant Notoire.

  • Racontez-nous votre rencontre. Olivier, pourquoi avoir fait appel à Notoire Agency pour votre projet Nuage Hôtel ?
Olivier

J’ai fait la connaissance de Jordane à l’été 2020. C’est Julien Desselle, de l’agence Desselle Partners, qui m’a présenté Jordane. Je lui ai demandé de réfléchir à un préconcept sur la base de l’identité et du storytelling. Jordane a tout de suite trouvé le ton juste. Quand nous regardons son moodboard de l’époque, nous sommes étonnamment proches du résultat final, même si, ensuite, le parcours a été long et le travail très intense. Nous avons réussi tous les deux à garder le cap, et elle a su me dire quand ce que je demandais ne sonnait pas juste. Je pense que c’est une de ses grandes qualités et sa force.

Hôtel Nuage, lieu d’inspiration
Hôtel Nuage, lieu d’inspiration
Hôtel Nuage, lieu d’inspiration
Hôtel Nuage, lieu d’inspiration
Hôtel Nuage, lieu d’inspiration

J’ai toujours connu ce bâtiment. Enfants, mon frère et moi venions y déjeuner avec mes grands-parents. Adolescent, j’y travaillais parfois avec mon père.

Hôtel Nuage, lieu d’inspiration
Hôtel Nuage, lieu d’inspiration
  • Expliquez-nous l’histoire de ce lieu. Qu’est-ce qui a décidé votre choix d’investir ces volumes ?
Olivier

J’ai toujours connu ce bâtiment. Enfants, mon frère et moi venions y déjeuner avec mes grands-parents. Adolescent, j’y travaillais parfois avec mon père. Il y avait encore un standard téléphonique à fiches jack d’origine, et toutes les réservations se faisaient par un chèque envoyé par courrier ! Mon grand-père Georges avait quitté sa Corrèze natale dans les années 1920 sans un sou pour tenter l’aventure à Paris. Son sens des contacts humains et des affaires lui a permis de récupérer au début des années 1950, lors d’une vente à la chandelle, cet hôtel dénommé alors Élysées Mermoz. Bâti au milieu du XIXsiècle, situé à 200 mètres des Champs-Élysées, il est ensuite passé dans les mains de mon père Gérard qui l’a transformé en un trois-étoiles, puis en un quatre-étoiles en 2010. Fin 2021, il renaît sous un nouveau nom, Nuage.

Jordane, quel fil rouge a guidé l’aménagement et la décoration des différents espaces decette adresse ?

Jordane

Nous souhaitions créer un lieu en rupture avec l’agitation consumériste du quartier des Champs-Élysées. Pour chaque projet, je m’inspire du site et des personnes que j’ai en face de moi. La douceur et la créativité d’Olivier m’ont guidée vers des lignes pures, des matériaux clairs, comme un écrin pour l’art et le lâcher-prise. Nous avons travaillé le marbre botticino et le chêne clair, avec beaucoup de féminité dans le dessin : les plateaux de tables sont courbes, les poignées de placards ont des formes organiques, les angles sont adoucis. Le toucher est très présent. Dans les chambres, des banquettes sont pensées comme des daybeds, pour travailler, lire, ou encore dîner. Nous avons choisi beaucoup de tissus avec des teintes douces, mais aussi des textures assez différentes pour apporter de la vibration, de la matière. Le lien avec le nuage a été fait dans le dessin des moquettes, avec un travail de dégradé de couleurs chaudes, qui donne de la couleur et du relief aux chambres. On a tout de suite envie de marcher pieds nus !

  • Une pièce que vous avez particulièrement pris plaisir à investir ?
Olivier

J’ai voulu tout choisir, en discutant des propositions de Jordane et de son équipe. Des petites cuillères aux luminaires, en passant par la forme des têtes de lits ou le dessin de la moquette. Les clients voient tout et sont très attentifs aux moindres détails. Il y a deux pièces que j’ai souhaité investir très personnellement. Il s’agit de deux luminaires en réalité. La première pièce est une applique que mon fils Léo de 9 ans a dessinée et que nous avons fait réaliser par l’atelier Art & Floritude de mon amie Virginie Kompalitch. Cette applique reprend la forme d’une feuille de ginkgo biloba, cet arbre légendaire, un des plus vieux sur terre, et qui était l’arbre préféré de mon père. La deuxième est une grande installation lumineuse pour la salle du petit-déjeuner que j’ai dessinée comme un soleil se levant sur la mer, et réalisée également par Art & Floritude. Elle est inspirée par une peinture du célèbre peintre norvégien Edward Munch et s’intitule Solen. Cette pièce est pour moi un hommage à la Norvège, un pays de cœur dans lequel j’ai vécu plusieurs années.

Jordane

Toutes, car nous avons dessiné beaucoup de mobiliers sur mesure et chaque pièce est différente. Nous avons investi ce projet comme une résidence privée.

Hôtel Nuage, lieu d’inspiration
Hôtel Nuage, lieu d’inspiration
Hôtel Nuage, lieu d’inspiration
Hôtel Nuage, lieu d’inspiration
Hôtel Nuage, lieu d’inspiration
  • Suites, salons, bar et même salle de cinéma : l’hôtel Nuage est un lieu d’expérience global qui prône un mode de vie « slow ». Olivier, expliquez-nous votre concept de boutique-hôtel.
Olivier

J’ai été guidé par le souvenir de cette sensation qu’on éprouve en avion quand on passe au-dessus des nuages et que le temps semble ralentir. Si je devais décrire Nuage en un mot, ce serait « inspirer ». Je voulais que l’hôtel soit un lieu d’inspiration. On se sent inspiré dans un lieu où on se sent bien, où on lâche prise. À ce moment-là, les idées arrivent, l’esprit prend sa liberté. Quand on inspire à proprement parler, on absorbe ce qui nous entoure. La vie entre. Paris, quand on sait la regarder et la vivre sous le bon angle, est une inspiration, une énergie. Nuage est un lieu protégé, lumineux, calme.

  • À quelle clientèle ses espaces sont-ils destinés ?
Olivier

C’est avant tout un hôtel pensé pour ses hôtes. Nous avons par exemple constitué une bibliothèque dans le lobby avec l’aide de Julie Barrau, rassemblant des livres de poésie, d’art, de méditation, de neurosciences, des livres d’histoires pour enfants, des revues de dessin, des livres de cuisine… soit toute la palette de l’univers slow. Les clients sont invités à venir se servir et à emporter un livre dans leur chambre, pour le lire allongés sur les banquettes qui ont pris la place des anciens bureaux. De même, la salle de cinéma est exclusivement destinée aux hôtes qui peuvent la partager à l’improviste ou bien la réserver pour la privatiser.

Comment avez-vous choisi la programmation de votre salle de projection ?
Olivier

Les gens peuvent à loisir choisir parmi notre très large sélection de DVD allant des classiques français à TexAvery, en passant par tous mes films préférés comme In the Mood for Love. Nous avons aussi de nombreux documentaires sur la nature. Et, évidemment, les abonnements à Netflix et Disney Plus.

Hôtel Nuage, lieu d’inspiration
Hôtel Nuage, lieu d’inspiration

Nous souhaitions créer un lieu en rupture avec l’agitation consumériste du quartier des Champs-Élysées. Pour chaque projet, je m’inspire du site et des personnes que j’ai en face de moi.

Hôtel Nuage, lieu d’inspiration
Hôtel Nuage, lieu d’inspiration
Hôtel Nuage, lieu d’inspiration
Hôtel Nuage, lieu d’inspiration
  • Vous proposez également un service de conciergerie qui conseille à vos visiteurs des balades atypiques dans Paris. Sous quel jour nouveau souhaitez-vous faire découvrir la capitale ?
Olivier

Nuage est une invitation à lever les yeux vers le ciel, et plus généralement à découvrir Paris sous un autre angle. Ma conception de l’art du slow ici serait de simplement marcher dans les rues, s’attarder à une terrasse de café, entrer au Louvre sans faire la queue pour ne voir qu’un tableau et ressortir pour aller déguster une pâtisserie… Pour nos clients, nous avons sélectionné des partenaires qui proposent de voir Paris depuis un bateau Riva privé sur la Seine, à dos de cheval dans le bois de Boulogne ou le parc du Château de Versailles, ou en side-car entre amis ou en famille.

  • Votre adresse se positionne également comme un lieu de vie local et Comment choisissez-vous les collaborateurs avec qui vous travaillez au quotidien ?
Olivier

Modestement, à notre niveau, nous avons essayé d’être le plus cohérents possible entre nos aspirations issues du mouvement slow food et le choix de nos équipements et prestataires. À titre d’exemple, 100% des spiritueux servis au bar sont d’origine française. Pour le nettoyage de l’hôtel, nous avons éliminé tout produit chimique et utilisons le système de vapeur sèche Vapodil, qui permet de réduire notre consommation d’eau et préserve nos femmes de chambres et les clients de la nocivité des produits d’entretien. Nous avons aussi fait le choix de ne plus mettre de minibars enchambre, ils sont énergivores et sources de gâchis.

  • Où vous retrouverons-nous dans les prochains mois ?
Olivier

À l’hôtel ! Nous allons accueillir prochainement l’artiste Emmanuel Rivière qui viendra parler de son travail de sculpteur et présenter dans notre salle de cinéma le film qu’il a réalisé sur son père sculpteur et aveugle. Là aussi, une histoire de filiation !

Jordane

Aux 15e et 16e étages du So’Paris, boulevard Morland : les restaurants, club et lounge Bonnie. Nous vous emmenons dans le Space Age, avec des formes féminines et futuristes, des motifs graphiques, des murs matelassés, des jeux de lumière et de réflexion, et une vue à 360° sur Paris.

Hôtel Nuage, lieu d’inspiration
Hôtel Nuage, lieu d’inspiration
Hôtel Nuage, lieu d’inspiration
Hôtel Nuage, lieu d’inspiration
Hôtel Nuage, lieu d’inspiration

Inspiration déco...

Hôtel de Verdun 1882, <br>maison de voyageurs lyonnaise

Hôtel de Verdun 1882,
maison de voyageurs lyonnaise

Au point de départ de cette aventure, il y a deux invétérés globe-trotteurs : Isabelle et Gilles Moynier. Des rêveurs lyonnais qui, après avoir parcouru le monde et s’en être émerveillé, eurent à leur tour l’envie de récréer une...

Vous aimerez aussi

Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Socialite Newsletter

Moments capturés. Des intérieurs. Des personnalités. Chaque semaine, seulement pour vous.