Yasmine Bohéas,<br> Jules 4 et Aymar 5 ans
Famille - Toulouse

Une maison de ville au style éclectique oscillant entre le moderne et l'ancien

/

chez

Yasmine Bohéas,
Jules 4 et Aymar 5 ans

The Socialite Family, c’est des intérieurs, mais aussi des personnalités aux parcours de vie inspirants ! Des récits passionnants, à l’instar de celui de Yasmine Bohéas, qui ne s’apparentent à aucun autre. De Rennes à Barcelone jusqu’à Toulouse, où elle vit désormais en famille, cette esthète qui « aime le beau en toute chose » s’est appliquée à cultiver son insatiable curiosité. Et ce, depuis toujours. Élevée par des parents lui ayant donné « la force et la persévérance » qui la caractérisent aujourd’hui, la fondatrice de l’agence de communication digitale Bonjour La Smala semble avoir eu mille vies, et autant de métiers ! De multiples expériences qui auront eu le mérite de lui faire comprendre ce qui l’anime réellement, « rassembler les gens, créer du lien, motiver les autres et leur faire voir le côté positif dans chaque petite chose ! » Un style très personnel – le sien, celui de son agence – qu’elle partage avec plaisir sur Instagram. Un réseau où elle montre un univers qui, nous écrit-elle, « me ressemble et fait ressortir qui je suis : mes origines, mes goûts, ce qui m’inspire et m’attire » et que l’on trouve bien évidemment chez elle. Dans cette maison dont l’aménagement et la décoration ont été réalisés petit à petit ! Ici, l’entrepreneure et son mari laissent s’exprimer au quotidien un art de vivre éclectique et multiple. Un savant mélange de moderne et d’ancien ponctué par des pièces d’artisans ou d’autres, plus imposantes et qui témoignent de leur amour des matières, comme la bibliothèque en bois et cannage réalisée par le studio Crème. Une masterpiece qui participe à l’atmosphère chaleureuse de cet intérieur où le ludique et la créativité ont, comme les couleurs, toute leur place. Mieux : sont encouragés !

Salon avec table de salle à manger, bancs en bois et bibliothèque chez Yasmine Boéhas de Bonjour la Smala à Toulouse
Bibliothèque en bois et cannage avec livres chez Yasmine Boéhas de Bonjour La Smala à Toulouse
Escalier en béton chez Yasmine Boéhas de Bonjour La Smala à Toulouse
Bibliothèque en bois et cannage chez Yasmine Boéhas de Bonjour La Smala à Toulouse

Yasmine, pouvez-vous vous présenter ?

Yasmine

Je suis originaire de Rennes, que j’ai quitté à 21 ans pour Barcelone avec cette envie d’explorer de nouveaux horizons, d’apprendre une autre langue. C’est là-bas que j’ai rencontré mon mari et que nous avons eu notre premier enfant. Quelques mois après, nous partions pour Toulouse et c’est ici que nous vivons désormais dans une maison qui nous ressemble et dans laquelle nous nous sentons bien. Je suis une esthète, j’aime le beau en toute chose, et c’est ce qui fait de moi une personne curieuse.

Quel est votre parcours ?

Yasmine

Mon apprentissage dans l’école de la vie, la plus enrichissante ! Le bac STG en poche, je tente une fac de langues étrangères sans grande conviction pour suivre les copines. Je n’ai alors aucun cadre, personne pour me motiver suffisamment. Je sens que j’ai besoin d’attention pour y arriver, d’encouragements. L’effet de masse ne me convient pas. Je décide alors de commencer dans le monde du travail avec la peur au ventre et en même temps la curiosité de ce qui m’attend. Très tôt, je gagne un peu d’argent et je quitte la maison, je m’installe à Rennes. J’enchaîne alors les boulots de vendeuse pour diverses enseignes. C’était un travail répétitif mais au contact des gens, toujours. Je me suis formée grâce à toutes ces expériences ! Puis se présente Barcelone. Je continue mon travail dans la vente chez Kookaï, après une école de mode là-bas dans le merchandising. Puis j’exerce dans ce domaine pour la marque, toujours en Espagne ! Je voyage partout dans le pays et j’aime ça. C’est à ce moment-là que je commence à former des équipes aux règles d’un bon merchandising. Mon œil créatif est aussi en action et j’aime ce que je fais. C’est dans cette ville créative que je continue de me former, une seconde fois, et grâce à mon droit à la formation. Je retourne dans une autre école de mode pour un cursus d’un an en journalisme de mode et réseaux sociaux. Le projet final étant de créer un blog, je cherche alors un nom et un concept. HOP3FULLY est né. C’est un webzine visant à mettre en avant les artistes émergents vivant à Barcelone, Paris et Amsterdam. Un blog en trois langues régi par une équipe de rédactrices qui ne sont autres que des amies. Nous allons à la rencontre des artistes pour les connaître et les photographier. Ce médium, je m’y investis corps et âme, il me nourrit. Le réseau s’agrandit par le biais de plusieurs événements que nous organisons, entre les trois capitales et dans des lieux improbables (une laverie, un salon de tatouage, un coffee shop, etc.). J’apprends alors à créer de toutes pièces des « moments ». À faire de la direction artistique, de la production, des partenariats, de la presse. J’investis en temps et en économie pour faire vivre ce petit projet grandissant. Je me rends alors compte que je suis faite pour ça : réunir des gens, afin de présenter le travail d’artistes qui me tapent dans l’œil. J’aime élever le créatif et dénicher ces personnes qui méritent d’être vues. J’ouvre alors une page Instagram dédiée au projet, qui grandit très vite ! J’embarque mes amies là-dedans. C’est ce qui nous unit, nous rapproche les unes des autres malgré la distance. Je me rends compte aujourd’hui que ce projet nous aura beaucoup appris, il est comme un diplôme pour nous.

Comment est né Bonjour la Smala – votre compte Instagram ?

Yasmine

Au fil des années, HOP3FULLY évolue car j’essaie de le monétiser. Nous y passons beaucoup d’heures mais sans aucun retour d’argent. Alors j’essaie de mettre en place un concept-store en ligne pour vendre les produits de créateurs barcelonais. Avec toujours des fiches produits qui sont reliées à l’histoire de la marque et de ses créateurs. Ici encore, je fais face à un nouvel apprentissage et pas des moindres à l’époque – l’ouverture d’un e-shop ! (Rires) Je crois qu’il était un peu trop tôt pour cette phase du projet. J’avais un public très orienté artistique et je passais sur de la création déco, enfant et mode. Il fallait alors rediriger ce public dans la communication et ce n’était pas aisé. C’est alors que vient l’année de mes 28 ans et je tombe enceinte de notre premier enfant. Je continue de travailler mais, très rapidement, la question de rentrer en France arrive dans nos échanges. Après un an de boutique à essayer de vendre tant bien que mal, je me résigne à arrêter le projet en arrivant à Toulouse pour me consacrer à mon enfant. Après quelques mois, je décide d’apprendre à faire de la photo. Je me forme auprès d’une amie et je pratique à la maison, l’endroit où je passe le plus de temps. Mon compte Instagram devient Bonjour la Smala et il est d’abord dédié à la famille, puis aux créateurs, à la déco, aux voyages et à mes coups de cœur. Plus il grandit et plus je mets en avant la création, l’artisanat. J’aime communiquer, écrire, m’exprimer par différents supports et je décide d’y aller à fond en prenant comme cas mon propre compte. Les demandes dans l’influence arrivent et mes premiers clients dans la communication aussi. J’ai eu la chance d’avoir comme première cliente une marque de décoration de luxe pour mettre en place une stratégie et faire mes preuves !

Cadre et illustration chez Yasmine Boéhas de Bonjour La Smala à Toulouse
Cheminée design et tapis en jute graphique chez Yasmine Boéhas de Bonjour La Smala à Toulouse
Cuisine avec crédence en carreaux de faïence bleu clair chez Yasmine Boéhas de Bonjour La Smala à Toulouse
Coupes de fruits à rayures et à pieds dans la cuisine de Yasmine Boéhas de Bonjour La Smala à Toulouse

Notre maison est un endroit chaleureux où le ludique et la créativité ont toute leur place.

Peinture noire et cuisine avec crédence bleue chez Yasmine Boéhas de Bonjour La Smala à Toulouse
Plan de travail, coupes de fruits, et crédence en faïence bleue chez Yasmine Boéhas de Bonjour La Smala à Toulouse

Parlez-nous de votre éducation. Dans quel cadre avez-vous grandi – et par conséquent développé votre goût ?

Yasmine

Ma mère est originaire de Bretagne et mon père est Marocain. J’ai grandi avec beaucoup d’amour et les yeux brillant de la réussite de vie de mes parents. Mon papa est arrivé en France à 25 ans après avoir grandi dans des bidonvilles avec sa famille. Une vie dure où la débrouille était sa seule chance pour avoir une vie plus douce. Il a tout de suite travaillé dans le bâtiment et commencé à gagner sa vie. Ma mère travaillait beaucoup et menait tout de front ! Nous sommes passés d’un HLM à une maison lorsque j’avais 8 ans. Ils nous ont offert tout ce dont nous avions besoin et m’ont donné la force et la persévérance que j’ai aujourd’hui. Mon goût pour le beau s’est développé à Barcelone. Dans cette ville riche et artistique au contact des différents créatifs rencontrés là-bas. Mon œil s’est développé au fil des expositions que j’organisais, au fil des découvertes que je faisais car je passais mon temps à dénicher de nouveaux artistes, de nouveaux créateurs. En déménageant aussi à Toulouse dans le premier appartement, j’avais le temps et l’envie de décorer les différents espaces.

Comment est né celui pour l’architecture d’intérieure, la décoration ?

Yasmine

Quand j’ai rencontré mon mari, il y a plus de dix ans. Il travaille dans la décoration, une entreprise qui fait des revêtements muraux, des papiers peints, des tissus et autres accessoires. Je voyais les collections défiler d’année en année et c’est ce qui m’a fait dévier du pur art à la décoration. À dénicher des marques et des artisans ! Aujourd’hui, la plupart de mes clients en communication sont dans la décoration, c’est le milieu dans lequel j’aime évoluer.

Votre profession fait de vous une experte en image. Quelle relation entretenez-vous avec la vôtre, et celle de l’univers que vous partagez sur les réseaux sociaux ?

Yasmine

Ce réseau social qu’est Instagram, bien qu’il ait beaucoup évolué, représente un espace d’expression pour moi. Un endroit pour nourrir des réflexions (comme autour du corps, comme je l’ai fait avec mon projet photographique Cher Corps pendant deux ans), partager des posts inspirants ou encore engagés. Mais il me permet aussi d’élargir mon réseau ou de nouer de nouvelles amitiés. Je me sens bien avec moi-même. Assez pour montrer mon visage afin d’incarner ma marque. Je suis ok pour montrer ma personnalité en partageant mes danses, parler de mes galères comme de mes réussites. Après, évidemment, nous choisissons ce que nous publions. Alors que tout n’est pas rose et lisse dans la vie. Donc je suis une esthète qui aime l’authenticité sur les réseaux sociaux ! Je suis aussi complètement en phase avec l’univers que je partage. Il me ressemble et fait ressortir qui je suis : mes origines, mes goûts, ce qui m’inspire et m’attire.

Vous y insufflez au quotidien un aperçu de votre art de vivre. Comment le définiriez-vous ?

Yasmine

Un art de vivre éclectique et multiple. Comme prendre le temps d’admirer mon environnement, même le plus familier, danser le soir avec mes enfants pour lâcher prise, recevoir à la maison nos amis autour d’un bon repas.

De quelles inspirations et influences est-il nourri ?

Yasmine

J’ai le don de m’émerveiller de la moindre chose, j’ai toujours les yeux rivés en l’air ou autour de moi pour ne rien manquer. Ce qui m’émeut en premier, c’est l’humain. J’ai d’ailleurs réalisé il y a deux ans un projet photographique sur le corps des femmes. J’aime aussi les couleurs. Que ce soit dans la décoration, les voyages (même les plus proches) ou la mode.

Miroir et bouquet de fleurs séchées dans la salle de bain de Yasmine Boéhas de Bonjour La Smala à Toulouse
Salle de bain bleue avec meuble en bois et vasque bleue chez Yasmine Boéhas de Bonjour La Smala à Toulouse Broderie dans la salle de bain de Yasmine Boéhas de Bonjour La Smala à Toulouse
Collage coloré dans cadre en bois chez Yasmine Boéhas de Bonjour La Smala à Toulouse
Herbes de Pampa et cadre photo chez Yasmine Boéhas de Bonjour La Smala à Toulouse
Illustrations et piles de livres chez Yasmine Boéhas de Bonjour La Smala à Toulouse

Comment avez-vous pensé votre maison ?

Yasmine

Nous avons acheté la maison telle quelle en 2018. Nous en recherchions une autour de 130 m2, lumineuse et calme. Il fallait que ce soit un coup de cœur, ce qui a été le cas avec celle-ci, que j’ai visitée sans mon mari, en déplacement à ce moment-là. Elle venait d’être rénovée, toute peinte en blanc avec ce bel escalier en béton. Cela a été un gros avantage qui nous a permis de poser les bagages directement avec deux enfants en bas âge !

De quelle manière l’avez-vous aménagée ?

Yasmine

L’aménagement de la décoration s’est fait petit à petit. Nous avons d’abord été aidés par notre amie Céline Hervé du studio d’architecture intérieure Crème, et avons commencé par la sécurité avec les garde-corps en verre pour les escaliers et la piscine. Puis elle a œuvré à la réalisation de la masterpiece du salon : la bibliothèque en bois et en cannage. Ici, le souhait de mon mari était d’avoir un meuble pour ranger tous nos livres, ses platines et ses vinyles. Un meuble moderne, unique et intemporel mélangeant des matériaux nobles comme le bois et le cannage où je poserais nos objets dont ce portrait de Napoléon qui viendrait apporter une touche historique au reste tout en venant questionner ceux qui passent devant… un brin clivant. Nous avons la chance de nous entendre à merveille côté décoration, nous aimons tous les deux les mêmes matériaux. Cette maison mélange l’ancien et le moderne, avec des pièces d’artisans – comme dans la cuisine avec les assiettes de la céramiste d’Homere – ou encore le tapis tufté par l’atelier Paolo dans la chambre de Jules. Le luminaire du salon vient d’un antiquaire berlinois.

Que dit-elle de vous ?

Yasmine

Que nous y sommes bien et qu’elle nous ressemble à tous les deux ! C’est un endroit chaleureux où le ludique et la créativité ont toute leur place. Chaque pièce vient nous transporter dans un univers différent, tout en formant ce tout à la fin. Cette maison, c’est le cocon où chaque jour nos enfants grandissent et s’épanouissent sous nos yeux.

Dressing et chapeau de paille chez Yasmine Boéhas de Bonjour La Smala à Toulouse
Dressing, chapeau de paille et illustration chez Yasmine Boéhas de Bonjour La Smala à Toulouse

Chaque pièce vient nous transporter dans un univers différent, tout en formant ce tout à la fin.

Pile de livres chez Yasmine Boéhas de Bonjour La Smala à Toulouse
Tapis marron et vert chez Yasmine Boéhas de Bonjour La Smala à Toulouse
Salle de bain avec vasque kaki et miroir rectangulaire chez Yasmine Boéhas de Bonjour La Smala à Toulouse
Mur terracotta et illustration dans le chambre d'enfant de Yasmine Boéhas de Bonjour La Smala à Toulouse

La couleur semble avoir une importance toute particulière pour vous. Pourquoi ? 

Yasmine

Oui, la couleur est vitale ! Toutes celles qui ont été choisies nous procurent un sentiment différent : l’apaisement, la joie, la bonne humeur. Nous l’ajoutons partout par petites touches avec des objets,des cadres mais aussi sur de plus grandes surfaces comme avec les peintures dans les chambres des enfants ou encore les salles de bains récemment rénovées avec du zellige marocain. Pour ma part, je suis une chasseuse de couleurs. Partout où je vais, je la photographie, je m’en habille. Lorsque j’ai besoin d’énergie, je mets de la couleur dans un vernis, un rouge à lèvres ou encore des chaussures. Aussi futile que cela puisse paraître, ça m’aide à garder un mindset positif !

Vous habitez Toulouse. Comment cette ville vous inspire-t-elle au quotidien ?

Yasmine

C’est une ville qui inspire par sa beauté, son côté populaire. Ici, la vie est douce et tout le monde vit dehors ! C’est un endroit créatif où beaucoup d’entrepreneurs se lancent et s’entraident. Nous nous y sentons bien en famille et elle se situe dans une région riche où il fait bon s’échapper chaque week-end autant à la mer qu’à la montagne !

Pouvez-vous nous y confier vos adresses favorites ?

Yasmine

Avec plaisir ! Comme la culture du bien manger passe avant tout, voici quelques adresses que nous adorons ! La meilleure crêperie de la ville (Bretonne oblige !), Les Crêpes de Benoît. Pour une cuisine raffinée dans une adresse presque confidentielle, Les Planeurs. Pour un midi et déjeuner healthy ou des brunches délicieux, Canopée Coffee House et Baba Canteen. Pour les minis, un coiffeur concept store canon, Maison Chaton. Pour les femmes qui aiment la mode, Shop Martine. Pour faire du yoga dans un lieu inspirant, Studio Malabar Princess ou Studio Rita. Et enfin, concernant la décoration, la boutique Terra Rosa !

 

Pour vous, The Socialite Family, c’est ?

Yasmine

Une explosion d’inspiration ! J’aime la diversité d’intérieurs que l’on retrouve chez The Socialite Family. Ça donne plein d’idées déco, mais ça montre aussi les parcours très différents de personnes créatives. C’est beau à voir comme c’est intéressant à lire. Merci pour ce superbe travail que vous faites tous !

Où vous retrouverons-nous dans les prochains mois ?

Yasmine

Je lance ma formation en ligne pour les entrepreneurs créatifs qui souhaitent adapter leur stratégie à la nouvelle ère digitale ! En misant sur un contenu de qualité pour se faire connaître et vendre sur Instagram. Son nom ? INSTACOOL.

Illustration colorée et champignons en laine dans la chambre d'enfant chez Yasmine Boéhas de Bonjour La Smala à Toulouse
Illustration vintage et feuille de palmier chez Yasmine Boéhas de Bonjour La Smala à Toulouse
Commode en bois et singe en peluche chez Yasmine Boéhas de Bonjour La Smala à Toulouse

Notre intérieur est un cocon où chaque jour nos enfants grandissent et s’épanouissent sous nos yeux.

Tapis tufté et jeux d'enfants dans la chambre d'enfant de Yasmine Boéhas de Bonjour La Smala à Toulouse
Chambre d'enfants avec lits superposés en bois et tapis bleu chez Yasmine Boéhas de Bonjour La Smala à Toulouse
Tapis bleu et assise à motifs jaune chez Yasmine Boéhas de Bonjour La Smala à Toulouse
Statuette chat et boulier chez Yasmine Boéhas de Bonjour La Smala à Toulouse
Radio vintage, boulet et décoration dans la chambre d'enfant de Yasmine Boéhas de Bonjour La Smala à Toulouse

Inspiration déco...

Margaux Sacaze et Xavier Jovelin

Margaux Sacaze et Xavier Jovelin

De Toulouse, la ville qu’ils vivent, Margaux Sacaze et Xavier Jovelin ont la douceur. Celle de vivre, un art qu’ils pratiquent au quotidien. Originaires de Perpignan, ces amoureux « de choses simples et de petits plaisirs » ont regagné...

Vous aimerez aussi

Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Socialite Newsletter

Moments capturés. Des intérieurs. Des personnalités. Chaque semaine, seulement pour vous.