Laura Isaaz et Sylvain Ventre, <br>Romy 8 ans
Famille - Paris

Admirer les prémices du printemps.

/

chez

Laura Isaaz et Sylvain Ventre,
Romy 8 ans

Le trio que nous rencontrons en ce début d’après-midi est aussi lumineux que l’appartement qu’il occupe ! Laura Isaaz est journaliste. Son compagnon, Sylvain Ventre, un communicant au passé de sportif de haut niveau. Pour la trentenaire, profiter de moments privilégiés à trois n’a pas toujours été aussi simple. Ce changement, loin d’être anodin pour son quotidien, est aussi celui d’un statut. De la rédaction d’un grand titre de presse féminine, Laura a fait le choix de devenir free-lance. Sa conscience lui intimait de bouger. De retrouver sa liberté, qu’elle soit de ton ou de mouvement ! Après Romy, sa fille de 8 ans, est donc rapidement apparu dans sa vie un second bébé au prénom, lui aussi, fait de quatre lettres : Maag. Une fenêtre online incisive où l’on découvre tous les mercredis ses états d’âme partagés sans détour – mais avec beaucoup d’humour – autour d’un thème choisi par ses soins ou par celui de ses (nombreux) lecteurs. La formule plaît et lui permet de multiplier les rencontres. Dont la nôtre ! La boucle est bouclée. L’entretien, lui, rafraîchissant à quelques jours seulement du printemps… Sous les photographies équivoques de Bastien Bonnarme, un ami du couple, l’océan géant nous happe. Et nous rappelle combien le Sud-Ouest tient une place essentielle dans la vie de la solaire famille Isaaz. Peut-être la retrouverons-nous dans quelques années à Biarritz ? Qui sait. Une des femmes de sa vie, sa maman, lui conseillerait – à coup sûr ! – de suivre son instinct. En attendant, nous voici à Paris dans le XIᵉ arrondissement, prêts à découvrir un espace généreusement ouvert aux notes boisées. Une cabane de pêcheur à flanc de ville où l’on s’imagine faire corps avec les éléments le temps de longues soirées à refaire le monde entre copains. Dans cette douce sophistication auréolée de couleurs et d’objets à histoires, Laura, Sylvain et Romy semblent avoir trouvé leur rythme. Une joyeuse mélodie que nous avons eu la chance de partager quelques heures durant.

Laura Isaaz et Sylvain Ventre, <br>Romy 8 ans
Laura Isaaz et Sylvain Ventre, <br>Romy 8 ans
Laura Isaaz et Sylvain Ventre, <br>Romy 8 ans
Laura Isaaz et Sylvain Ventre, <br>Romy 8 ans

Laura, pouvez-vous vous présenter ?

Laura

À la naissance de ma fille Romy, j’ai repris mes études dans une école de mode. En parallèle je me suis passionnée pour la rédaction. J’ai atterri en stage au ELLE et j’y suis finalement restée pendant six années. L’an dernier, j’ai décidé de me lancer en free-lance. J’écris aujourd’hui pour Grazia, pour mon propre blog Maag mais aussi pour certaines marques.

Comment l’écriture s’est-elle imposée dans votre vie ?

Laura

Je ne suis pas quelqu’un de forcément très à l’aise à l’oral, j’y travaille mais ça m’a souvent mise dans des situations inconfortables. Depuis l’enfance, j’ai une personnalité plutôt réservée et l’écriture a toujours été pour moi le parfait moyen de communiquer. J’y trouve l’apaisement mais aussi un moyen d’exorciser mes émotions. Parfois avec humour, parfois moins.

Après plusieurs années au sein de rédactions, pourquoi avoir fait le choix d’être Free-lance ?

Laura

Je suis très heureuse d’avoir vécu cette expérience au sein du ELLE. C’est probablement ce dont rêvent toutes et tous les jeunes journalistes qui souhaitent se spécialiser dans l’univers de la presse féminine. Seulement, après plusieurs années, j’ai ressenti le besoin de retrouver une forme de liberté. Aussi bien dans la gestion de mes journées que d’un point de vue éditorial. J’ai eu la chance d’être élevée par une mère qui a toujours suivi son instinct, ça m’a aidée à faire ce que je jugeais bon pour moi.

Laura Isaaz et Sylvain Ventre, <br>Romy 8 ans
Laura Isaaz et Sylvain Ventre, <br>Romy 8 ans
Laura Isaaz et Sylvain Ventre, <br>Romy 8 ans
Laura Isaaz et Sylvain Ventre, <br>Romy 8 ans
Laura Isaaz et Sylvain Ventre, <br>Romy 8 ans

Parlez-nous de Maag, votre dernier projet.

Laura

Maag, c’est un blog éditorial. Le réceptacle de tout ce qui me touche, me fait rire, m’ennuie, me bouleverse, tout ce contre quoi je m’insurge aussi. Je l’ai créé afin de pouvoir dire ce que je voulais, comme je le voulais. Je n’y mâche pas mes mots, je n’épargne pas grand monde non plus (pas même moi), mais je fais surtout beaucoup de second degré. Ce qui me rend vraiment heureuse, c’est de constater que ça plaît.

Chez vous, quelle est la pièce où vous aimez vous retrouver (seule, en famille) ?

Laura

Sans hésitation, la pièce à vivre. Nous voulions à tout prix un appartement avec un grand salon, une salle à manger et surtout une cuisine ouverte. C’est là que nous passons le plus clair de notre temps. On adore recevoir et passer du temps chez nous, on sort très peu finalement.

On remarque quelques références à votre région natale, le Sud-Ouest, mais surtout à son océan… Dans votre intérieur, de quoi aimez-vous être entourée ?

Laura

Je vis à Paris pour le travail, mon compagnon aussi, mais si nous le pouvions nous serions déjà partis pour vivre près de la mer. Au Pays basque ou dans les Landes. Du coup, nous nous consolons en accrochant sur nos murs parisiens des photos d’océan prises par notre ami Bastien Bonnarme. Je me sens bien dans les endroits baignés de lumière, spacieux, c’est aussi pour cela que nous avons choisi cet appartement. Même les jours de pluie, il reste lumineux.

Laura Isaaz et Sylvain Ventre, <br>Romy 8 ans
Laura Isaaz et Sylvain Ventre, <br>Romy 8 ans Laura Isaaz et Sylvain Ventre, <br>Romy 8 ans
Laura Isaaz et Sylvain Ventre, <br>Romy 8 ans
Laura Isaaz et Sylvain Ventre, <br>Romy 8 ans
Laura Isaaz et Sylvain Ventre, <br>Romy 8 ans

Comment l’avez-vous meublé, décoré ? 

Laura

C’est un vrai mélange. Il y a des meubles récents mais j’aime aussi beaucoup chiner donc la plupart des vases et des bibelots, je les ai trouvés sur des brocantes. Certains meubles aussi. Mon vaisselier dans la salle à manger et la console dans la chambre, par exemple, ont été entièrement retapés et repeints par mes soins.

Vous habitez dans le XIᵉ arrondissement, pouvez-vous nous confier quelques adresses de votre guide de quartier idéal ?

Laura

J’adore aller diner chez Double Dragon, au Dauphin, chez Kushikatsu Bon ou au Servan. Pour boire un verre, j’aime bien La Buvette, Chez Lui ou Les Niçois. Pour un bon café au lait végétal et une part de cake, il y a Yumi, le Passager et The Beans on Fire. Ne pas oublier l’Atelier des Lumières, le premier musée numérique à Paris, à voir.

Où vous retrouverons-nous cette année ?

Laura

Je travaille actuellement sur de nouveaux projets d’écriture, j’espère que vous en saurez davantage à ce moment-là. Ça voudra dire que j’ai réussi !

Laura Isaaz et Sylvain Ventre, <br>Romy 8 ans
Laura Isaaz et Sylvain Ventre, <br>Romy 8 ans
Laura Isaaz et Sylvain Ventre, <br>Romy 8 ans
Laura Isaaz et Sylvain Ventre, <br>Romy 8 ans
Laura Isaaz et Sylvain Ventre, <br>Romy 8 ans

Inspiration déco...

Chrysoline de Gastines et Victorien, <br> Garance 5 ans et Colombe 3 ans

Chrysoline de Gastines et Victorien,
Garance 5 ans et Colombe 3 ans

Chrysoline de Gastines est attachée au IXᵉ arrondissement parisien; à sa vie de quartier qui lui rappelle sa ville d’origine, Lille, à son accessibilité – le bureau de Balzac Paris, sa marque, est à seulement une vingtaine de...

Vous aimerez aussi

5 commentaires

L’enfilade n’est pas de Selency mais Maison Du Monde.

Beau et lumineux, parfait pour oublier le virus couronné ! Et réel plaisir de découvrir le blog Maag, avec ses billets bien troussés !

Caroline Balvay, 19 mars 2020

Bonjour Gaëlle,

Merci pour vos mots. Nous sommes ravis de vous avoir fait découvrir Maag, de quoi occuper les longues journées de quarantaine !
D’ailleurs une nouvelle chronique est sortie hier, comme chaque mercredi.Courez la lire !

Très belle journée sur The Socialite Family

j’aimerais recevoir votre newsletter.
J’ai toujours hâte de le regarder…c’est toujours super!
Bravo à toute l’équipe.

Caroline Balvay, 27 mars 2020

Bonjour Martine,

Merci pour votre message ! Nous sommes très heureux que vous preniez plaisir à découvrir nos nouveaux reportages.
Notre équipe s’occupe de bien ajouter votre contact à notre liste de diffusion.
Vous deviez donc recevoir notre prochaine newsletter très bientôt.

Beau vendredi à vous !

Ajouter un commentaire

Socialite Newsletter

Moments capturés. Des intérieurs. Des personnalités. Chaque semaine, seulement pour vous.