Babeth et William Marlin, <br> Ceryse 13, Salomé 8 ans
Famille - Paris

Dans une meulière datant de 1893 aux volumes modernisés, la décoration comme vecteur d’émotions

/

chez

Babeth et William Marlin,
Ceryse 13, Salomé 8 ans

The Socialite Family s’invite chez des lecteurs de la première heure ! De véritables passionnés, pour qui la décoration est une affaire de tous les jours. Car si Babeth – infirmière libérale – est plus connue sous le pseudonyme de @NotJustMom, un compte Instagram mêlant art de vivre et réflexions enlevées, son mari, William, est quant à lui designer pour Knoll International. « Des professions tournées vers les gens » dans la mesure où chacune permet de prendre soin de son prochain. Toujours soucieux du bien-être des personnes qui les entourent, le couple a pris l’habitude de s’exprimer à travers son univers. Un charmant mélange de pièces à la fois signatures, rapportées de voyage, chinées ou tout simplement achetées sur un coup de cœur, abritées dans une enveloppe design tranchant résolument avec le passé historique de la maison. Construite en 1893, cette meulière à l’escalier magistral et au haut potentiel d’agrandissement avait, dès la première visite, envoûté les jeunes mariés et leurs deux filles qui « s’y voyaient déjà ». Désormais modernisée par leurs soins jusque dans les moindres détails, des multiples ouvertures réalisées aux agencements sur mesure en passant par la texture des murs, elle est le reflet flamboyant de leur histoire. Celle de personnalités curieuses, aux valeurs solidement ancrées et à la joie de vivre contagieuse, dotées d’une ouverture d’esprit sans bornes leur permettant d’aller de rencontre en rencontre. Dont la nôtre, aujourd’hui, à l’occasion de la sortie de la fontaine evian® (re)new. La nouvelle solution d’hydratation à l’allure minimaliste véritable alternative durable aux bouteilles d’eau minérale naturelle, qui s’intègre aussi bien à leur vie de famille qu’aux lignes contemporaines et épurées de la cuisine grâce à sa silhouette pensée par Virgil Abloh.

Bubble Renew Cuisine #1
evian® Fontaine evian® (re)new 49,90€ En savoir plus
Acheter
Bubble Renew Cuisine #2
Bubble Renew Cuisine #3
Salon vert d'eau avec miroirs en rotin, étagères en bois, table en marbre - Chez Babeth et William Marlin à Paris
Table basse en verre et vase avec fleurs séchées chez Chez Babeth et William Marlin à Paris
Photographie et étagères vert d'eau avec livres chez Babeth et William Marlin à Paris

Babeth, William : pouvez-vous vous présenter ?

Babeth & William

Nous sommes deux âmes solitaires qui se sont rencontrées il y a 20 ans, et qui ne se sont plus lâchées ! Nous sommes également les parents de deux filles, Ceryse, 13 ans, et Salomé, 8 ans.

Quel est votre parcours ?

William

Je suis un architecte d’intérieur/ designer chez Knoll International, Babeth est une infirmière libérale. L’un comme l’autre nous avons choisi d’exercer des professions tournées vers les gens.

Parlez-nous de votre éducation. Comment s’est développé votre « goût » ?

Babeth

J’ai été élevée par des parents qui ont toujours chiné. Un goût prononcé pour la haute couture transmis par ma mère qui m’a éveillée très jeune à la notion du beau. En ce qui concerne la décoration, mes parents en avaient une fonctionnelle avec comme notion d’esthétique particulière des gros canapés en cuir et une très grande table à manger, car recevoir était très important pour eux. En revanche, à chaque fois qu’ils revenaient du Congo Brazzaville – pays dont nous sommes originaires –, ma maman rapportait des tableaux, des éléphants en ivoire, des chaises artisanales, des statuettes, des crocodiles empaillés, etc. C’était une manière de ramener à elle son pays qu’elle avait quitté. Je ne pense pas que ces pièces étaient choisies pour parfaire un décor voulu. Pourtant, sans le vouloir, le nôtre était atypique. La seule chose sur laquelle elle ne rigolait pas : la tenue de la maison ! Elle avait à cœur d’évoluer avec nous dans une atmosphère de paix et d’ordre. Ce que je tiens d’elle à coup sûr ! Cette atypie se retrouvait dans ses looks, qu’elle confectionnait après s’être nourrie des défilés qu’elle adorait regarder en notre compagnie. Je pense donc que ceci additionné à cela m’a permis de développer un sens du rangement ainsi qu’un goût pour les belles pièces et pour la « chine ».

William

J’ai toujours baigné dans des univers très décorés. Quand mes parents étaient mariés, ma mère – qui était fleuriste – cherchait toujours à décorer les espaces, à raconter une histoire par pièce. Les tablées familiales étaient toujours magnifiques ! Lorsque nous avons déménagé à la campagne, mes parents ont transformé l’habitation dans laquelle nous vivions en une maison de vacances. Nous nous y sentions bien ! Pour preuve, même après le divorce de mes parents, ma mère qui, par la force des choses, avait un budget beaucoup plus serré, a toujours su faire de ses différents appartements des lieux décorés avec goût, dans l’air du temps, avec des notes très douces. À côté de cela, elle dessinait et peignait beaucoup de tableaux. Je pense sincèrement que c’est elle qui m’a inspiré l’envie d’évoluer dans les sphères créatives.

William

De ce fait, lorsque nous nous sommes installés ensemble, nous avons dû confronter nos goûts, nos choix, nos éducations. Soit nos deux univers ! Là où Babeth voulait meubler l’appartement avec efficacité, à savoir avec un grand canapé, une grande table, j’étais très sensible au détail, à la finition du mobilier et aux couleurs choisies ainsi qu’au fait que notre chez-nous devait être ce cocon où l’on se sentirait bien. Très vite, nous avons décidé qu’il était important que notre lieu de vie raconte une histoire, avant de prendre conscience que ce n’était pas n’importe laquelle qu’il fallait raconter, mais la nôtre !

Babeth

Cette vie où nos amis et nos familles ont une place importante. Nous montrons l’affection que nous portons aux personnes de notre entourage à la façon dont nous les recevons. De la décoration de la table au choix des fleurs et des plats à partager. Nous aimons que nos invités se sentent bien chez nous, c’est ce qui a influencé certains de nos choix tant en décoration qu’en mobilier.

La famille Marlin dans leur salon couleur vert d'eau avec table en marbre et miroirs en rotin à Paris
Cadres photo et plante dans panier en osier chez Babeth et William Marlin à Paris
Salon avec miroirs en rotin, table à manger en marbre et suspension globe en opaline chez Babeth et William Marlin à Paris
Bubble Renew Cuisine #4
evian® Fontaine evian® (re)new 49,90€ En savoir plus
Acheter
Canapé blanc et coussin rond moutarde devant la fenêtre du salon de Babeth et William Marlin à Paris
Vase blanc avec fleurs séchées et branchage dans la cuisine de Babeth et William Marlin à Paris

De quelle manière y sensibilisez-vous, à votre tour, vos filles ?

Babeth & William

En les sollicitant pour la décoration de la maison ! Elles nous donnent leur avis, débattent avec nous quand nos goûts divergent. Par exemple, le mobilier, les couleurs, le linge de lit et les rideaux dans leurs chambres ont été intégralement choisis par elles-mêmes et validés par nos soins. Elles ont du goût !

Quelles sont les valeurs primordiales que vous – parents engagés, ouverts et curieux des autres – avez à cœur de leur transmettre au quotidien ?

Babeth & William

Nous leur inculquons l’acceptation de l’autre, tout comme la tolérance, et toutes les valeurs que nous estimons nécessaires à leur épanouissement. Comme savoir tendre la main à l’autre si celui-ci est dans le besoin et le demande, par exemple. Nous parlons donc très souvent de l’importance de l’inclusion, de l’amour, du partage, de la rigueur, de la discipline et de l’humilité. Ces valeurs que nous leur transmettons sont essentiellement motivées par notre foi, pour être totalement honnêtes avec vous. Nous essayons donc de faire du mieux que nous pouvons avec ce que nous-mêmes avons assimilé et pratiqué au cours de notre vie. Ce n’est pas facile tous les jours d’être les parents responsables de futurs adultes de demain mais c’est le défi que nous avons décidé de relever !

Babeth, vous êtes également – outre @NotJustMum – la fondatrice du compte Instagram @BonjourMadame qui invite à la célébration de la féminité. Pourquoi cet engagement vous tient-il particulièrement à cœur ?

Babeth

Tout simplement parce que je crois au fait que nous, les femmes, avons un potentiel tel qu’ensemble nous pouvons faire des miracles. Et je pèse mes mots ! La vie m’a appris qu’être entourée de personnes de qualité et bienveillantes permettait d’atteindre des sphères que seules nous n’aurions peut-être pas pu atteindre. De plus, nous les femmes, sommes des êtres qui aiment le contact, la discussion, le partage et la communion. Nous aimons nous retrouver entre nous afin de partager nos expériences, afin d’édifier celles qui vivent une situation similaire à celle que nous avons vécue et dépassée. Nous ne recherchons pas forcément de solutions, mais plutôt de l’écoute. Je peux vous l’assurer, nos témoignages ont des impacts mais aussi des conséquences. Il est important de pouvoir partager notre histoire lorsque nous en ressentons le besoin. Il est important de dire ce qui n’a pas été, une fois que tout va mieux. Parce qu’il est utile et vital de témoigner ce que nous étions avant, et ce que nous sommes devenues par la suite. Utile, parce que si cela ne t’aide pas toi, ce témoignage aidera forcément une autre personne. J’ai donc eu à cœur de créer ce lieu où les femmes qui me suivent – ou pas –, celles qui me connaissent – ou pas –, peuvent venir partager leurs maux, leurs expériences, leurs questionnements, leurs remises en question avec d’autres qui vivent ou ont vécu potentiellement les mêmes réalités. J’ai voulu créer un lieu où le jugement, la critique et la gêne n’ont pas leur place. Un lieu où chaque femme peut comprendre que son histoire n’est pas moins importante que celle d’une autre.

Escalier en bois et tableau chez Babeth et William Marlin à Paris
Chambre blanche sous les toits avec tapis berbère et paniers en osier chez Babeth et William Marlin à Paris
Chambre avec paniers en osier et fauteuil rond suspendu chez Babeth et William Marlin à Paris
Chambre avec parquet en bois, miroir rond et dessus de lit moutarde chez Babeth et William Marlin à Paris

Quelle est votre philosophie de vie ?

Babeth & William

Nous pratiquons le « tout est possible » tant que nous y croyons et que nous nous en donnons les moyens ! Chaque épreuve que nous avons rencontrée nous a permis d’apprendre, mais surtout de prendre en maturité.

Racontez-nous l’histoire de votre rencontre avec cette maison.

Babeth & William

C’est grâce aux réseaux sociaux que nous avons découvert pour la première fois notre maison. Il s’agit d’ailleurs de la seule que nous avons visitée, car à l’époque, venant à peine de nous marier, nous ne pensions pas avoir les reins assez solides pour nous engager aussi rapidement vers de l’achat. Mais allez savoir, nous sommes quand même partis la visiter et la magie a opéré. Elle correspondait en tout point à tout ce que nous recherchions. Dans notre cahier des charges, il était important pour nous de vivre dans une maison qui raconte une histoire mais surtout qui dégage quelque chose. La nôtre a été construite en 1893 par celui qui construisait les maisons meulières de la ville où nous vivons. De ses vieux parquets à ses moulures, du fer forgé de ses fenêtres à son escalier magistral : tout nous a conquis ici. Les enfants ont leur étage, nous de même et il y a le rez-de-chaussée qui dessert les pièces principales telles que le salon, la cuisine et la salle à manger. Nous recherchions une ancienne maison avec du terrain, de l’espace, mais avec très peu de travaux de rénovation. Elle nous attendait ! Les anciens propriétaires avaient fait tous les travaux qui nous auraient freinés pour la vente. Les fenêtres et leur étanchéité par exemple, certains murs abattus. Il y avait déjà un petit vent de modernité dans cette vieille bâtisse. Cela nous a motivés à continuer d’y écrire la suite de l’histoire. Nous n’avions plus qu’à décorer en y apportant les changements que nous voulions ! Tout cela nous a ouvert les yeux sur la potentialité d’agrandissement. Et puis la lumière, dont elle bénéficie toute la journée nous a fait craquer. Les filles s’y voyaient déjà et nous, nous sommes littéralement tombés sous le charme de cette meulière où la verdure reprend ses droits.

Comment l’avez-vous façonnée à votre image ?

Babeth & William

Dans nos différents appartements, nous avions beaucoup de mobiliers chinés. Par goût, mais aussi par faute de moyens. Vie d’étudiants oblige ! Donc, lorsque nous avons emménagé dans notre maison, nous avons voulu marquer au fer rouge ce tournant de notre vie. Nous avons donc décidé d’investir dans du mobilier plus qualitatif et durable. Nous voulions des pièces fortes avec une belle histoire. Des meubles qui feraient écho à notre amour du design. Nous avons, en plus du mobilier, un rapport à la matière. Cela commence par notre choix porté sur une maison en meulière. Ce qui nous a plu tout de suite, dans ce type d’habitation, c’est la hauteur sous plafond. Mais les volumes manquaient d’ouverture. Ce travail avait déjà été amorcé par les anciens propriétaires. Cependant, William a voulu abattre certains murs et impostes pour apporter encore plus de lumière et de verticalité. Nous avons décidé de réaliser des meubles allant du sol au plafond tels que le meuble de la cuisine ou bien celui de notre dressing / mur de l’entrée, donnant un effet agencé à nos espaces de vie. En complément de ce mobilier fait sur mesure, nous trouvions intéressant d’apporter de la texture à nos murs en y ajoutant des parements verticaux. Par exemple, ceux de notre cuisine allant jusqu’à la cage d’escalier sont composés d’une succession de tasseaux, donnant un effet cannelé et ton sur ton. Celui en placage chêne enveloppe un pilier séparant nos espaces salon et salle à manger. Le chêne est, dans notre maison, le matériau « fil conducteur ». Dans chaque pièce, ce bois noble et solide apparaît. Que ce soit par petites ou grandes touches. C’est le matériau qui vient finir une décoration. Une forme de valeur sûre et réconfortante.

Escaliers avec peinture noire, miroir en rotin et affiche vintage Joker chez Babeth et William Marlin à Paris
Chambre d'enfant avec rangements, bureau et poupées chez Babeth et William Marlin à Paris
Coin cheminée en marbre noir, canapé en velours moutarde à franges et miroir chez Babeth et William Marlin à Paris
Photos de famille chez Babeth et William Marlin à Paris

Et meublée ?

Babeth

Vous trouverez dans notre maison quelques pièces éditées chez Knoll, dont William fait partie de l’équipe créa. Nous aimons les visuels et le graphisme. Vous trouverez certains tableaux personnels, comme d’autres achetés lors de nos différents voyages (France, Europe, États-Unis, Maroc, etc.). Nous avons des pièces et du textile qui viennent de chez les copines comme : So Skaia, Dibambe Afrika ou encore Musaka Ethic Chic Bazaar, etc. Ce mélange de meubles de la grande distribution que nous relookons, associés à nos meubles signés, à nos objets et meubles chinés, ainsi qu’à certains mini-objets tendance : voilà ce qu’est notre signature. Nous aimons collectionner ! D’où cette succession d’objets que vous pouvez retrouver à plusieurs endroits de la maison : sacs et paniers, dame-jeanne ainsi que d’autres verreries, les beaux livres et magazines, ainsi que les plantes de toutes tailles. Beaucoup de choses sont accrochées aux murs : étagères modulables, cadres, miroirs, masques et sculptures… Ici, on expose !

Que dit-elle de vous ?

William

Notre décoration reflète les personnes que nous sommes, mais surtout notre style de vie. Nous aimons voyager et, par fétichisme, nous rapportons toujours un tableau et une pièce déco de la destination que nous avons découverte.

Pour vous, The Socialite Family, c’est… ?

Babeth & William

Le média à travers lequel nous nous sommes toujours retrouvés ! Nous suivions déjà Les tribus de Constance de façon très assidue, donc nous ne pouvions qu’adhérer à The Socialite Family. Découvrir les intérieurs de personnes qui nous ressemblent et/ou qui nous inspirent est ce qui fait le succès de votre média et, pour notre part, notre fidélité.

Où vous retrouverons-nous dans les prochains mois ?

Babeth & William

Sur la plage à siroter un verre de Poiré, ou même à pique-niquer avec nos enfants très sûrement ! Blague à part, avec la situation sanitaire actuelle, il est difficile de se projeter dans le futur en termes de date. Donc ce sera la surprise ! Vous savez, notre décoration est loin d’être figée. Ponctuée par ce que nous vivons – et les pays que nous découvrons –, elle continue d’évoluer ! Donc reprenons rendez-vous non pas dans 5 mois, mais bel et bien dans 5 ans. Histoire de vous raconter quelque chose de nouveau ! (Rires.)

Photo de couple en noir et blanc chez Babeth et William Marlin à Paris
Chambre parentale et d'enfants chez Babeth et William Marlin à Paris
Chambre avec lit en fer forgé blanc, console en bois et miroirs en rotin chez Babeth et William Marlin à Paris Chambre avec miroirs en rotin et coussins en velours brique chez Babeth et William Marlin à Paris
Salle de bain avec étagère en métal et plantes chez Babeth et William Marlin à Paris

S’immiscer dans le quotidien des familles en continuant d’innover pour les générations à venir, c’est la volonté que réaffirme evian® avec la fontaine evian® (re)new. Utilisant significativement moins de plastique que des bouteilles d’evian® 1,5L classiques, cette nouveauté permet aux foyers une praticité renforcée grâce à sa contenance de 5L d’eau minérale naturelle.

evian® (re)new est à retrouver en avant-première sur www.evianchezvous.com/evianrenew

Inspiration déco...

Fanny et David Millet,<br> Andréa 13, Adam 11 ans

Fanny et David Millet,
Andréa 13, Adam 11 ans

Fanny et David Millet préfèrent être à contre-courant des tendances décoratives. Leur nouveau projet ? Un appartement à la fois spectaculaire et intimiste dont ils nous ouvrent les portes, accompagnés d’Andréa, 13 ans et Adam, 11 ans....

Vous aimerez aussi

2 commentaires

Sabine Rederon, 15 June 2021

Une très belle maison que celle de Babeth et William Marlin pleine de charme de sérénité et d’humanité . Merci de la diffuser . Pouvez vous m’indiquer d’où vient la bibliothèque en blanc de leur salon sur laquelle se trouve leur si belle photo de mariage ainsi que leur rangement suspendu noir et blanc dans la salle de bain ( qui semble être de la même conception)
Merci de votre retour

J’ai eu un grand plaisir de lire cet article, très inspirant pour moi et sûrement pour d’autres personnes.
J’adore la décoration, les matériaux choisis, les objets qui racontent des histoires…J’ai un coup de coeur spécialement pour la bibliothèque, elle est très sympa tout comme cette famille de Babeth et William.
Félicitations pour l’article.

Ajouter un commentaire

Socialite Newsletter

Moments capturés. Des intérieurs. Des personnalités. Chaque semaine, seulement pour vous.