MINI Living, redécouvrir l’essentiel

MINI Living, redécouvrir l’essentiel

Et si nos maisons prenaient vie ? C’est la question à laquelle a tenté de répondre MINI, en créant il y a tout juste un an MINI Living. Partant à la recherche de solutions architecturales visionnaires, ce programme questionne l’humain, son impact social mais aussi environnemental. La première installation Do Disturb, fruit d’une collaboration avec le studio japonais ON Design, interroge l’étroitesse de nos habitations et le partage des espaces. La suite s’écrit en 2016, lors du London Design Festival, avec les créations translucides de l’architecte Asif Khan. Ou comment se réapproprier les espaces urbains en y réimplantant humanité et nature. De retour au Salone del Mobile – édition 2017 – MINI Living poursuit sa quête et s’associe avec le studio d’architectes new yorkais SO-IL pour imaginer Breathe, une vision conceptuelle pour utiliser l’espace urbain de manière créative et avec un minimum d’empreinte. L’installation, conçue comme une maison verticale totalement ouverte sur son environnement, se transforme en une expérience sensorielle pour ses habitants. La gestion de l’eau, les jeux d’ombres et de lumière ainsi que la sensation de l’air contribuent à y créer un espace de vie totalement immersif. Et la découverte d’autres possibles ne s’arrête pas ici. MINI Living part à la rencontre de la styliste culinaire Laila Gohar avec The Conscious Café, une approche curieuse de notre alimentation basée sur ce qui compose nos aliments, pourcentage d’air et d’eau compris. Le projet A Factory as it Might Be, porté par un collectif londonien, met lui les mains dans la terre et explore le processus de fabrication comme une activité créatrice et collaborative. Comme pour se terminer en douceur, le parcours s’achève dans la pénombre, bercé par les sons étranges des mobiles et autres objets mouvants qui s’animent sous nos yeux et composent une symphonie d’eau, d’air et de lumière. Une visite étonnante en compagnie des architectes Ilias Papageorgiou et Oke Hauser.

Breathe Mini Living Salone del Mobile Milan 2017
Breathe Mini Living Plante Miroir Salone del Mobile Milan 2017
Breathe Mini Living Salone del Mobile Milan 2017
Breathe Mini Living Salone del Mobile Milan 2017
Breathe Mini Living Installation Salone del Mobile Milan 2017
Breathe Mini Living Installation Salon Salone del Mobile Milan 2017

Oke, Illias, comment est née l’idée de ce concept ?

Oke

Nous avons observé la ville et ses habitants. Nous voulions créer une forme de mouvement et d’interaction avec l’idée d’aller vers des lieux de vie qui ne soient pas de simples masses de béton. Comment pouvons nous contribuer et agir sur notre environnement urbain pour le rendre plus sain. Les gens se soucient de plus en plus de leur bien être, des produits qu’ils consomment et de leur environnement. Nous pensons que l’architecture doit elle aussi participer à améliorer la vie dans dans nos villes.

Quelle est la vision proposée par Breathe ?

Oke

C’est un prototype qui représente comment nous pourrions vivre dans un futur pas si lointain. Nous sommes très loin de l’esprit de ces maisons ultra connectées, bourrées de technologies et de robots. Nous nous recentrons complètement sur la nature et ses éléments, l’air, l’eau et la lumière, utilisés de manière intelligente mais surtout durable.

Comment fonctionne cette maison ?

Ilias

Nous avons imaginé une structure verticale qui s’insère facilement dans n’importe quelle ville. Elle fait 10 mètres de haut pour une surface au sol de 5m2 et trois personnes pourraient y vivre. Évidemment elle est composée entièrement de matériaux écologiques et recyclables. Elle est entourée d’une membrane transparente et perméable qui permet le passage de la lumière et un renouvellement de l’air constant, créant une atmosphère extrêmement agréable. Sur le toit, nous avons installé un jardin ainsi qu’un système permettant de récolter l’eau de pluie. La transparence des parois joue un autre rôle, chacun pouvant toujours savoir où sont les autres habitants dans la maison. Cela crée une réelle sensation de connexion.

Breathe Mini Living Portrait Architecte SO-IL Salone del Mobile Milan 2017
Entrée Breathe Mini Living Salone del Mobile Milan 2017
Breathe Mini Living Salone del Mobile Milan 2017
Breathe Mini Living Portrait Architecte SO-IL Salone del Mobile Milan 2017
Breathe Mini Living Salone del Mobile Milan 2017
Breathe Mini Living Salone del Mobile Milan 2017
Breathe Mini Living Salone del Mobile Milan 2017

L’homme est beaucoup plus mouvant, donc je pense que nous n’avons pas besoin de plus d’espace mais de plus de mobilité. Cette maison l’est totalement.

Breathe Mini Living Salone del Mobile Milan 2017
Breathe Mini Living Salone del Mobile Milan 2017
Breathe Mini Living Fleurs Salone del Mobile Milan 2017
Breathe Mini Living Cuisine Salone del Mobile Milan 2017
Breathe Mini Living Cuisine Salone del Mobile Milan 2017
Breathe Mini Living Cuisine Salone del Mobile Milan 2017

Pourquoi dites-vous qu’elle a un effet positif sur son environnement ?

Ilias

Sa membrane extérieure, par exemple, est recouverte d’un revêtement purifiant. Lorsque les rayons du soleil entrent en contact avec la surface, cela crée un réaction qui permet de décomposer la poussière et de nombreux agents polluants. C’est une technologie qui existe déjà. Nous ne l’avons pas inventée pour l’occasion. Elle n’est simplement pas suffisamment utilisée.

C’est un lieu de vie assez réduit en terme d’espace. Pourquoi ?

Ilias

Les notions même de propriété et de logement ont beaucoup changé. Nous vivons de manière beaucoup plus précaire que les générations précédentes. La technologie a considérablement fait évoluer le monde du travail, les frontières, nos déplacements… L’homme est beaucoup plus mouvant, donc je pense que nous n’avons pas besoin de plus d’espace mais de plus de mobilité. Cette maison l’est totalement. Elle se monte et se démonte très rapidement. L’habitation est aussi imaginée pour s’adapter à son environnement. On peut très bien installer un autre type de membrane pour vivre dans les pays froids par exemple.

Pensez-vous que nous devons perdre en qualité de vie pour avoir une démarche plus responsable ?

Ilias

Non je ne crois pas. Cela sera simplement un autre façon de vivre et de nous organiser. Beaucoup de technologies qui vont dans ce sens existent déjà. Elles ne sont simplement pas suffisamment utilisées et mises en avant.

Breathe Mini Living Salone del Mobile Milan 2017
Breathe Mini Living Salone del Mobile Milan 2017
Breathe Mini Living Salone del Mobile Milan 2017
Breathe Mini Living Cuisine Salone del Mobile Milan 2017
Breathe Mini Living Salone del Mobile Milan 2017
Breathe Mini Living Salone del Mobile Milan 2017
Breathe Mini Living Salone del Mobile Milan 2017
Breathe Mini Living Salone del Mobile Milan 2017
Breathe Mini Living Salone del Mobile Milan 2017

Avec The Conscious Café, l’idée est de composer son assiette en choisissant différents éléments proposés : l'eau, l'air et la lumière.

Breathe Mini Living Cuisine Champignon Salone del Mobile Milan 2017
Breathe Mini Living Salone del Mobile Milan 2017
Breathe Mini Living Salone del Mobile Milan 2017
Breathe Mini Living Salone del Mobile Milan 2017
Breathe Mini Living Salone del Mobile Milan 2017
Breathe Mini Living Salone del Mobile Milan 2017
Breathe Mini Living Salone del Mobile Milan 2017
Breathe Mini Living Salone del Mobile Milan 2017

Crédits : Eve Campestrini @thesocialitefamily

En collaboration avec MINI.

En inspiration...

Potafiori, de plantes et de jazz

Potafiori, de plantes et de jazz

Déjeuner chez Potafiori, c’est côtoyer une flore abondante et sophistiquée se jouant de la gravité. Un spectacle permanent mis en scène par les talentueux Storage Associati, que s’amuse à faire vivre Rosalba Piccinni. La...

Vous aimerez aussi

Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

La Newsletter Socialite

Votre dose d'inspiration tous les mardis