48H à Milan, les bonnes adresses milanaises de Constance Gennari

Inspiration

Les bonnes adresses à Milan de Constance Gennari

Un mélange de bonnes adresses et de madeleines de Proust : c’est sans doute pour nous la meilleure recette d’un guide express. Constance Gennari, fondatrice et directrice artistique de The Socialite Family, a grandi entre Paris et Milan. Désormais, en famille, pour ses recherches, pour des événements – à l’image du Salone del Mobile qui prend place cette semaine dans la capitale du design italien – ou en visite auprès de ses artisans, elle bat le pavé d’une adresse fétiche à l’autre. En voici quelques-unes, de tous genres et le temps d’une poignée d’heures à Milan…

Lieu

Milan

texte

Elsa Cau

Photographies et Vidéos

Constance Gennari

48H à Milan, intérieur de la villa Necchi

La villa Necchi, vestige d'un âge d'or milanais...

48H à Milan, intérieur de la villa Necchi

Villa Necchi, vestige d'un âge d'or

On ne présente plus la villa Necchi, monument du style Art déco à tendance rationaliste des années 1930, signée Piero Portaluppi. Ouverte au public depuis une quinzaine d’années, elle se visite comme on part en pèlerinage. Des œuvres d’Adolfo Wildt, de Giorgio de Chirico, d’Umberto Boccioni, entre autres, vous accueilleront au milieu du mobilier en partie conçu par Portaluppi. Un incontournable (attention aux horaires !).

Villa Necchi Campiglio, Via Mozart, 14

Admirer le grand style au Palazzo Berri-Meregalli

À quelques encâblures à peine de la villa Necchi, le palazzo Berri-Meregalli offre au promeneur ses lignes Liberty, cet Art nouveau tardif et plus géométrique propre à l’Italie des années 1910. Si vous êtes chanceux, le gardien vous laissera admirer les mosaïques à fond d’or, les ferronneries et la sculpture signée Adolfo Wildt qui rythment le hall d’entrée. De quoi redécouvrir les fameuses entrées d’immeubles milanaises...

Bésicles iconiques

Angelo Marchesi a commencé à concevoir ses lunettes en 1959 à cette adresse qui n’a pas pris une ride. Certains modèles, comme les Guy Marckys dessinées par son fils Guido dans les années 1970, sont devenus de grands classiques de la lunetterie italienne... Bref, ici, la lunette est reine, elle est artisanale et rigoureuse, s’il vous plaît. Sofia Marchesi nous accueille dans un grand éclat de rire, on essaie tous les modèles et si l’on n’a pas fait de folie, on se consolera avec une glace artisanale, juste en face.

Marchiesi Ottica via Solferino, 9

Se remettre de ses émotions à Grand’Italia

Les plats du jour s’entrechoquent dans le ballet des serveurs joyeusement hélés de tous les côtés à l’heure du déjeuner. Pizza al trancio, risotto alla milanese, pasta du jour arrosée d’un ballon de rouge et couronnée d’une île flottante cuite au four : on fait confiance, on s’installe à un coin de table, on se pousse pour laisser passer les autres et on savoure cette cantine d’habitués joliment surannée et toujours animée.

Grand'Italia, Via Palermo, 5

48H à Milan, la villa aux flamants roses

Des flamants roses en plein Milan

Quelques voisins surprenants interrompent régulièrement le calme de ce quartier aux bâtiments historiques et spectaculaires, surnommé le quadrilatère du silence. Les flamants roses qui animent le jardin de la villa Invernizzi, connue pour son style Art déco, auraient été importés du Chili et d’Afrique. Et s’il est impossible de visiter les lieux, on se console en admirant ses locataires à travers la grille du jardin. Une attraction pour tous les Milanais… y compris Constance Gennari qui, du haut de ses 10 ans, tirait la manche de son père pour s’y arrêter un instant.

Villa Invernizzi, Via Cappuccini, 7

La tête dans les étoiles, les pieds dans la ville

C’est aussi Piero Portaluppi qui signe en 1930 l’architecture du Planétarium de Milan, sis à l’entrée des jardins de Porta Venezia. Il faut prendre le temps de pénétrer dans ce bâtiment octogonal au dôme surplombant 300 fauteuils à pivot d’origine, d’où vous pourrez vous décrocher le cou pour admirer les étoiles. Voyage dans le temps assuré.

Planétarium, Corso Venezia, 57

Pause à la milanaise

Certes, ce n’est pas la maison mère mais cette adresse-là a des airs de café un peu planqué pour habitués : une ambiance qui n’est pas pour nous déplaire. Arrêtez-vous un instant devant les fabuleuses vitrines de la pâtisserie, puis grimpez les marches qui mènent aussi à l’Observatoire de la Fondation Prada. Là, sirotez votre expresso accoudé à l’une des tables de bar qui surplombent la galerie marchande – ou bien au comptoir, et nulle part ailleurs.

Marchesi 1824, Galleria Vittorio Emanuele II

Flâner au cimetière monumental de Milan

Il est le témoin d’une époque un poil oubliée à Milan, enseveli sous la modernité qui a tant fait rayonner le style de la ville… Le cimetière monumental de Milan mêle les influences byzantines, romanes et plus largement éclectiques propres à l’Italie post-réunification du XIXe siècle. Inauguré en 1866, il continue d’attirer les promeneurs amateurs de sculptures monumentales et autres flâneurs en quête d’un moment de silence, hors du temps.

Piazzale Cimitero Monumentale

Le cimetière monumental de Milan, dans nos bonnes adresses milanaises

Promenade au cimetière monumental de Milan.

Un dîner mythique à La Libera

Pas besoin d’aller trop loin : l’iconique Libera est installé depuis plus de quatre décennies via Palermo. La rédaction se souvient encore de sa rencontre avec le non moins illustre propriétaire des lieux, Italo Manca, l’homme emmoustaché, encigarillé et toujours à bicyclette, connu de tous dans les rues pavées de Milan.

La Libera, Via Palermo, 21

Siroter un negroni sbagliato du Bar Basso

La légende du bar Basso tient en deux mots : negroni sbagliato. Sbagliato pour « manqué » : c’est ici que dans les années 1970, on aurait par erreur versé du prosecco au lieu du gin dans le fameux cocktail. Qu’à cela ne tienne, l’erreur n’est pas italienne : depuis, on s’arrache le negroni sbagliato dans ce bar à la devanture griffée d’un néon rouge, au décor chaleureux et qui n’a pas bougé d’un iota.

Bar Basso, Via Plinio, 39

Chineries de chiffons à Lambrate Vintage

Amateurs des décennies 1980 et 1990, vous êtes servis. Blousons en cuir, jeans délavés, trenchs épais, broderies, gros bijoux fantaisie et autres classiques sont proposés par Cecilia à prix doux. Ne vous avisez toutefois pas de voler le style tout en vêtements superposés de Constance, elle le prendrait très mal.

Lambrate Vintage, Via Conte Rosso, 22

Toute l’histoire du design italien à la Triennale de Milan

Incontournable Triennale, ses expositions superbes sur l’histoire du design, comme récemment les travaux d’Enzo Mari et de Gino Sarfatti exposés et analysés ! C’est l’institution culturelle par définition à Milan. Et il n’y en a pas que pour le design. Mode, architecture, cinéma et société sont passés à la loupe dans le palazzo dell’Arte et, depuis 2016, un peu partout dans la ville.

Palazzo dell’Arte, Parco Sempione

Recréez ce décor avec nos pièces
Vous aimerez aussi
Guido Taroni

à suivre

Guido Taroni, esprit libre

Créations en propre

Chaque ligne, chaque finition de nos créations de mobilier et luminaires a été pensée par notre studio créatif à Paris.

Fabrication 100% européenne

Nos créations sont fabriquées dans les meilleurs ateliers européens, principalement en Italie et en France.

Livraison à l'étage

Tous nos produits volumineux sont livrés en gants blancs à l'étage de votre choix. Livraison possible le weekend.

Paiement 3x sans frais

Paiement sécurisé via Visa, Mastercard, Amex, Paypal ou virement bancaire. Paiement en 3x sans frais à partir de 350€.