Confiture Parisienne, la quête du goût oublié

Confiture Parisienne, la quête du goût oublié

Audacieuses et passionnées, Nadège et Laura revisitent à travers Confiture Parisienne un classique : la confiture. Conçus comme une collection haute couture, les petits pots émaillés de blanc renferment un trésor de raffinement pour les gourmands. Et comme certaines traditions ne se perdent pas, les fruits sont de saisons et choisis avec soin, travaillés en petites quantités et toujours à la main. Puis c’est l’imagination qui prend le pas, alliance de tomate et de thym, d’abricot et d’anis, une touche de vanille, quelques fèves tonka. Les recettes de Confiture Parisienne surprennent et ravissent les palais les plus fins. Une réussite pour ces deux passionnées de belles choses, venues respectivement de la publicité et de la restauration. Nadège y aura même sacrifié sa chambre, remisée pour l’occasion en une charmante épicerie improvisée tandis que Laura aura entraîné son père, confiseur à la retraite, dans l’aventure. Une véritable affaire de famille et de rencontre dans laquelle chacun met la main au chaudron, avec panache et obstination.

Pour goûter à la confiture qui se mange à la petite cuillère, rendez-vous chez Confiture Parisienne.

Salon Confiture Parisienne Paris
Chaise Détail Atelier Confiture Parisienne Paris
Range Livres Bibliothèque Recettes Atelier Confiture Parisienne Paris
Bureau Atelier Confiture Parisienne Paris
Lampe Atelier Confiture Parisienne Paris

Nadège, Laura, comment en êtes-vous arrivées à faire de la confiture ?

Nadège

Autour de cette table ! C’est l’histoire de deux mamans qui se sont rencontrées sur le chemin de l’école de leurs enfants, il y a quatre ans déjà. On faisait des goûters avec eux, on testait pleins de choses et l’envie d’une confiture un peu différente et surprenante est vite arrivée.

Laura

L’idée est née de Nadège en fait. Elle avait envie de faire un truc autour de la confiture. Moi j’ai un restaurant à Berlin, et cette idée-là, c’était un projet qui me touchait aussi !

Comment cela s’est-il passé au début ?

Nadège

Cela fait un an que nous nous sommes lancées. On a fait une formation de confituriers, car faire quelques pots de confiture à la maison reste simple, mais dès que les quantités augmentent cela se complique. La formation nous a permis de les réaliser nous-mêmes quand nous nous sommes lancées. Nous avons fait beaucoup de choses toutes seules, pour le design des pots, c’est aussi nous qui avons tout dessiné. Dès le début, nous voulions un pot blanc. Outre l’esthétique, il ne laisse pas passer la lumière, ce qui est bien meilleur pour la conservation. D’une manière générale, les choses sont allées très vite.

Laura

C’est là où intervient mon père, qui est un ancien confiseur à la retraite. Avec l’accumulation de travail, on s’est vite rendu compte que l’on ne pouvait pas tout gérer. Il a accepté de nous filer un coup de main. On a donc installé notre laboratoire dans son jardin, à côté de sa miellerie, car il est aussi apiculteur.

Qu’est-ce qui fait la spécificité de Confiture Parisienne ?

Nadège

En fait on avait l’idée d’un concept de produit un peu premium, qui dépoussière l’image que l’on a de la confiture. On voulait se faire plaisir, sans concession. Un produit qui serait à la fois beau à l’extérieur et tellement bon à l’intérieur. Nous faisons de la confiture qui sort du commun. Je viens du milieu de la publicité où j’ai beaucoup travaillé sur des sujets alimentaires, notamment sur Naturalia. C’était très important de travailler avec des produits de qualité.

Laura

Nous travaillons évidemment des fruits de saison. Ceci pour deux raisons. D’une part, les fruits sont bien meilleurs lorsqu’ils sont du moment, et d’autre part car c’est tout de même plus écologique ! De même, nous faisons le maximum pour utiliser des produits français (le kumquat de Corse, la fraise de Bretagne) sauf cas particuliers où nous utilisons des denrées qui ne se cultivent pas sur notre territoire, la vanille par exemple. De manière plus récente, nous avons également récupéré des jardins sur les toits des Galeries Lafayette, il y a 1200m² de culture. Alors nous produisons désormais aussi nous-mêmes nos produits !

Nadège

On est hyper contentes car grâce à ces jardins, nous avons pu faire un plan de culture pour l’année à venir. Nous pouvons produire et exploiter 100% de notre production. Donc pour les mois à venir, nous allons travailler avec nos terres et des petits producteurs. On a déjà un carnet d’adresses très intéressant !

Lampes Atelier Confiture Parisienne Paris
Chaise Atelier Confiture Parisienne Paris
Chambre Enfant Atelier Confiture Parisienne Paris
Chambre Atelier Confiture Parisienne Paris
Pots Atelier Confiture Parisienne Paris

Vous travaillez aussi avec des chefs ?

Nadège

Oui, nous avons des recettes qui sont plutôt “gastronomiques”, dont certaines élaborées avec des chefs. Parfois c’est nous qui avons une idée très précise, donc nous donnons un brief précis et assez contraignant. D’autres fois, nous laissons carte blanche et on valide à l’aveugle.

Laura

On a voulu vraiment faire le maximum que l’on pouvait en termes de qualité, d’où les recettes de chefs. On utilise des supers fruits et du sucre de canne non raffiné, pour avoir un produit exceptionnel. Nos techniques de fabrication aussi le prouvent. Nous produisons en petites quantités, on cuit au chaudron en cuivre qui ne fait pas plus de 12 kg de fruits à la fois, ce qui est très très peu. En ce moment, c’est la fin de la fraise, donc le maître-confiturier travaille en continu pour que nous ayons du stock toute l’année. La période de l’été et de l’automne pour nous est vraiment intense, puisque c’est le moment où nous avons le plus de fruits. C’est le principe même de la confiture : pouvoir conserver les fruits toute l’année.

Vous avez installé vos bureaux ici ?

Laura

Oui, pendant quelques temps mais ensuite cela n’était plus vraiment gérable.

Nadège

C’est vrai que c’était le bazar ! Il faut s’imaginer qu’avant, ma chambre était un vrai supermarché, avec des étagères entières de pots de confitures stockés ici. C’est une espèce de bric-à-brac chez moi. Je n’aime pas trop les endroits figés, il n’y a pas de cohérence.

Une adresse à retenir sur Paris ?

Nadège

Si je devais conseiller un restaurant, ce serait Les Déserteurs de Daniel Baratier. Il est très fort. Une ambiance simple mais ce qui se passe dans l’assiette est incroyable.

D’autres projets à venir ?

Laura

Nous vendons dans pas mal d’endroits, et récemment nous avons fait une collection spéciale pour les Galeries Lafayette. Nous ouvrons une confiturerie dans un mois et demi, vers la fin novembre, rue Saint-André des Arts. Ensuite je pense qu’on va se mettre à faire pleins d’autres trucs, du sirops, des vinaigres. On a tellement de fruits et d’aromates à disposition.

Portrait Fondatrices Atelier Confiture Parisienne Paris
Salon Atelier Confiture Parisienne Paris
Bureau Atelier Confiture Parisienne Paris
Lampe Flamme Cheminée Détail Atelier Confiture Parisienne Paris
Cuisine Atelier Laboratoire Préparation Confiture Parisienne Paris

Crédits : Eve Campestrini @thesocialitefamily

Vous aimerez aussi

1 commentaire

Ooh delight! Would love to sample their jams and they are two stylish women!

Ajouter un commentaire

Socialite Newsletter

Moments capturés. Des intérieurs. Des personnalités. Chaque semaine, seulement pour vous.