After Party, inventaire de la nuit

After Party, inventaire de la nuit

Comme une Cendrillon qui reviendrait à la réalité“. C’est avec cette comparaison plutôt métaphorique que le photographe François Prost nous aide à saisir l’esprit si particulier des lieux qu’il arpente, appareil photo à la main, pour sa série After Party depuis 2014. Au programme, une centaine de discothèques réparties sur l’ensemble du territoire français, immortalisées selon le même procédé : de jour et de face. Pas d’artifices mais un charme, interrompu par l’aube. Une idéalisation adolescente qui, fêtards partis, se transforme en un décor de cinéma. Un Cinecittà moderne que le directeur artistique découvre après une balade en vélo sur le parking de l’une d’entre elles, L’Altitude Club. Fasciné par l’aspect humain et architectural de l’établissement, il le prend en photo. L’analyse. Puis décide de retenter l’expérience ailleurs, en fonction de là où le porteront ses week-ends. Les tirages, colorés et décalés, eux, s’empilent. François Prost décide alors de se consacrer uniquement à ce projet. En résulte un très beau livre nommé lui aussi After Party, réalisé main dans la main avec le talentueux créatif Jefferson Paganel. Un pavé bleuté à la boule à facette holographique équivoque qui, grâce à la fée Pedro Winter se retrouve propulsé sur les étals des libraires. Avec les éditions Headbangers Publishing, le fondateur d’Ed Banger Records se réjouit de concrétiser le premier livre d’un artiste auquel il croit. Le dixième de sa carrière d’éditeur. Une genèse de ce qu’il a commencé à concrétiser quinze ans auparavant avec son label de musique électronique qui produit et accompagne ce que la scène française a de meilleur, de Justice à feu DJ Mehdi, en passant par SebastiAn, Mr. Oizo ou encore Vladimir Cauchemar. Une histoire de rencontres. De celles que l’on aime vous raconter chez The Socialite Family.

Découvrez After Party dans notre boutique éphémère du 12, rue Saint-Fiacre – Paris 2ème.

After Party, inventaire de la nuit
After Party, inventaire de la nuit
After Party, inventaire de la nuit

François, Jefferson, Pedro, qui êtes-vous respectivement ? 

François

Lyonnais d’origine, j’ai suivi un cursus d’arts appliqués en design graphique à Bruxelles et en Italie. Je travaille à Paris depuis 12 ans en tant que graphiste et directeur artistique. Depuis quelques années, j’ai développé une activité de photographe en parallèle de mon métier. Cette activité a fini par prendre de plus en plus de place et j’ai décidé, il y a un an, d’y consacrer la plus grande partie de mon temps pour finaliser des projets en cours et en lancer de nouveaux. 

Pedro

Je suis un éditeur et un producteur. J’aime accompagner les artistes que je rencontre, ma passion depuis 25 ans. J’ai monté ma société d’édition Headbangers Publishing, une structure satellite de mon label Ed Banger Records. Il a d’abord été question d’édition musicale, mais l’envie de produire des livres à vite pris le dessus. Nous publions ici notre 10ème référence. Nous sommes une minuscule société d’édition indépendante et artisanale. 

Jefferson

Je suis directeur artistique mais aussi designer graphique (créateur de l’identité visuelle The Socialite Family !) depuis bientôt 10 ans. 

Qui fait quoi dans ce projet ? 

Pedro

François est photographe et co-directeur artistique. Jefferson est directeur artistique associé. C’est d’ailleurs lui qui est à l’initiative de notre rencontre avec François. Je ne suis que l’humble éditeur, heureux de pouvoir concrétiser ce premier livre pour un mec aussi talentueux que François. 

François

Je me suis occupé des photographies et j’ai travaillé de manière conjointe avec Jefferson sur la direction artistique et la maquette du livre. Pedro est intervenu en tant que gourou éditorial et nous a guidé par sa clairvoyance et ses lumières dans la finalisation et l’accouchement de ce livre. 

After Party, inventaire de la nuit
After Party, inventaire de la nuit
After Party, inventaire de la nuit
After Party, inventaire de la nuit
After Party, inventaire de la nuit
After Party, inventaire de la nuit

François, d’où vous est venue l’idée d’immortaliser ces boîtes de nuits ? Pourquoi ces choix en particulier ? 

François

La première photo de cette longue série remonte à 2011. J’étais parti quelques jours en vélo avec un copain en Bourgogne et je me suis retrouvé à l’attendre par hasard sur un parking de discothèque, celui de L’Attitude Club. J’ai remarqué au sol quelques détails de bris de verre et de paquets de cigarettes vides attestant qu’une fête avait du s’y finir quelques heures avant. Ces éléments venaient en contradiction avec l’ambiance relativement morne du moment où je m’y trouvais. Quelques peu chahuté par ce sentiment de décalage entre le moment présent et l’ambiance festive et sauvage qu’il avait du régner quelques heures auparavant, j’ai pris le lieu en photo. Je suis retombé quelques mois plus tard sur celle-ci et je me suis dit qu’il y avait un sujet à développer sur ces lieux endormis en semaine et déchainés le week-end. Cela m’a semblé intéressant d’un point de vue humain – car ce sont des endroits remplis de souvenirs et d’histoires en tout genre – mais aussi d’un point de vue architectural/sociétal sur les codes qu’utilisent ces bâtiments pour communiquer leur esprit festif. L’idée de départ n’était pas spécialement de montrer que des lieux en rase campagne, mais plutôt de faire un inventaire général des discothèques en France. Après plusieurs essais et recherches en centre ville, je me suis résolu à abandonner car il n’y avait pas assez d’éléments photographiquement parlants. Au début, je faisais des photos lors de déplacements en week-end. Puis cela a pris de plus en plus de place et d’énergie jusqu’à me faire partir des semaines entières dans des régions pour ne faire que ça. 

After Party, inventaire de la nuit
After Party, inventaire de la nuit
After Party, inventaire de la nuit
After Party, inventaire de la nuit
After Party, inventaire de la nuit

Quel est l’établissement qui vous a le plus marqué en terme d’architecture ? 

Pedro

Page 213, la discothèque L’Addiction dans la ville d’Angoisse… C’est quand même génial ! 

François

Je suis assez friand des éléments de “répliques” et de tout ce qui ramène au “factice”, comme les imitations de bas relief (Acropole), les balconades grecos-romaines ou les palmiers en plastique (Fiesta Club Privé), les répliques de Sphynx (Le Sphinx) ou de statues Maya (La Nuit). Ces éléments de décoration et d’architecture confèrent à ces lieux un sentiment de décor sorti de nulle part que je trouve fascinant alors que la plupart d’entre eux sont souvent implantés dans des zones d’activités relativement grisâtres. J’aime également beaucoup la reproduction de pyramide égyptienne en tôle ondulée (La Pyramide). 

Jefferson

J’adore La Fiesta, une explosion de tropico-disco. Tout est parfait ! 

Pedro, comment choisissez-vous les livres que vous éditez ? 

Pedro

J’aime les rencontres, les accidents, les choses spontanées. Je n’ai pas de méthode, je ne reçois pas de “démo”. C’est très humain tout ça. J’invente un rythme de sortie, je n’ai aucune direction précise. La photo, l’illustration, le street art, la musique, les niches : tout m’excite. Headbangers Publishing s’intéresse au mouvement.

After Party, inventaire de la nuit
After Party, inventaire de la nuit
After Party, inventaire de la nuit
After Party, inventaire de la nuit
After Party, inventaire de la nuit
After Party, inventaire de la nuit

En quoi ce projet vous a séduit ? 

Pedro

La nuit me fascine depuis toute ma vie. C’est le lieu qu’on choisit mes héros musicaux pour diffuser leur musique. Le regard de François Prost sur cette “autre” nuit me plaît. J’aime lier les choses. La nuit “branchée” que nous pouvons représenter, à cette nuit plus populaire, mais tout aussi festive. Certains cherchent à accentuer les fossés entre les gens. Moi, j’aime réunir. 

Connaissez-vous certaines de ces boîtes de nuits ? 

Pedro

Je n’ai mixé d’en aucune de ces boîtes de nuit. J’en reconnais quelques-unes. 

François

Ayant grandi en banlieue lyonnaise, j’ai passé quelques soirée lors de mon adolescence dans certains clubs présents comme Le Drungly, Le Cesar Palace, L’Obama Club anciennement nommé le “Space“ ou un ami à moi s’était vu refusé l’entrée par un videur qui lui avait dit « Déso, t’es pas looké Space ». Mais cela remonte à bien longtemps ! 

Jefferson

Des souvenirs d’ado à L’Acropole ! Ce livre est une sorte de carte aux trésors. J’ai hâte de me balader sur les routes nationales de France à la recherche de ces lieux hauts en couleurs. 

Jefferson, de quelle manière graphique avez-vous mis en avant ces photographies dans le livre ? 

Jefferson

Nous avons travaillé à quatre mains avec François. Nous sommes partis de la sélection et du classement des photos, que nous avons commencé à mettre en page en cherchant un principe conducteur et un rythme. Ensuite pour le travail graphique nous nous sommes axé d’une part sur des références à l’affichage fluo qu’on retrouve en campagne pour les ouvertures de chapitres. Pour la couverture, nous avions pris le parti de partir sur quelque chose qui évoque plutôt la nuit, en opposition au photographie de jour de l’intérieur. Il s’agit donc d’une couverture bleu nuit en skaï qui fait référence aux intérieurs de ces lieux, avec un marquage holographique qui évoque la boule à facette. 

Quelles étaient tes inspirations graphiques pour arriver à ce beau livre ? 

Jefferson

Les inspirations principales sont au sein même du livre. Toutes ces incroyables enseignes remplies de typos, de formes, de couleurs… Pas toujours de “bon” goût, quasi toujours aux antipodes des règles typographiques, mais c’est ce qui fait que la série forme une sorte de style ! Nous retrouvons très souvent un bâtiment assez “nu” et par-dessus une enseigne super bold pour être visible. 

Racontez-nous vos projets respectifs à venir ? 

Pedro

La sortie du disque ED BANGER 15, qui réuni les plus grands titres du label Ed Banger Records rejoués par un orchestre symphonique. 

François

Je travaille sur des projets d’identités graphiques. Côté photographie, je m’occupe de mettre en place une exposition concernant le projet After Party dans une boutique Agnès B. qui aura lieu du 22 novembre au 22 décembre. Je m’attelle également à des reportages/documentaires pour deux magazines et une agence de publicité. Et puis je pense au futur, avec la réalisation d’autres livres photos de série fraîchement produits. 

After Party, inventaire de la nuit
After Party, inventaire de la nuit
After Party, inventaire de la nuit

Toutes ces enseignes remplis de typos, de formes, de couleurs... Pas toujours de "bon" goût, quasi toujours aux antipodes des règles typographiques, mais c’est ce qui fait que la série forme une sorte de style !

After Party, inventaire de la nuit
After Party, inventaire de la nuit

Inspiration déco...

Anne et Claire Berest, <br> au nom de Gabriële

Anne et Claire Berest,
au nom de Gabriële

Elle, “la femme au cerveau érotique“. Elles, Anne et Claire Berest. Soeurs, romancières, arrière-petites-filles de Gabriële Buffet Picabia. De cette ancêtre légendaire et mystique à la fois – aucun livre d’histoire ne...

Vous aimerez aussi

Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Socialite Newsletter

Moments capturés. Des intérieurs. Des personnalités. Chaque semaine, seulement pour vous.