Nue Paris, fleuriste poète

Nue Paris, fleuriste poète

Rencontre théâtrale ou instant suspendu, les créations florales de Claire Boreau, fondatrice de Nue Paris, ne laissent pas indifférent. Le monde végétal, Claire le rencontre à Rome où elle y construit des jardins entièrement pensés en permaculture. Elle revient ensuite à Paris où elle fait ses classes chez l’inspirant Muse. La suite s’écrit avec succès et Nue Paris collabore avec Kenzo, Vogue et bien d’autres. Réfugiée dans la maison familiale, l’ancien atelier de son grand père devient laboratoire créatif. Claire y compose chaque bouquet comme une oeuvre à part entière, du vase aux parfums qui s’en échappent avec chaque fois cette même avalanche d’élégance et de poésie. Une artiste délicieuse à découvrir sans tarder.

Claire Boreau Nue Paris Atelier Paris
Claire Boreau Nue Paris Atelier Paris
Claire Boreau Nue Paris Atelier Paris
Claire Boreau Nue Paris Atelier Paris

Claire, quelle est votre histoire ? Comment vous êtes-vous découvert ce plaisir de travailler avec les fleurs?

Claire

Ayant grandi dans une famille d’artisans, bouchers de génération en génération, j’ai eu le goût du travail manuel et de l’aurore à Rungis très jeune. Étudiante en marché de l’art, je travaillais également avec mes parents. Mon père était surnommé “le boucher-poète” et mes grands-parents, collectionneurs et fous de littérature, m’ont transmis leur passion pour la poésie. Expatriée à Rome pendant deux ans, j’ai eu la chance d’y cultiver un jardin. Je me suis rapprochée des fleurs et des plantes de cette façon. Lorsque je suis rentrée en France, j’ai entrepris de devenir fleuriste, un métier à la fois physique et poétique.

Sur quels types de projets travaillez-vous ?

Claire

Avec Nue Paris je travaille sur des projets événementiels, dans la mode et le design principalement ainsi qu’en photographie pour des projets de set design végétal.

Quelles sont vos impressions sur le milieu ? 

Claire

Le métier de fleuriste s’est beaucoup renouvelé ces 5-10 dernières années.  Beaucoup de personnes ont entrepris des reconversions et je trouve que c’est une très bonne chose. Ils apportent souvent avec eux un bagage culturel, des influences, un réseau et parfois même une éthique dont la profession manquait cruellement. On voit de plus en plus de fleuristes valorisant la production de fleurs françaises et de saison. Il s’agit de soutenir une production locale de grande qualité et qui se perd. Les producteurs français sont peu nombreux à Rungis, mais ils ont souvent les fleurs les plus parfumées !

Bouquet Claire Boreau Nue Paris Atelier Paris
Claire Boreau Nue Paris Atelier Paris
Claire Boreau Nue Paris Atelier Paris
Claire Boreau Nue Paris Atelier Paris
Maison familiale Claire Boreau Nue Paris Atelier Paris

Parlez-nous de vos inspirations. Y’a t’il une personnalité, une période ou un courant artistique que vous affectionnez particulièrement ?

Claire

Pas en particulier. Je pense que la curiosité est la clef d’un travail qui se renouvelle. C’est par l’exploration que la création est passionnante. J’aime composer mes bouquets en musique, aussi bien sur du Schoenberg que sur du Booba et je peux vous assurer que le résultat n’est pas le même en fonction ! J’ai un attachement tout particulier à la poésie surréaliste, au jazz, à la musique classique et au rap français. Je me détache de plus en plus des références visuelles, je trouve que nous sommes étouffés par tant d’images et que l’acte créatif se manifeste d’avantage dans l’ennui, la récréation, les sentiments, plutôt que dans la référence visuelle asphyxiante et les tableaux Pinterest !

Racontez-nous l’histoire de cet endroit et les liens qui vous y rattachent ?

Claire

Mon atelier de fleuriste est l’ancien atelier de peinture de mon grand-père, qui, lorsqu’il n’était pas dans sa boucherie, peignait des tableaux sur fond de musique classique (pas de rap cette fois-ci !). Ce lieu n’a pas changé, tout est presque encore à sa place. Lorsque j’ai créé Nue Paris, je me suis beaucoup inspirée de cet endroit, et c’est dans leurs porcelaines chinoises que j’ai composé mes premiers bouquets. Je vis et travaille toujours auprès d’eux.

Pourquoi Nue ?

Claire

Parce que, nus, nous sommes fragiles, nous ne sommes rien d’autre que nous-même. Et c’est nue que j’ai commencé ce travail, c’est à dire avec des rêves, de l’énergie, des intentions, des faiblesses, des peurs…

Claire Boreau Nue Paris Atelier Paris
Bouquet Claire Boreau Nue Paris Atelier Paris
Salon Maison familiale Claire Boreau Nue Paris Atelier Paris

Si je devais décrire mon univers en un mot, je dirais mélancolique.

Nue Paris, fleuriste poète
Maison familiale Claire Boreau Nue Paris Atelier Paris
Maison familiale Claire Boreau Nue Paris Atelier Paris
Claire Boreau Nue Paris Atelier Paris

Inspiration déco...

Marion Audier, fleuriste touche-à-tout

Marion Audier, fleuriste touche-à-tout

Comme à la maison : c’est un peu le sentiment qui se dégage de cette boutique colorée, pêle-mêle de fleurs, plantes vivaces, meubles chinés et autres bijoux de créateurs. Artiste floral de...

Vous aimerez aussi

1 commentaire

Merci pour cette découverte, énorme coup de coeur pour cette femme, sa philosophie et son art!

Ajouter un commentaire

Socialite Newsletter

Moments capturés. Des intérieurs. Des personnalités. Chaque semaine, seulement pour vous.