HIRU, tapas fines <br>au pied de Montmartre

HIRU, tapas fines
au pied de Montmartre

HIRU, c’est avant tout une histoire de copains, celle des chefs – et fondateurs – Alexandre Lacroix et Antoine Micouin. Deux diplômés de Paris Dauphine que rien ne prédestinait à ouvrir un restaurant. Et pourtant ! C’était sans compter l’appel irrésistible de la gastronomie. Une envie de « créer et d’entreprendre » plus forte que leurs carrières respectives dans la finance. Formés chez Alain Ducasse, les deux amis se lancent dans le « défi » d’ouvrir leur propre adresse. Pari relevé avec brio, puisque HIRU voit le jour dans le quartier très animé de Montmartre en proposant une carte solaire à destination des amateurs du bon et du beau. Car, outre le fait d’être une adresse gourmande, le 14 rue Duc est un véritable hommage aux eighties dont l’enveloppe soignée a été pensée par le frère d’Alexandre, l’architecte Pierre Lacroix. C’est pour sa « patte » et « l’atmosphère qu’il apporte aux différents lieux, à travers le choix des matériaux, des couleurs (…) » que ce dernier est entré dans l’équation. Intimiste mais tout aussi chaleureux, HIRU joue avec les mélanges de médiums pour créer ici une vibration unique. Un jeu d’équilibre entre l’inox du bar, les boiseries murales ou encore le cuir écureuil de leurs assises pour incarner un ADN visuel fort que vient compléter la signature de l’agence Studio Laurie Hernandez, chargée du graphisme du restaurant. Un sens du détail poussé jusqu’au nom, choisi pour ce premier projet. Car Hiru est un patronyme aux consonances japonaises, mais surtout basques – signifiant « trois » –, qui fait écho aux origines et aux parcours de ses cofondateurs. Et ce, jusqu’à la carte ! Conviviale et harmonieuse, où l’influence ibérique se mêle à la culture du Sud-Ouest et à celle de la Riviera ! De nombreuses réjouissances sous le signe du Sud, qui « respectent les saisons et la naturalité », à l’instar des croquettes de jambon ibérique – un incontournable de la carte ! Des « tapas évolutives » que l’on partage et déguste volontiers entre amis à table comme au comptoir, l’œil toujours capté par cet écrin si singulier, qui allie finesse et réconfort.

HIRU, 14 rue Duc – 75018 Paris. Ouvert du lundi au dimanche de 18h30 à 1h. Réservation sur www.hiruparismontmartre.com ou au 06.31.90.43.10.

Bar HIRU à Montmartre
Étagères avec bouteille au restaurant à HIRU à Montmartre
Poufs en cuir restaurant HIRU à Montmartre

 Alexandre, Antoine, Pierre : pouvez-vous vous présenter ?

Alexandre

Nous sommes avec Antoine les fondateurs et chefs d’HIRU Paris Montmartre, un restaurant de tapas, bar à vins et cocktails qui a ouvert ses portes en mai 2021. Nous avons fait appel ici à Pierre pour réaliser l’architecture du lieu. Avant ce projet, j’ai d’abord fait des études d’économie et finance, puis commencé ma carrière dans la banque pour me tourner ensuite vers l’asset management. Mais c’est vers l’entrepreneuriat et la gastronomie, ma première passion, que j’ai fini par me rediriger.

Antoine

Je suis Antoine – cofondateur d’HIRU Paris Montmartre – et originaire du Pays basque. J’ai commencé ma carrière en finance pour une banque française à New York, après un master à l’université Paris Dauphine. Puis, comme Alexandre, je me suis reconverti au milieu de la gastronomie en 2019 en intégrant l’École Ducasse.

Pierre

Pierre, architecte des lieux. J’ai travaillé pendant trois ans chez India Mahdavi après mon diplôme à Camondo. En 2015, j’ai monté mon studio, au moment où l’Hôtel Particulier me demandait de dessiner son bar à cocktails. Au quotidien, j’aime intervenir sur différentes typologies de projets sur lesquels j’essaie d’avoir une approche complète en dessinant un maximum de choses.

Alexandre et Antoine, comment vous êtes-vous rencontrés ?

Alexandre & Antoine

Nous nous sommes rencontrés en 2009 à l’université Paris Dauphine. Mais ce n’est que cinq ans plus tard, lors de nos V.I.E respectifs à New York, que nous nous sommes réellement liés d’amitié. Tous deux passionnés de gastronomie, nous adorions cuisiner et partagions cette envie commune d’entreprendre, de créer. Notre association s’est donc faite de manière assez naturelle. Une fois notre diplôme de cuisinier et notre formation de pâtissier validés, nous nous sommes lancé le défi d’ouvrir notre propre restaurant, à Paris.

Pourquoi avoir choisi Pierre pour la réalisation de votre adresse ?

Alexandre & Antoine

Pierre est le frère d’Alexandre et nous aimons beaucoup sa patte architecturale, l’atmosphère qu’il apporte aux différents lieux, à travers le choix des matériaux, des couleurs et des lumières. Nous lui avons donc immédiatement proposé de prendre part au projet. Une confiance mutuelle s’est installée et nous n’aurions pu imaginer plus belle collaboration. Pierre a apporté une vibration très spéciale à HIRU.

Poufs en cuir restaurant HIRU à Montmartre
Lampe à poser restaurant HIRU à Montmartre
Table restaurant HIRU à Montmartre

Nous souhaitions créer un espace qui ferait la part belle aux matières brutes, tout en rendant le lieu intimiste et chaleureux.

Applique HIRU restaurant à Montmartre
Miroir HIRU restaurant à Montmartre
Chaises cannage HIRU restaurant à Montmartre

Avec un nom aux consonances japonaises et une carte qui fleure bon le Pays basque, HIRU brouille les pistes. Pourquoi fusionner ces deux cultures au sein d’un même restaurant ?

Antoine

« hiru » signifie « trois » en langue basque, mais également « l’État où il y a du soleil » en japonais. Lorsque nous avons réfléchi à une identité forte, singulière, en écho à nos parcours respectifs, HIRU s’est imposé comme une évidence. Ce nom est un hommage à mes origines basques et aux souvenirs d’enfance d’Alexandre, au Japon. En revanche, notre identité culinaire prend ses racines dans la gastronomie du Sud-Ouest, de la péninsule ibérique et de la riviera. Elle est à la fois gourmande, harmonieuse et conviviale.

Vous avez également décidé de faire de cet écrin un hommage vibrant aux eighties. Pierre, quelles ont été vos inspirations pour orchestrer la scénographie de cet espace ?

Alexandre & Antoine

Nous souhaitions créer un espace qui ferait la part belle aux matières brutes, tout en rendant le lieu intimiste et chaleureux. Très vite, l’inox, les boiseries, le cuir ont trouvé leur place dans notre identité et se sont parfaitement greffés au graphisme que l’on développait en parallèle avec le Studio Laurie Hernandez. Nous pensions aussi que mettre l’accent sur des médiums aux consonances seventies/eighties apporterait à HIRU un caractère intemporel et refléterait nos inspirations.

Pierre

J’avais envie de dessiner un endroit confortable, facile, où l’on se sent bien. J’habite à Montmartre et je voulais créer un lieu qui soit bien ancré dans le quartier, et surtout ne pas en faire trop. On a travaillé la coque en arrondissant tous les angles, puis ajouté des cadres classiques dans lesquels on a posé des miroirs vieillis. L’ensemble de la pièce est enveloppé d’un soubassement en bois et en cuir écureuil. En parallèle, on a croqué un grand bar en inox. Je souhaitais une pièce style écailler, qui se patine, et où l’on aime se poser pour boire des verres de vin. Je me suis replongé dans le travail de Maria Pergay pour l’esquisser, ainsi que dans des références de structures métalliques. Pour compenser l’apparence froide de l’inox, nous avons travaillé avec un éclairage très chaud pour rendre l’endroit réconfortant. Nous avons notamment chiné un lot d’appliques vintage 1970 de chez Raak pour habiller les murs.

Votre carte propose des assiettes de tapas sous le signe du partage et du soleil. Quels produits avez-vous particulièrement plaisir à travailler en cuisine ?

Alexandre & Antoine

HIRU propose une cuisine de tapas évolutive, propice au partage, respectant les saisons et la naturalité. Il est essentiel pour nous de travailler des produits frais, de très bonne qualité, qu’il s’agisse des légumes provenant d’Île-de-France ou du cochon que nous importons d’Espagne. Un de nos plats signatures est la croquette de jambon ibérique, que l’on sert avec une fondue de légumes et un jus de volaille réduit. Régressif, addictif, elle en garde pour autant toute la finesse de sa préparation.

Chaises cannage HIRU restaurant à Montmartre
Restaurant HIRU à Montmartre
Plat HIRU Montmartre
Lumière HIRU restaurant à Montmartre

Que peut-on manger ici ?

Alexandre & Antoine

Notre carte s’adapte aux envies et à la faim de chacun. On peut commencer par des pimientos del padron, un saumon gravlax au gin, quelques tranches fines de jambon ibérique, poursuivre avec un caviar d’aubergines, ou encore un cochon cuit à basse température, pour finir par une touche sucrée. En ce moment, par exemple, nous réalisons une tartelette au chocolat déstructurée, dont l’alliance des textures et des différentes intensités du cacao apportent une pointe de gourmandise tout en légèreté. Elle se marie parfaitement à certains vins et spiritueux. Nous travaillons également sur la carte d’été, où nous proposerons des tapas autour des poissons (ceviche à la fraise notamment) et des légumes, toujours avec le même esprit.

Et déguster au bar ?

Alexandre & Antoine

Certainement le « Alain Ducasse had it ». Ce cocktail est né d’une anecdote particulièrement significative pour nous. Quelques semaines après l’ouverture d’HIRU, le chef Alain Ducasse en personne est venu dîner. Installé au bar, il nous avait demandé un cocktail « acide, amer, réalisé au shaker et pas trop dilué ». Nous avons alors créé à la minute un long drink à base de Campari, de jus de citron vert, de bourbon et de lemon bitter. Il avait adoré ! Nous avons donc trouvé très cool l’idée d’intégrer ce cocktail « dédicace » à notre carte.

Pourquoi avoir choisi d’investir ce local en bas de Montmartre ? Que vous évoque ce quartier ?

Alexandre & Antoine

Nos recherches se sont tournées vers plusieurs quartiers, mais la partie sud de Montmartre était l’endroit qui nous semblait le plus intéressant pour notre projet. Pour y avoir vécu, nous connaissions assez bien le secteur et aimions beaucoup la vibe et le critère cosmopolite qui font le charme de ce coin du XVIIIe arrondissement. Ensuite, nous avions identifié que l’offre de restos/bars cools était peu étoffée, mais qu’il existait une forte appétence pour ce type d’établissements. Nous avons donc tenté le coup, une fois de plus de façon assez naturelle. Avec le recul, nous sommes très heureux de participer à la vie de ce quartier !

Où vous retrouverons-nous dans les prochains mois ?

Alexandre & Antoine

Sur notre terrasse estivale, tous les soirs dès 18h30, pour un apéro gourmet au soleil ! En parallèle, nous réfléchissons bien sûr à d’autres projets. À Paris et ailleurs, toujours avec le même ADN, certainement pour 2023.

Table HIRU restaurant à Montmartre
Panneau HIRU restaurant à Montmartre
Plat HIRU restaurant à Montmartre

Notre identité culinaire prend ses racines dans la gastronomie du Sud-Ouest, de la péninsule ibérique et de la riviera. Elle est à la fois gourmande, harmonieuse et conviviale.

Terrasse HIRU restaurant à Montmartre
Vitrine HIRU restaurant à Montmartre

Inspiration déco...

Bambino, le petit dernier <br> de Fabien Lombardi

Bambino, le petit dernier
de Fabien Lombardi

Fabien Lombardi a créé un endroit pour lui. Son nom ? Bambino. Le dernier-né d’une fratrie de six établissements à l’identité taillée sur mesure, inspiré par ses voyages au Japon et dans la ville de Tel-Aviv. Un lieu de vie...

Vous aimerez aussi

Aucun commentaire

Ajouter un commentaire