Famille

Au Pays basque, la maison-musée aux inspirations d’ailleurs du directeur artistique du Domaine de Gaztelur

Chez

Olivier Granet et Geoffrey Baraille

Il y a chez Olivier Granet cette approche sensible de la matière, dans tout ce qu’elle offre de vibrant, de coloré et d’émouvant. Une vision du beau, commune au studio de création The Socialite Family, cristallisée dans notre table en marbre Carlotta Alta rapidement adoptée par le directeur artistique du Domaine de Gaztelur. C’est dans sa maison biarrote à l’esprit californien que nous la retrouvons en pièce maîtresse de cet univers chatoyant qui convoque des influences venues d’ailleurs. À l’instar du Maroc – pays de cœur de cet « amoureux des belles choses » – qu’il met à l’honneur sous toutes ses formes dans des volumes où extérieur et intérieur se confondent : de l’utilisation du terracotta dans leur salle de bains – clin d’œil à la ville rose de Marrakech – à celle des « carreaux en ciment » estampillés LRNCE dans leur chambre à coucher. Une marque fétiche fondée par Laurence Leenaert, la créatrice belge et amie du touche-à-tout, dont il collectionne les pièces, du tapis sur mesure aux céramiques graphiques exposées çà et là. Car cet hyperactif est insatiable lorsqu’il s’agit d’art ou d’artisanat, surtout si ces œuvres sont signées par ses proches. Peinture de Guillaume Grando – alias SupaKitch –, réalisations organiques de la céramiste Olivia Cognet, ou encore totem de Laurent Dufour érigent ainsi leur intérieur en une « maison-musée » où chaque objet est une surprise. Voire, même, les débuts d’une scénographie éclectique et riche de détails. Une identité joyeusement curieuse qui séduit l’œil et que l’on peut retrouver depuis peu à l’Hôtel de la Plage à Biarritz – dont il a assuré la direction artistique –, mais aussi dans les multiples projets du trentenaire, mettant en avant son talent d’ensemblier !

Lieu

Biarritz

texte

Juliette Bruneau

Photographies et Vidéos

Eve Campestrini

TSF

  • Pouvez-vous vous présenter ?

Geoffrey

Je suis notaire spécialisé dans le droit de la famille à Biarritz.

Olivier

Bordelais de naissance et biarrot depuis quatorze ans, je suis curieux de tout, passionné de mode, de design, d’architecture, de décoration et d’art floral. Après mes études d’art, j’ai travaillé dans différents domaines, tels que l’événementiel ou la scénographie, puis je me suis spécialisé dans le merchandising visuel et le graphisme. Amoureux des belles choses, je puise mes inspirations au fil de mes nombreux voyages au Maroc, en Angleterre, aux Pays-Bas, à New York ou encore à Paris où j’ai la chance d’être régulièrement invité pour des fashion weeks ou des expositions. Aujourd’hui, je suis directeur artistique du Domaine de Gaztelur, designer et ensemblier.

TSF

  • Parlez-nous de votre éducation. Dans quel cadre avez-vous grandi – et par conséquent développé votre goût ?

Geoffrey

Je suis natif de Millau dans l’Aveyron. Mes parents ont toujours rénové avec goût d’anciennes bâtisses. D’ailleurs, ils viennent de restaurer un mas pour en faire un gite rural écologique, le Domaine des Combes – Ferme aux Ânes. Mais j’ai été véritablement sensibilisé à la décoration par Olivier !

Olivier

J’ai un jumeau, Marin. Nous sommes les opposés ! Et un grand frère, qui aime la mode et la décoration. Ma maman nous a élevés seule, après le décès de notre papa lorsque j’avais 3 ans. J’ai une relation très proche, fusionnelle avec elle. Elle m’a toujours permis d’exprimer mon art et ma créativité en me soutenant et me poussant à continuer. Ce que j’ai fait avec des études de design et une spécialisation dans le merchandising visuel et le graphisme qui m’a conduit à créer mon premier projet : B2. Un magazine de lifestyle qui m’a valu d’être cité à plusieurs reprises dans la presse spécialisée. Mais mon goût vient aussi certainement de ma rencontre avec mon mentor. Il m’a ouvert les portes de merveilleux lieux et expositions. Lui, ma famille et mes amis m’inspirent, me soutiennent. Tous m’enjoignent à dépasser mes limites !

TSF

  • Designers, artistes : quels sont ceux dont l’œuvre a exercé une influence sur vous, votre travail ?

Olivier

Mon amie de LRNCE Studio a beaucoup été présente dans mes dernières réalisations. J’aime son univers unique et coloré ! Nous avons, avec Geoffrey, fait l’acquisition d’une œuvre vague de notre ami Guillaume – alias SupaKitch – pour l’achat de la maison. Elle s’y est imposée sans difficulté comme une pièce maîtresse de celle-ci ! J’aime beaucoup mélanger les artistes complètement différents. Vous pouvez trouver des œuvres très organiques d’artistes comme Olivia Cognet ou des objets chinés plus cubiques comme le cendrier de la table ou le totem de Laurent Dufour. J’adore rencontrer de nouveaux créateurs et, comme dit Geoffrey, « notre maison est un musée ». Mais attention : lui aussi donne son avis ! (Rires)

La maison à première vue était très moderne, avec des baies vitrées, des contours noirs. Elle dégageait quelque chose de très californien !

TSF

  • Racontez-nous votre rencontre avec cette maison.

Olivier

Cette maison, c’est l’histoire d’un coup de cœur. Nous y sommes entrés et avons fait une offre au bout de cinq minutes. C’était une évidence. Nous avons trouvé ici tout ce que nous cherchions après plusieurs visites qui n’avaient abouti à rien par manque de certitude.

TSF

  • De quelle manière l’avez-vous repensée ?

Olivier

La maison à première vue était très moderne, avec des baies vitrées, des contours noirs. Elle dégageait quelque chose de très californien ! J’ai voulu conserver cet esprit mais en rajoutant une chaleur cosy et avec des jeux de couleurs, d’imprimés et de matières. Pour le salon, nous sommes partis de deux tableaux signés de l’artiste Magnus Fisker qui ont été la base de toute la décoration. Nous avons ensuite créé avec LRNCE un tapis sur mesure en reprenant les couleurs des tableaux. Pour la salle à manger, j’ai voulu apporter une frise en soubassement sculptée en bois afin de souligner cette pièce en lui donnant une unité. Comme un écrin pour la table en marbre bordeaux Carlotta Alta de votre collection. La chambre a été créée à partir des carreaux en ciment LRNCE dans un esprit très riad marocain. Enfin, pour la cuisine, j’ai voulu rester sobre en travaillant un marbre avocado sur le plan de travail et les crédences. Une pièce maîtresse tout en longueur !

TSF

  • Comment votre double casquette de directeur artistique et de décorateur d’intérieur a-t-elle influencé votre manière de la décorer, de la meubler ?

Olivier

En effet, par mon expérience dans la décoration d’événements et de visuels merchandising, j’ai certainement une approche différente pour distribuer et décorer un espace. Je pense fonctionnalité, mais je fais également en sorte que chaque élément, chaque meuble ait une place précise par sa couleur, sa matière ou bien sa forme pour que l’harmonie qui s’en dégage soit parfaite.

TSF

  • Vous y avez travaillé une palette de couleurs tantôt rafraîchissantes (très orientées sur le vert), tantôt terreuses. Pourquoi ?

Olivier

Le vert est ma couleur préférée. Cette maison a une végétation dense et beaucoup d’ouvertures sur l’extérieur, alors c’était un peu comme faire entrer le jardin dans notre intérieur tout en continuité ! Le côté terracotta, c’est vraiment pour retrouver les couleurs de la ville rose de Marrakech. Elle me fascine !

TSF

  • Avec quelles inspirations ?

Olivier

Mes inspirations viennent d’un peu partout mais surtout de mes voyages – au Maroc principalement –, de mes déplacements et des rencontres que je fais – tellement de belles personnes et d’univers !

TSF

  • Quelles pièces pouvons-nous y retrouver ?

Olivier

Pêle-mêle : un fauteuil Patricia Urquiola, ma collection de vases et coussins avec EKKA, beaucoup de LRNCE, des œuvres d’Olivia Cognet, Mathieu Chavaren, des pièces de Ferm Living, des luminaires de Panik Jurek, des planches en bois de Lucas Castex. Et bien entendu beaucoup d’objets, de meubles chinés, des pièces que je crée pour le domaine de Gaztelur, etc.

TSF

  • Que dit votre intérieur de vous ?

Olivier

Ma générosité, ma joie de vivre, ma folie, mon excentricité, ma maniaquerie, le mélange…

TSF

  • Où vous retrouverons-nous prochainement ?

Olivier

Je viens de finir la décoration de l’Hôtel de la Plage à Biarritz avec les architectes Philippe Pastre et Patrice Gardera où nous pouvons trouver des pièces que j’ai sélectionnées dans la collection The Socialite Family ! Je travaille également sur plusieurs projets dont deux magnifiques villas sur la côte basque. Aussi, ma troisième collection de coussins pour cet hiver imaginée avec EKKA – réalisés en point de chaînette, en Inde – est en production. Je termine le volume 2 de mon guide « 6 jours à Marrakech » (le volume 1 que j’ai écrit pendant le confinement est sold-out). Sans oublier une collection de vases designés et fabriqués là-bas, la direction artistique chez Gaztelur et un énorme événement prévu pour Noël… Ainsi que les décorations d’événements avec ma merveilleuse équipe et les meilleurs fleuristes. À suivre !

Cette maison a une végétation dense et beaucoup d’ouvertures sur l’extérieur, alors c’était un peu comme faire entrer le jardin dans notre intérieur tout en continuité !

Recréez ce décor avec nos pièces
Vous aimerez aussi
Marion et Guillaume Gruber

à suivre

Marion et Guillaume Gruber, Romy 3 ans, James 1 an

Créations en propre

Chaque ligne, chaque finition de nos créations de mobilier et luminaires a été pensée par notre studio créatif à Paris.

Fabrication 100% européenne

Nos créations sont fabriquées dans les meilleurs ateliers européens, principalement en Italie et en France.

Livraison à l'étage

Tous nos produits volumineux sont livrés en gants blancs à l'étage de votre choix. Livraison possible le weekend.

Paiement 3x sans frais

Paiement sécurisé via Visa, Mastercard, Amex, Paypal ou virement bancaire. Paiement en 3x sans frais à partir de 350€.