Théodore Fivel
Famille - Paris

Quand la décadence badine avec le sublime.

/

chez

Théodore Fivel

FIAC oblige, je suis passée rendre visite à l’artiste dont la cote ne cesse de grimper, Théodore Fivel. Jeune homme à l’allure de dandy, il me reçoit chez lui un matin ensoleillé. Niché en plein cœur du quartier des halles dans un immeuble d’époque 18ème, son appartement a un côté décadent et sublime. Comme dans une autre époque, Théodore vit sa vie d’artiste. Chez lui, son intérieur est très personnel, parsemé d’objets en tous genres, de pièces chinées ça et là. Homme de goût, son travail reflète sa douce personnalité, à la fois écorchée et très poétique. Sa toute dernière série baptisée ” charge ” me fait de l’œil et je l’ai suivi jusqu’à son atelier aux portes de Paris.

Théodore Fivel Théodore Fivel Théodore Fivel Théodore Fivel Théodore Fivel Théodore Fivel Théodore Fivel Théodore Fivel Théodore Fivel Théodore Fivel Théodore Fivel Théodore Fivel
Théodore Fivel
Théodore Fivel

Théodore, peux-tu me dire qui tu es ?

Théodore

Je suis jeune, beau et talentueux ! Hihihihi…..!!!!

Depuis quand vis-tu dans cet appartement ?

Théodore

Je ne me souviens plus exactement, je crois depuis le 17ème siècle.

Où te sens-tu le mieux ?

Théodore

Dans le dressing room quand je m’habille. Dans la cuisine quand je dîne, dans la baignoire quand je me prélasse, mais surtout sur la terrasse quand je médite en arrosant mes plantes.

Comment as-tu conçu cet endroit ?

Théodore

Un peu comme ma vie, au fil des rencontres, des amours passés… Et surtout ceux de demain.

Quelle est la pièce que tu aimes le plus ici ?

Théodore

Mon ours en bois de mon enfance et l’espadon en métal de ma tendre mère, des vieux trucs qui m’ont jamais quitté.

Théodore Fivel
Théodore Fivel Théodore Fivel Théodore Fivel Théodore Fivel Théodore Fivel Théodore Fivel Théodore Fivel Théodore Fivel Théodore Fivel Théodore Fivel

Raconte-moi ta journée type ?

Théodore
Morphée me libère de ses bras, je regarde le ciel par la fenêtre, je mange un œuf à la coque, lis mon horoscope, chevauche mon scooter du futur pour aller à mon atelier et le soir un verre en compagnie d’amis de bonne éducation, je rentre prendre un bain et manger une soupe et puis le lendemain ça recommence comme tous les jours…

Peux-tu nous expliquer ton dernier projet ?

Théodore

Je travaille actuellement sur une série qui s’appelle  » charge « , ce sont des sculptures peintes dont la peinture est chargée de différents médiums d’où le nom de la série. C’est la continuité de mon travail sur sable et sur marbre. La signification est multiple, elle traverse le plaisir vers le cosmique.

Quel artiste t’inspire le plus ?

Théodore
Mes amis avec qui je collabore : Marianne Vitale, Vava Dudu, Michael Portnoy et plus mainstream, Arnold Böcklin, Mike Kelley, Sterling Ruby, Isa Genzken, Gelitin, Jonathan Meese.

Tes adresses à Paris ?

Théodore

Classiques et secrètes car elles disparaissent trop vite !

LA faute de mauvais goût à ne pas commettre ?

Théodore
Pensez que le mauvais goût existe et ne pas oser.

 

 

Reportage photo : Constance Gennari@thesocialitefamily

Théodore Fivel
Théodore Fivel Théodore Fivel Théodore Fivel Exposition Galerie Oeuvres d'Art Théodore Fivel Théodore Fivel Théodore Fivel Théodore Fivel Théodore Fivel Théodore Fivel Théodore Fivel Théodore Fivel

Vous aimerez aussi

4 commentaires

Un intérieur unique, qui semble imaginé de A à Z par l’artiste qui y vit. J’adore!

Cet intérieur est unique, imaginé de AàZ par l’artiste qui y vit. J’adore!

Enfin un intérieur qui n’est pas un étalage d’objet design ou vintage hors de prix. Ici, on aime ou pas, mais la déco ne s’est pas pliée aux modes bobos qui rendent souvent les intérieurs précédents très ressemblants quoique les propriétaires en pensent.

Mon artiste parisien préféré

Les commentaires sont fermés.

Faites partie de la communauté

The Socialite Family