Chloé Siegmann et Alexandre Grynszpan, <br> Côme 1 an
Famille - Paris

Émulations créatives en compagnie de la moitié du duo Polo & Pan et de la co-fondatrice d'UNIO.

/

chez

Chloé Siegmann et Alexandre Grynszpan,
Côme 1 an

Impossible d’échapper à Polo & Pan, DJ français dont les sons ont sur nous l’effet d’un après-midi d’été. Un imaginaire débordant, riche d’images mentales fantasques et d’ondes version panorama qui nous emmènent loin, très loin. De Polo & Pan, Alexandre Grynszpan est le Pan. Sa compagne, Chloé Siegmann, elle, n’a rien et tout à voir avec la réussite du duo. Inséparable du musicien dont elle partage la vie depuis une dizaine d’années, la Parisienne a pour spécialité l’image. Un catalyseur qui, après huit années passées dans la mode, lui a insufflé l’envie de créer UNIO. Fondée il y a un an et demi à peine avec sa meilleure amie, l’entité de conseil en communication et de représentation de marques offre la possibilité d’admirer ses références dans un showroom niché en plein cœur de Paris. Un second bébé aussi prenant et réjouissant que Côme, nourrisson aux goûts musicaux déjà bien affirmés et au sourire ravageur. Voguant régulièrement de pays en pays pour leur travail respectif, les jeunes parents ont fait de leur duplex un cabinet de curiosités qu’ils enrichissent au gré de leurs voyages. Avec en filigrane leur passion commune pour la musique, l’art et le cinéma, c’est un intérieur simple mais où l’on s’imagine aisément laisser filer les heures qui s’offrent à se découvrir sur The Socialite Family.

Chloé Siegmann et Alexandre Grynszpan, <br> Côme 1 an
Chloé Siegmann et Alexandre Grynszpan, <br> Côme 1 an
Chloé Siegmann et Alexandre Grynszpan, <br> Côme 1 an

Chloé, Alexandre : qui êtes-vous ?

Chloé

Alexandre et moi-même sommes nés et avons grandi à Paris. Lui sur le canal Saint-Martin dans le Xᵉ et moi sur la butte Montmartre dans le XVIIIᵉ. Nous vivons ensemble depuis bientôt neuf ans et notre petite famille s’est agrandie en mars 2018 avec l’arrivée de notre fils Côme. Nous étions alors déjà les heureux colocataires de notre jeune chat Tita ! Alexandre est dans la musique depuis que je l’ai rencontré : DJ au Baron pendant des années, cofondateur de la web radio Radiooooo et « Pan » du duo Polo & Pan. De mon côté, j’ai cumulé huit ans d’expérience dans le secteur de la mode et j’ai fondé il y a un an et demi UNIO, un showroom multimarque et une agence de conseil, avec ma meilleure amie. Deux bébés en 2018, c’était un vrai challenge mais je pense n’avoir jamais été aussi heureuse et épanouie !

Pourquoi avoir choisi ce quartier de Paris – le Xᵉ arrondissement – pour vous établir en famille ?

Chloé & Alexandre

Enfants de la rive droite, nous n’avons pas eu besoin de batailler sur ce point. Après avoir vécu dans le XVIIIᵉ, le XXᵉ et le XIᵉ, c’est l’opportunité d’habiter dans ce bel appartement – et l’arrivée imminente de Côme – qui nous a fait déménager ici, dans ce quartier très central. Nous y avons chacun nos marques et une partie de notre enfance. L’endroit est en pleine mutation et ce côté « bobo » mélangé à un aspect plus populaire nous correspond bien.

Comment avez-vous investi cet appartement ?

Chloé & Alexandre

La base de cet appartement, une allure industrielle mêlée à un cachet plus authentique, a donné du caractère à l’ensemble de nos meubles plutôt basiques. Au rez-de-chaussée se trouve notre pièce de vie. Entièrement ouverte, elle comprend notre salon et la cuisine de laquelle on peut admirer un jardin de bambou grâce à de grandes baies vitrées. C’est très calme et apaisant. Nous adorons nous installer sur les canapés, jouer avec Côme pendant que l’autre fait à manger, écouter de la musique… À l’étage, ce sont nos chambres et la deuxième salle de bains où les jeux de Côme ont largement recouvert mes décorations et mes produits de beauté !

Avez-vous une pièce chacun pour vous isoler, vous adonner à vos passions personnelles, votre travail ?

Chloé

C’est l’avantage avec un duplex ! Mais, généralement, nous aimons quand même bien être ensemble, comme nous avons déjà du mal à nous retrouver avec nos allers-retours fréquents… Pour le travail, ça se passe au showroom rue de Turenne pour moi et majoritairement au studio à Asnières pour Alexandre quand il n’est pas en déplacement.

Chloé Siegmann et Alexandre Grynszpan, <br> Côme 1 an
Chloé Siegmann et Alexandre Grynszpan, <br> Côme 1 an
Chloé Siegmann et Alexandre Grynszpan, <br> Côme 1 an
Chloé Siegmann et Alexandre Grynszpan, <br> Côme 1 an

Nous aimons être ensemble, ici, comme nous avons déjà du mal à nous retrouver avec nos allers-retours fréquents !

Chloé Siegmann et Alexandre Grynszpan, <br> Côme 1 an
Chloé Siegmann et Alexandre Grynszpan, <br> Côme 1 an
Chloé Siegmann et Alexandre Grynszpan, <br> Côme 1 an

Alexandre, quelle place prend la musique dans votre intérieur ?

Alexandre

Ma collection de disques est entourée de nombreux souvenirs de mes voyages et de mes tournées musicales principalement des claviers et des synthétiseurs. Nous avons également beaucoup de tableaux et de dessins sur les murs issus des pochettes d’albums de mes disques faits avec amour par la talentueuse Noemi Ferst. Sinon, le salon laisse place à plusieurs vestiges qui illustrent mon parcours artistique. J’ai étudié et suis passionné de cinéma : j’ai donc également beaucoup acheté de dvd, de caméras et d’appareils photo.

Qu’écoute-t-on chez vous ?

Alexandre

Notre copropriété est habitée par des gens de notre âge, sensibles à l’art et à la musique. Nous avons donc le loisir d’écouter ce que l’on veut sans déranger qui que ce soit. Idéal ! Je passe ma vie entre mon studio d’enregistrement à Asnières et les différents lieux où je me produis sur scène aux quatre coins de la planète. Alors notre appartement est notre sanctuaire. Nous y écoutons beaucoup de jazz, de musique classique – notre petit Côme y est d’ailleurs très sensible ! Nous avons également remarqué que notre enfant était plutôt réceptif à la techno. Je ne lésinerai pas sur cette partie de son éducation ! (Rires)

De votre côté Chloé, parlez-nous d’UNIO. Pourquoi vous être spécialisée dans la mode alors que vous accompagnez depuis toujours un artiste ?

Chloé

J’ai longtemps travaillé dans la mode (maroquinerie et prêt-à-porter) en tant que responsable communication et directrice artistique avant de lancer UNIO. Sabrina, mon associée a un parcours plus commercial, ce qui nous rend très complémentaires ! Je suis attirée par le côté artistique que revêt la mode. Mon père est photographe, ma mère passionnée de sculpture et d’art. J’ai grandi dans un univers riche, stimulée par une enfance passée à Paris. Avec UNIO, je peux mettre en avant le potentiel créatif de chacune des marques que nous représentons et créer pour notre showroom une véritable identité visuelle. Même si aujourd’hui nous avons privilégié la partie développement commercial des marques, j’espère à terme avoir le temps de faire plus de consulting en image.

Quelle est votre partie favorite lorsque vous accompagnez une marque dans sa stratégie de communication ?

Chloé

Comprendre ses valeurs, son ADN, ce qu’elle souhaite communiquer ou mettre en avant. Chercher pendant des heures des idées, les plus originales, les plus impactantes possible tout en trouvant l’équipe qui saura retranscrire au mieux les émotions et le message que nous souhaitons transmettre… Je peux passer des journées entières à faire des moodboards !

Chloé Siegmann et Alexandre Grynszpan, <br> Côme 1 an
Chloé Siegmann et Alexandre Grynszpan, <br> Côme 1 an
Chloé Siegmann et Alexandre Grynszpan, <br> Côme 1 an
Chloé Siegmann et Alexandre Grynszpan, <br> Côme 1 an
Chloé Siegmann et Alexandre Grynszpan, <br> Côme 1 an
Chloé Siegmann et Alexandre Grynszpan, <br> Côme 1 an

Avez-vous un souvenir qui vous émeut particulièrement dans la jeune histoire d’UNIO ?

Chloé

Notre premier voyage professionnel en août 2018 ! C’était la rencontre avec GHŌUD, notre marque de sneakers à Venise. Au programme : un départ en bateau accompagné d’un bon Prosecco local (premier verre après ma grossesse et quatre mois d’allaitement) et d’une dégustation de poissons crus à Pellestrina – la lagune des pêcheurs. Chaleur humaine, valeur épicurienne et passion pour le produit (Marco, fondateur de la marque, nous expliquait en souriant qu’il ne dort pas tant que sa sneaker n’est pas parfaite) nous ont fait comprendre pourquoi nous avions quitté notre CDI pour nous lancer dans l’aventure UNIO ! Même si cela peu paraître évident et utopique, Sabrina et moi attachons énormément d’importance à l’humain et au relationnel que nous pouvons entretenir avec nos partenaires. C’est un booster qui nous pousse à nous battre pour mener nos marques le plus loin possible. Après un an et demi d’activité, nous nous souvenons essentiellement des fous rires, de nos valises souvent trop lourdes remplies de prototypes, des sueurs froides face à la comptabilité, des rencontres, des échanges, des difficultés que l’on partage et surmonte à deux, mais surtout de cette liberté qu’on ne troquerait pour rien au monde.

Vos métiers à tous les deux sont liés à l’image, à l’identité. Cela transparaît-il chez vous ?

Chloé

Nous rapportons beaucoup d’objets de nos déplacements. Dernièrement, Alexandre a rapporté un vase sculpté de Los Angeles, des pyramides en laiton et en verre du Mexique ainsi qu’une bouteille de Mezcal. Moi, j’ai plutôt tendance à rapporter des pâtes ou de l’huile d’olive d’Italie, mais j’adore fleurir l’appartement et y ajouter mes petites touches décoratives comme des cartes postales ramenées de voyage ou une lampe chinée en brocante (super cliché, je sais). Avec UNIO, je représente la ligne de parfum d’intérieur June de l’artiste Marine Edith Crosta. Une senteur sophistiquée qui révèle des notes de mimosa, de fleurs d’immortelle, de patchouli et un souffle de brise marine. Je suis fan de l’odeur, j’en vaporise partout chez nous. Nous n’avons pas vraiment de lubies ou de critères de décoration établis mais l’avantage, c’est que nous aimons souvent les mêmes choses.

Chloé, rejoignez-vous souvent Alexandre lors de ses concerts, tournées ?

Chloé

Depuis l’arrivée de Côme, il est devenu beaucoup plus compliqué de rejoindre Alexandre même si de temps en temps nous arrivons à nous organiser. Quand Côme avait 3 mois, nous l’avons emmené au festival Solidays avec nous. C’était son premier concert (avec casque antibruit et mère parano !) Avant, lorsque je partais, je ramenais de la décoration pour la maison. Maintenant, ce sont plutôt des cadeaux pour Côme. Ça change la vie et surtout le visage d’un appartement de devenir parents !

Chloé Siegmann et Alexandre Grynszpan, <br> Côme 1 an
Chloé Siegmann et Alexandre Grynszpan, <br> Côme 1 an
Chloé Siegmann et Alexandre Grynszpan, <br> Côme 1 an

Notre appartement est notre sanctuaire. Nous y écoutons beaucoup de jazz, de musique classique - notre petit Côme y est d’ailleurs très sensible !

Chloé Siegmann et Alexandre Grynszpan, <br> Côme 1 an
Chloé Siegmann et Alexandre Grynszpan, <br> Côme 1 an
Chloé Siegmann et Alexandre Grynszpan, <br> Côme 1 an
Chloé Siegmann et Alexandre Grynszpan, <br> Côme 1 an

Inspiration déco...

Noemi Ferst et Benjamin Moreau, <br>Gigi 4 ans

Noemi Ferst et Benjamin Moreau,
Gigi 4 ans

S’inviter chez Noemi Ferst, Benjamin Moreau et leur fille Gigi, c’est comme s’inviter dans le monde imaginaire et merveilleux de trois complices. Trois enfants, plus ou moins grands, partageant leur vie dans un univers poétique...

Vous aimerez aussi

6 commentaires

Mathilde, 11 June 2019

Bonjour,
Serait-il possible de savoir qui a réalisé / où a été acheté le grand tableau horizontal rouge orangé / dégradé de bleus et blanc qui se trouve dans le salon ? C’est exactement ce que je cherche depuis des mois ! Merci beaucoup

Caroline Balvay, 12 June 2019

Bonjour Mathilde,
Le tableau est une oeuvre de l’artiste Marc Devade (Galerie Ceysson & Bénétière). Il a une signification toute particulière pour la famille de Chloé Siegmann et Alexandre Grynszpan !
Très belle journée sur The Socialite Family

Bonjour ! Magnifique appartement !!! Le tapis blanc sous les deux petits poufs velours dans le salon est bien le tapis velluto blanc cassé? J’en cherche un blanc comme celui ci depuis longtemps ! Merci d’avance !

Caroline Balvay, 30 January 2020

Bonsoir Mélanie,
Ce n’est pas le tapis Velluto, mais il y ressemble fortement ! Celui-ci a été, comme chez Céline et Fabrice, chiné.
N’hésitez pas à passer à notre boutique du 12, rue Saint-Fiacre (75002 – Paris) si vous souhaitez découvrir le nôtre en vrai.
Belle soirée !

Camille, 1 July 2020

Bonjour, est il possible de connaître la marque de la robe De Chloé qui est super. Merci beaucoup. Camille

Caroline Balvay, 22 July 2020

Bonjour Camille,
La robe de Chloé est modèle de chez &OtherStories de l’été 2019 !
Très belle journée sur notre magazine en ligne

Ajouter un commentaire

Socialite Newsletter

Moments capturés. Des intérieurs. Des personnalités. Chaque semaine, seulement pour vous.