Alessandro Moriconi et Antoni Calmon
Famille - Paris

Cabinet d'influences dans le quartier de la Nouvelle-Athènes

/

chez

Alessandro Moriconi et Antoni Calmon

Secrètement préservée du tumulte de la place Pigalle, la maison d’Alessandro Moriconi et Antoni Calmon invite au dépaysement le plus total. Comme un voyage dans le temps, elle nous transporte dans le Paris de la Belle Époque et se dévoile demeure de campagne avec jardin. Un joyau architectural niché dans une impasse confidentielle ayant vu défiler des pontes de l’âge d’or des Années folles aux personnalités contemporaines les plus exubérantes. N’échappant pas à la règle du romantisme ambiant, la construction de style Directoire du consultant créatif et du médecin esthétique est le giron bienveillant d’un mélange culturel franco-italien. Un art de vivre né de la rencontre entre les deux esthètes. Deux univers riches qui s’accordent et se nourrissent mutuellement, de la décoration de leur résidence… aux collaborations professionnelles. Appartement élégant et espiègle, le cabinet d’esthétique d’Antoni – réalisé par son compagnon Alessandro – en est la preuve la plus vibrante ! Deux âmes inspirées qui cultivent également de nombreuses passions. L’opéra, l’histoire ou l’équitation pour le Catalan. Des goûts « très modernes » ironise-t-il, qui prennent tout leur sens une fois chez eux. Un piano à queue, des beaux livres d’art, des tableaux et sculptures ponctuent cette maison, devenue recueil de toutes leurs préoccupations artistiques. Un cabinet de curiosités qu’ils rêvent et aménagent avec fantaisie à l’instar de leur « chambre bleue ». Une alcôve romantique, véritable invitation à la rêverie. Respectant l’âme du lieu, le couple mélange ainsi des styles intemporels, d’époques et de cultures différentes. Des références portées notamment par la mémoire visuelle d’Alessandro. Se rencontrent ainsi une commode Régence, une tapisserie de Jean Lurçat, une natte mauritanienne ou encore une grande table Fratino. Un équilibre « charmant et confortable » où, galvanisé par sa dévorante curiosité, le directeur artistique nous entraîne dans son cabinet d’influences. Tout un art.

Console et éléments décoratifs chez Alessandro Moriconi et Antoni Calmon à Paris
Table basse en verre et métal et tapis dans le salon d'Alessandro Moriconi et Antoni Calmon à Paris
Fauteuil design et table basse dans le salon d'Alessandro Moriconi et Antoni Calmon à Paris
Fenêtres et natte au sol dans le salon d'Alessandro Moriconi et Antoni Calmon à Paris
Antoni dans son salon à Paris

Alessandro, Antoni : pouvez-vous vous présenter ?

Alessandro

Je suis un Italien de Toscane expatrié à Paris depuis plus de dix ans, consultant créatif dans la mode et dans la décoration notamment pour l’agence d’architectes Humbert & Poyet. Mon métier consiste, en fonction des projets et des souhaits de mes clients, à donner des directions et des inspirations artistiques pour créer des lieux ou des expériences uniques qui leur ressemblent. 

Antoni

Je suis Antoni Calmon, médecin esthétique entre Paris et Londres. Mon quotidien se résume à faire en sorte que les gens soient bien dans leurs baskets. Natif de Perpignan, je suis à Paris depuis six ans et voue une passion à l’Histoire, l’opéra et l’équitation. Moderne, n’est-ce pas ? (Rires)

Quelle est la particularité de cette maison ?

Alessandro

Nous sommes dans cette maison depuis six ans, en plein cœur de l’effervescente place Pigalle mais au calme d’une impasse privée. Les maisons Directoire de cette avenue ont connu des locataires illustres comme Django Reinhardt, Régine Crespin ou plus récemment Jean-Paul Gaultier. Il y fait bon vivre dans une atmosphère très campagne.

Antoni

La nôtre est très agréable. Elle est traversante avec six grandes fenêtres donnant plein ouest sur le jardin, et trois autres avec vue sur le jardin des voisins à l’arrière. Cette habitation est conçue comme une demeure de campagne avec une décoration où la nature s’invite doucement. L’appartement se distribue au rez-de-chaussée par la petite chambre bleue en alcôve. L’autre coin nuit est orné d’une tapisserie Bélier de Jean Lurçat. Un clin d’œil au lycée du même nom situé Perpignan et où j’ai effectué ma scolarité. Nous avons également une bibliothèque, où se trouve un piano à queue pour les soirées chantantes, et une cheminée. La salle à manger, le salon et la cuisine se trouvent dans un seul grand espace. Cette dernière disparaît dans le décor, recouverte de laiton qui reflète le parquet. Nous avons également une grande table Fratino semblable à celle des couvents italiens qui peut accueillir 12 invités hors Covid. Tout le sous-sol est aménagé comme une suite indépendante pour les amis ou la famille de passage. 

Pouvez-vous nous expliquer votre style à chacun et la manière dont vos goûts respectifs se rencontrent ici ?

Alessandro & Antoni

Le style dépend énormément du lieu. Cette maison est empreinte d’histoire dans ce quartier de la nouvelle Athènes, il était très important pour nous d’en respecter l’âme. Pour un appartement parisien, le plus intéressant est le mélange des styles et des époques mais également le mélange culturel franco-italien. Ainsi cohabitent une commode Régence estampillée avec des sièges Barcelona customisés en tissu, une console d’inspiration Carlo Scarpa avec une tapisserie de Jean Lurçat, ou encore des œuvres du sculpteur Gérard Lanvin avec une natte mauritanienne.

Canapé en velours et cadres photo dans le salon d'Alessandro Moriconi et Antoni Calmon à Paris
Tableau, livres et sculptures chez Alessandro Moriconi et Antoni Calmon à Paris
Piano à queue et paravent chez Alessandro Moriconi et Antoni Calmon à Paris

Le style dépend énormément du lieu. Cette maison est empreinte d’histoire dans ce quartier de la nouvelle Athènes, il était très important pour nous d’en respecter l’âme.

Antoni assis dans son salon chez lui à Paris
Salle à manger et cuisine chez Alessandro Moriconi et Antoni Calmon à Paris
Peinture chez Alessandro Moriconi et Antoni Calmon à Paris

Alessandro, comment trouve-t-on le bon équilibre dans un espace ?

Alessandro

Le bon équilibre, c’est très difficile à appréhender, on se trompe souvent ! Il ne faut pas hésiter à douter, essayer, changer. Faire, refaire et défaire, c’est finalement bien faire (rires) ! Quand je rentre dans un espace, je pense tout de suite à me transposer, à me mettre à la place de la personne qui sera là. J’imagine ce qu’elle verrait, quelle ambiance elle ressentirait. 

Où passez-vous le plus de temps chez vous ?

Alessandro & Antoni

Dans la petite chambre bleue où nous bouquinons, logés dans l’alcôve comme dans un lit d’enfant avec une petite bibliothèque éclairée par deux appliques Sirène dans le style de Georges Jouve.  

Avez-vous une époque de prédilection ? Un designer que vous aimez passionnément ?

Antoni

J’aime les créations classiques de la période Biedermeier, dont les lignes sont dépouillées et simplifiées.

Alessandro

J’ai une passion pour Diego Giacometti dont le mobilier en bronze est dingue, à la fois brut et sophistiqué !

Quels sont vos critères lorsque vous recherchez une pièce ?

Alessandro

Le côté unique et l’authenticité. C’est-à-dire que la pièce doit donner l’impression d’avoir toujours été là. 

Antoni

En ce moment, nous sommes obsédés par le mobilier Henry II avec les pieds spiralés, des lignes simples, pleines mais historiques. Un tabouret, un bureau, un banc : ce que vous voulez, pourvu qu’il y ait de la spirale !

Actuellement, aimez-vous travailler une matière en particulier ?

Alessandro

Le travertin pour son aspect humble mais massif et noble, sa couleur et ses nervures presque comme de la peau, mais aussi sa connotation historique séculaire. Beaucoup de monuments de Rome sont en travertin. 

Alessandro Moriconi dans sa salle à manger à Paris
Miroir avec dorures et plante chez Alessandro Moriconi et Antoni Calmon à Paris
Table en bois et chaises Bertoia dans la cuisine d'Alessandro Moriconi et Antoni Calmon à Paris
Bibelots décoratifs et lampe à poser chez Alessandro Moriconi et Antoni Calmon à Paris

Comment définiriez-vous votre style en trois mots ?

Alessandro

Mélangé, charmant et confortable. 

Quel sera votre rêve décoratif le plus fou ?

Alessandro

Rénover une abbaye ou un phare. La création from scratches, ce n’est pas très inspirant pour nous. Un lieu, une âme, une atmosphère : ça, ça nous parle. Nous nous imprégnons, digérons, comprenons, réfléchissons, puis nous proposons.

Et la pièce de mobilier que vous aimeriez acquérir par-dessous tout ?

Alessandro

Je rêve d’une table Brazier en bronze de Rick Owens et de la lampe Gabriella Crespi.

Antoni

Et moi d’une table brazier en bronze de Rick Owens. Des lignes simples presque préhistoriques. Une matière sobre et massive.

Le restaurant où vous irez dès que possible à sa réouverture ?

Antoni & Alessandro

Cibus, le petit resto italien le plus exigu de la capitale ! Pour être le plus possible collés les uns aux autres, et être sûrs de bien manger.

Où vous retrouverons-nous dans les prochains mois ?

Alessandro

En Sicile pour un projet privé d’une personne que j’aime beaucoup et avec qui tout est simple. Un client qui devient finalement un collaborateur. Le rêve ! 

Buffet en marqueterie et tableau chez Alessandro Moriconi et Antoni Calmon à Paris
Chambre bleue romantique chez Alessandro Moriconi et Antoni Calmon à Paris
Table d'appoint bleue et piles de livres chez Alessandro Moriconi et Antoni Calmon à Paris
Chaises en bois et table d'appoint bleue chez Alessandro Moriconi et Antoni Calmon à Paris
Lampe à poser bleue et statue sur la commode de Alessandro Moriconi et Antoni Calmon à Paris

Le bon équilibre, c’est très difficile à appréhender, on se trompe souvent ! Il ne faut pas hésiter à douter, essayer, changer. Faire, refaire et défaire, c’est finalement bien faire !

Chambre à coucher chez Alessandro Moriconi et Antoni Calmon à Paris
Cadres photos et vase chez Alessandro Moriconi et Antoni Calmon à Paris
Chambre à coucher avec tableau chez Alessandro Moriconi et Antoni Calmon à Paris
Salle de bain avec mosaïque chez Alessandro Moriconi et Antoni Calmon à Paris
Détails de pognée de porte chez Alessandro Moriconi et Antoni Calmon à Paris
Chaises de jardin en métal chez Alessandro Moriconi et Antoni Calmon à Paris
Salon style Directoire chez Alessandro Moriconi et Antoni Calmon à Paris
Alessandro Moriconi et Antoni Calmon sur leur terrasse à Paris

Inspiration déco...

Pierre Sauvage, l’éveil des sens

Pierre Sauvage, l’éveil des sens

Depuis le trottoir, déjà, l’hôtel particulier du XVIIIᵉ siècle dans lequel réside Pierre Sauvage intrigue. Quel univers peut-il bien se cacher derrière cette immense porte en bois ? Certainement un monde à la mesure de l’entrée...

Vous aimerez aussi

1 commentaire

Wouhaou!

Ajouter un commentaire

Socialite Newsletter

Moments capturés. Des intérieurs. Des personnalités. Chaque semaine, seulement pour vous.