Giovanna et Gautier de Bosredon, <br>Pio 2 ans
Famille - Bordeaux

Dans le quartier historique de Bordeaux, l’appartement aux « lignes simples et épurées » de la fondatrice du studio d’architecture intérieure Auguri

/

chez

Giovanna et Gautier de Bosredon,
Pio 2 ans

Chez The Socialite Family, nous imaginons des créations audacieuses et intemporelles pour habiter tous les intérieurs. Une relation fluide entre scénographie et enveloppe en laquelle Giovanna de Bosredon – fondatrice du studio d’architecture intérieure Auguri – croit elle aussi lorsqu’elle conçoit ses projets, comme cet appartement bordelais où elle s’est installée depuis peu avec sa famille. Car, pour la diplômée de Paris-Malaquais, le décor harmonieux d’un espace tient à un principe essentiel, celui de « dialoguer avec ce qui est à venir pour créer une forme d’évidence (…) ». Un indicateur de « la réussite d’un projet qui s’est installé correctement sans dénaturer l’existant », que la Bordelaise s’est appliquée à révéler chez elle en allant excaver la beauté d’un parquet caché sous les couches de carrelage et de béton, en réparant les moulures ou en nettoyant la pierre blanche des murs. Des atouts architecturaux à l’élégante simplicité qui s’associent avec harmonie d’un mobilier aux tons doux — si ce n’est « un peu passés » — qui leur fait écho. Une sélection d’objets porteurs d’histoires, « (qui) ne sont pas choisis au hasard sur un catalogue ». Loin des ambiances et des effets de mode « trop prononcés, trop marqués ou ostentatoires » à son goût, l’ancienne collaboratrice de Laura Gonzalez convoque ici son identité méditerranéenne pour incarner « sans se prendre au sérieux » son nid familial. De Miuccia Prada à Luigi Ghirri, nombreuses sont les références italiennes qui inspirent à la créative cet univers épuré empreint de nostalgie où viendront bientôt — peut-être — se joindre d’autres enfants à Pio, pour marcher ou courir d’un bout à l’autre de ces volumes bien pensés !

Salon avec cheminée chez Giovanna de Bosredon
The Socialite Family Coussin Bomboloni Velours Blanc Crème 85,00€
Description

Grand coussin rond en velours. Existe aussi en 9 coloris : bleu marine, vert sapin, gris, moutarde, cappuccino, rose,…

En savoir plus
En savoir plus
Acheter
Salon canapé blanc chez Giovanna de Bosredon
Table basse en loupe d'orme chez Giovanna de Bosredon
Salon avec mur beige chez Giovanna de Bosredon Salon avec table en loupe d'orme chez Giovanna de Bosredon

Giovanna, Gautier : pouvez-vous vous présenter ?

Giovanna

Issue d’une famille immigrée, je suis d’origine italienne par mes deux parents (Calabre et Sicile). J’ai grandi dans un contexte international entre Bruxelles et le Luxembourg. Nous pouvons dire que je suis une enfant de l’Europe car je vis actuellement à Bordeaux depuis trois ans, après huit ans à Bruxelles et sept ans à Paris ! J’ai créé le compte Instagram auguri_auguri fin 2016 pour partager mes inspirations, mon esthétique et mon amour pour la sélection de lieux à travers le monde. Je suis architecte de formation. J’ai donc créé en parallèle un studio d’architecture intérieure et de direction artistique associée. Nous habitons cet appartement depuis un an avec Pio qui a 20 mois !

Gautier

Je suis producteur de musique et codirecteur d’un label indépendant. Je suis bordelais et je suis revenu m’installer ici un peu avant le covid après plusieurs années entre Bordeaux et Paris.

Quel est votre parcours ?

Giovanna

L’architecture semblait être une évidence. Quand j’étais enfant, je m’amusais à dessiner la maison de mes rêves ! Je suis quand même passée par la case fac de droit avant d’entrer à La Cambre à Bruxelles pour ma licence et à l’École nationale supérieure d’architecture Paris-Malaquais pour le master. J’ai toujours aimé collectionner les lieux. J’ai aujourd’hui des tonnes de cartes de visite, de cartes (tout court) qui les recensent en image sur Instagram et dans une base de données. C’est un index que je nourris depuis des années ! Je fonctionne de façon très intuitive. J’ai voulu faire une pause après six ans d’études et j’ai intégré Louis Vuitton où j’ai pu travailler avec des artisans d’exception sur de très beaux projets internationaux. Durant cette expérience, j’ai compris que le design intérieur, le travail de la matière, le sens du détail et la décoration me parlaient encore plus que l’enveloppe architecturale. De fil en aiguille, je suis ensuite rentrée chez Laura Gonzalez afin de me consacrer à cet aspect du métier. J’y ai beaucoup appris et m’y suis épanouie sur de très beaux projets de boutiques, de la direction artistique et des projets d’hospitalité (restaurants, hôtels). J’ai quitté le navire en 2018 pour rejoindre Barbarito Bancel en tant que cheffe de projet sur la rénovation des bureaux de Moët Hennessy au-dessus du Bon Marché Rive Gauche avant de créer mon studio fin 2019.

  • Parlez-nous de votre éducation. Dans quel cadre avez-vous grandi et par conséquent développé votre goût ?
Giovanna

Mon contexte familial est assez loin du milieu de l’architecture et du design. Mes parents n’en sont pas moins des esthètes qui ont toujours eu le goût de décorer et de bien s’habiller, à l’italienne. Ça n’a pas loupé, ma sœur est styliste et je suis architecte ! Je pense que mon éducation s’est surtout construite à force de voyager depuis très jeune. De voir des lieux, d’en chercher d’autres, d’observer avec curiosité et de continuer à s’émerveiller à chaque rencontre.

Portrait Gautier et Giovanna de Bosredon
Table de salle à manger en marbre chez Giovanna de Bosredon

L’architecture semblait être une évidence. Quand j’étais enfant, je m’amusais à dessiner la maison de mes rêves !

Coussins ronds chez Giovanna de Bosredon
Table de salle à manger en marbre Giovanna de Bosredon Chaises en bois chez Giovanna de Bosredon
  • Présentez-nous Auguri Studio, votre studio d’architecture et architecture intérieure.
Giovanna

J’ai l’ambition de créer des lieux avec des lignes simples et épurées. J’aime beaucoup partir d’une base neutre car elle fonctionnera dans le temps. Je travaille souvent en rénovation donc je pars d’un contexte, d’une histoire ou d’une façon de raconter un projet, d’habitudes de vie, de détails spécifiques à tel ou tel client. Autant d’éléments matériels et immatériels essentiels à la définition d’un projet pour qu’il fonctionne ! Souvent les visites de site nous permettent de clarifier très vite la façon dont nous allons réussir à dialoguer avec ce qui est à venir pour créer une forme d’évidence, comme si ça avait été toujours là. C’est pour moi la réussite d’un projet qui s’est installé correctement sans dénaturer l’existant. Je fuis les effets de mode ou les décors trop prononcés, trop marqués ou ostentatoires. J’apprécie la simplicité, le fait que le lieu respire sans être trop chargé et que la lumière puisse retrouver sa place au travers des volumes dans une ambiance apaisante.

  • Comment définiriez-vous votre style ?
Giovanna

Minimaliste chaleureux. J’apprécie l’épure, les variations de tonalités neutres au mur ou des couleurs très douces, rehaussées par des détails sophistiqués, des matériaux nobles et naturels, qui ont du caractère. Le mélange des genres au niveau du mobilier permet de créer des atmosphères et de raconter des histoires. C’est un vrai challenge de créer un espace et une architecture à l’écriture minimaliste et intemporelle tout en n’étant pas aseptisée. Il y a une vraie balance à trouver entre architecture et architecture intérieure. L’une et l’autre doivent cohabiter sans se concurrencer. Comme toujours, les choses simples sont les plus difficiles à réaliser. Je pense qu’il y a toujours une forme de nostalgie dans mon travail, de référence à l’ancien par le mobilier, des tonalités un peu passées. C’est mon côté méditerranéen. L’important est de ne pas trop se prendre au sérieux, de raconter une histoire et surtout ne pas oublier de s’amuser. Je trouve qu’un lieu où tout est assorti, attendu et millimétré est assez ennuyeux. Je dirais que j’ai l’ambition de créer en architecture ce que l’effortless chic est à la mode. Un espace qui dégage une forme d’harmonie sans en faire trop. C’est le plus élégant selon moi.

  • De quelles références le nourrissez-vous ? 
Giovanna

Elles sont nombreuses ! Je suis souvent aussi inspirée par des designers, des architectes que par des acteurs de la mode, des photographes qui capturent une ambiance, une attitude. Cecil Beaton est le maître de cette vision esthétique. J’aime beaucoup l’allure des nineties pour son côté sobre, dépouillé tout en étant très caractérisé. Je suis italienne donc, forcément, les inspirations italiennes me parlent. Miuccia Prada est très juste selon moi. Un bon équilibre entre l’ancien et l’actuel, avec une pointe de fantaisie italienne très maîtrisée. Luigi Ghirri est aussi une grande source d’inspiration : il parvient à sublimer le quotidien avec des couleurs douces, désaturées et son style narratif me plaît beaucoup. Aussi, Eileen Gray et Ludwig Mies Van der Rohe sont mes grands favoris en matière de design et architecture. Ils représentent très bien cette vision juste et élégante de l’espace. J’aime beaucoup les modernistes pour leur travail de géométrie spatiale graphique associé aux matériaux innovants pour l’époque. Ils conviennent à tous les intérieurs.

Salle à manger avec cadre chez Giovanna de Bosredon
Salon avec enceintes bois chez Giovanna de Bosredon Giovanna et Gautier de Bosredon, <br>Pio 2 ans

J’ai l’ambition de créer des lieux avec des lignes simples et épurées. J’aime beaucoup partir d’une base neutre car elle fonctionnera dans le temps.

Salon avec enceintes bois chez Giovanna de Bosredon
Salon avec enceintes bois chez Giovanna de Bosredon Portrait - Giovanna de Bosredon et sa famille

Vous tenez également le compte Instagram de curation @auguri_auguri. Quels sont les intérieurs qui vous ont le plus marquée, émue, inspirée ?

Giovanna

Difficile à dire. Je me suis mariée en Sicile cet été et le lieu que nous avons choisi était à notre image : un équilibre entre le dépouillement dans la décoration et la richesse culturelle sicilienne. Ce lieu a vraiment une âme particulière. J’aime beaucoup aussi le travail de Rose Uniacke qui respire l’apaisement et la beauté.

  • Racontez-nous l’histoire de votre rencontre avec cet appartement.
Giovanna

Cet appartement était dans un état catastrophique quand nous l’avons visité. Il était complètement abandonné par ses habitants. C’est comme s’il était triste et en survie ! Je me souviens de m’être retournée dans le couloir et d’avoir vu ce long espace en me disant que ce serait ici que je verrais mes enfants apprendre à marcher ou courir. Il est divisé en trois parties. La partie jour, notre partie nuit et la partie nuit des autres chambres. Nous sommes dans le centre historique de Bordeaux, et donc, dans un immeuble où les volumes sont très hauts et où les prestations anciennes méritaient d’être restaurées à leur juste valeur.

  • Comment l’avez-vous pensé, rénové, réaménagé ?  
Giovanna

Le travail de base a été de rendre à cet appartement sa beauté et sa douceur. Malgré les volumes, la zone jour était enclavée sur elle-même car les usages anciens ne correspondaient pas à notre façon de vivre dans le partage. Nous avons revu la distribution pour rendre la circulation plus fluide et créer une salle à manger qui n’existait pas. Nous avons révélé les pierres bordelaises, le parquet enfoui sous le carrelage et le béton, réparé les moulures. Il fallait révéler la beauté de l’architecture qui se suffisait à elle-même !

  • Et meublé ? 
Giovanna

La décoration est venue au fur et à mesure. Elle est complètement vintage, chinée au gré des coups de cœur. Chaque objet est choisi et a trouvé sa place. Cela prend beaucoup de temps mais donne beaucoup plus de caractère. Les objets ne sont pas choisis au hasard sur un catalogue, ils ont une histoire. Mais cela continue d’évoluer, nous allons changer l’essentiel du mobilier du salon, pour ne rien vous cacher. Rendez-vous au prochain shooting ! (Rires)

Vase en grès chez Giovanna de Bosredon
Giovanna de Bosredon dans sa salle à manger

Je pense qu’il y a toujours une forme de nostalgie dans mon travail, de référence à l’ancien par le mobilier, des tonalités un peu passées.

Cuisine en inox et bois chez Giovanna de Bosredon
Cuisine en inox et bois chez Giovanna de Bosredon
  • Que dit cet écrin de vous ?
Giovanna

Cet appartement est accueillant par sa forme arrondie au plafond. Il est pensé comme notre lieu de vie. Celui où notre famille va s’agrandir (je l’espère !) et où nous recevons beaucoup nos amis. L’hospitalité est très importante pour moi. Nous nous retrouvons ici très souvent avec nos amis autour de la table à manger mais aussi dans le salon et la cuisine. L’idée d’avoir travaillé la circulation était avant tout pour ne pas figer l’usage de l’espace. Nous pouvons aussi bien démarrer l’apéro dans le salon et dîner sur le balcon que passer toute la soirée entre la salle à manger et la cuisine, qui dialoguent. C’est un espace chaleureux, notre refuge dans une vie très active d’entrepreneurs et de parents !

  • Pour vous, The Socialite Family, c’est ?
Giovanna

Une vision contemporaine d’un art de vivre personnel et accessible !

Où vous retrouverons-nous prochainement ?

Giovanna

Dans ce projet de cœur autour de toutes mes adresses, dans un projet d’hôtel, un restaurant et plusieurs maisons dans le sud ouest… mais surtout en voyage, meilleure source d’inspiration pour cultiver sa curiosité et nourrir ses yeux.

  • À Bordeaux – et ses alentours –, quelles sont vos adresses indispensables, celles que vous recommanderiez les yeux fermés à notre communauté ?
Giovanna

Mazal, c’est un restaurant israélien où la fête s’invite dans l’assiette et dans l’ambiance, au 2e service tout le monde finit sur le comptoir ! Le Noailles, c’est une vieille institution bordelaise mais je l’aime beaucoup parce que la cuisine est traditionnelle et généreuse. Baston, mi-cantine, mi-boulangerie, l’amour du bon produit est au rendez-vous. La rue du Hâ de manière générale s’est parée de belles adresses qui sont toutes délicieuses. Capperi, pour des pizzas 100% italiennes. L’Alchimiste, torréfacteur qui a le sens du détail japonais. Et bien sûr, les Sources de Caudalie et sa table du Lavoir où on se régale !

Giovanna et Gautier de Bosredon, <br>Pio 2 ans
Giovanna et Gautier de Bosredon, <br>Pio 2 ans Giovanna et Gautier de Bosredon, <br>Pio 2 ans Giovanna et Gautier de Bosredon, <br>Pio 2 ans
Giovanna et Gautier de Bosredon, <br>Pio 2 ans
Giovanna et Gautier de Bosredon, <br>Pio 2 ans

Cet appartement est accueillant par sa forme arrondie au plafond. Il est pensé comme notre lieu de vie. Celui où notre famille va s’agrandir (je l’espère !) et où nous recevons beaucoup nos amis.

Giovanna et Gautier de Bosredon, <br>Pio 2 ans
Giovanna et Gautier de Bosredon, <br>Pio 2 ans

Inspiration déco...

Joumana Jacob, <br>Milos 15 et Macéo 12 ans

Joumana Jacob,
Milos 15 et Macéo 12 ans

De sa mère, première femme criminologue au Liban et féministe avant l’heure, Joumana Jacob a gardé l’indépendance d’esprit et le goût de la liberté. De son père, amateur d’art et de grandes tablées, une capacité à « saisir le...

Vous aimerez aussi

Aucun commentaire

Ajouter un commentaire