Valeria Vasi et Isern Serra, <br>Lea et Gaia, 1 an et 2 mois
Famille - Barcelone

Un appartement barcelonais lumineux, où sérénité et simplicité sont de mise

/

chez

Valeria Vasi et Isern Serra,
Lea et Gaia, 1 an et 2 mois

Chez Valeria Vasi et Isern Serra, tout est question de lumière ! Cherchée, traquée jusqu’à en faire l’élément essentiel de cette scénographie intérieure immaculée. Se reflétant avec intensité, elle parcourt les murs comme le sol recouvert de microciment blanc, jusqu’à l’établi de la cuisine ! Pour un monochrome ponctué, çà et là, d’un mobilier minimaliste sélectionné par le couple d’artistes afin de respecter leur volonté d’un espace à la « beauté simple, sereine, sans prétention ». Comme une suite logique de leurs professions respectives, l’architecte d’intérieur et la designer orchestrent ici une décoration à la sobriété identitaire où chacun ajoute sa pièce à l’édifice. Tandis que Valeria amène son expertise du point de vue de l’objet, Isern, lui, exploite son œil en imaginant l’espace dans sa globalité. Les fenêtres, par exemple, « s’ouvrent complètement avec un système d’accordéon, ce qui rend la circulation intérieur-extérieur très forte ». De quoi former un réceptacle idéal pour exposer avec minutie chacune des créations artisanales rapportées d’escapades. Des pièces que le duo affectionne pour leur valeur sentimentale au-delà de leur esthétisme. Car les deux Barcelonais ont écumé de multiples destinations depuis leur jeunesse. De Moscou à Paris en passant par Tokyo pour elle, et de Barcelone à Milan pour lui, ces pérégrinations ont nourri leur « bagage visuel » et dessiné leur signature de créatifs. Des lignes géométriques et un goût pour le travail de la main de l’homme qui s’érige en manifeste chez eux.

Salon minimaliste blanc épuré chez Valeria Vasi et Isern Serra à Barcelone
Salon minimaliste avec canapé gris chez Valeria Vasi et Isern Serra à Barcelone
Ustensiles en bois dans le salon de Valeria Vasi et Isern Serra à Barcelone
Valeria et Isern, pouvez-vous vous présenter ?
Isern

Architecte d’intérieur, j’ai un studio à Barcelone où nous concevons des projets de différents types : maisons, restaurants, expos, décors… Nous ne nous ennuyons pas ! Valeria est quant à elle designer. Elle produit de petites collections de pièces avec différents matériaux nobles tels que le bois, la céramique, le verre, le tout en collaboration avec des artisans locaux.

 

Quel est votre parcours ?
Isern
J’ai étudié à Barcelone où j’ai passé quelques années dans l’atelier de Toni Arola jusqu’à ce que j’ouvre mon propre studio, il y a maintenant environ douze ans. Valeria vient du monde de la mode. Elle a, elle aussi, étudié à Barcelone et est très vite allée travailler à Paris, pour finir par monter son projet, ici, à Barcelone.
Parlez-nous de votre formation. Où avez-vous grandi et, par conséquent, développé vos goûts ?
Valeria
Je suis née à Moscou mais, à l’âge de 6 ans, j’ai déménagé à Barcelone avec ma mère. J’ai grandi entre ces deux villes, jusqu’à ce que je m’installe à Paris pour y rester quelques années. C’est là que j’ai commencé à travailler dans le monde de la mode. Je suis ensuite revenue dans la capitale catalane puis, avant de développer mon projet, j’ai eu l’occasion de beaucoup voyager dans le monde entier. Tant pour le travail que pour le plaisir. Je pense que tout cela a créé un bagage visuel très important. C’est alors que j’ai commencé à développer mon projet, à concevoir et à rechercher des artisans locaux avec qui je pourrais produire de petites sculptures. Maintenant, je travaille avec plusieurs ateliers et corps de métier qui maîtrisent différentes techniques. C’est un monde fascinant.
Isern
J’ai grandi dans un petit village au nord de Barcelone, un tout petit hameau de 700 habitants… J’ai eu une enfance très heureuse, les gens du village se sont occupés de nous. Je pouvais sortir et jouer seul dès le plus jeune âge. Je crois que notre intérieur familial était vraiment une maison de village, rurale. Le week-end, quand nous nous levions et que nous voulions prendre le petit-déjeuner tranquillement au soleil, nous n’avions pas l’impression d’être à Barcelone, mais dans une petite résidence sur la côte et c’était très agréable… Puis, arrivé à l’âge des études supérieures, j’ai étudié à Eina, une école de design à Barcelone. J’ai par la suite vécu à Milan et quand je suis revenu, j’ai commencé à travailler seul avec un ami de l’université. Jusqu’à ce que j’entre dans le studio de Toni Arola, où j’ai beaucoup appris sur la conception de la lumière et des produits. Il y a douze ans, j’ai ouvert mon propre studio à Poblenou, où je développe des projets de design d’intérieur pour des maisons, des restaurants, des bureaux et des expositions.
Valeria Vasi et Isern Serra dans leur salon à Barcelone
Salon avec canapé gris et tapis chez Valeria Vasi et Isern Serra à Barcelone Famille de Valeria Vasi et Sera Serra à Barcelone Famille de Valeria Vasi et Sera Serra à Barcelone

Je pense que nous partageons des concepts de beauté tels que le minimalisme, la sérénité, la géométrie pure, la simplicité, la couleur, la matérialité, ou encore l’artisanat.

Étagères avec cadre noir et bougeoirs verts chez Valeria Vasi et Isern Serra à Barcelone
Salle à manger blanche chez Valeria Vasi et Isern Serra à Barcelone Décoration chez Valeria Vasi et Isern Serra à Barcelone
Boules à facettes et bananier chez Valeria Vasi et Isern Serra à Barcelone
Étagères blanches et bibelots chez Isern et Valeria à Barcelone
Designers, artistes… Quelles œuvres vous ont influencés, vous et votre travail ?
Valeria & Isern
Nous aimons beaucoup les installations lumineuses, comme celles de Yayoi Kusama, Olafur Eliasson, mais nous admirons aussi les travaux de Constantin Brancusi, Eduardo Chillida, Isamu Noguchi… ou encore les architectes Luis Barragan, Ricardo Bofill ou César Manrique et leur travail à Lanzarote.
Comment décririez-vous chacun votre univers esthétique ?
Isern
Je pense que nous partageons des concepts de beauté tels que le minimalisme, la sérénité, la géométrie pure, la simplicité, la couleur, la matérialité, ou encore l’artisanat. Valeria du point de vue de l’objet, et moi du point de vue de l’espace.
Racontez-nous comment vous avez découvert cette maison.
Isern
Nous cherchions depuis longtemps un local industriel à Poblenou pour le transformer en maison, mais nous ne trouvions rien et avons donc progressivement agrandi les zones de recherche. Jusqu’à ce que finalement, pendant que Valeria était à Tokyo, je tombe sur ce lieu. Quand je l’ai vu, je suis tout de suite tombé amoureux de l’endroit mais j’avais peur de donner le go sans Valeria. Alors je lui ai envoyé des photos et des vidéos. Elle a tout autant adoré ! Nous avons donc validé le paiement et l’acompte et quand elle est revenue de voyage, elle l’a vu pour de vrai.
Isern, comment s’exprime ici votre style d’aménagement intérieur ?
Isern
Un espace confortable, méditerranéen, serein, architectural, artisanal, ouvert, lumineux… ce sont les concepts avec lesquels nous avons commencé à projeter la maison.
Étagères niches chez Valeria Vasi et Isern Serra
Espace cuisine blanc et bois chez Valeria Vasi et Isern Serra à Barcelone
Tabouret noir et îlot central chez Valeria Vasi et Isern Serra à Barcelone
Commode en bois avec décoration chez Valeria Vasi et Isern Serra à Barcelone

Nous cherchions depuis longtemps un local industriel à Poblenou pour le transformer en maison, mais nous ne trouvions rien et avons donc progressivement agrandi les zones de recherche.

Vase en verre dans cuisine en bois de Valeria Vasi et Isern Serra à Barcelone
Cuisine en bois Valeria Vasi et Isern Serra à Barcelone Plan de travail en bois et ustensiles chez Valeria Vasi et Isern Serra à Barcelone
  • … et Valeria, comment votre côté créatif se reflète-t-il dans ces espaces ?
Valeria

Heureusement, Isern et moi partageons la même esthétique et nous avons des goûts très similaires, donc cette maison est le reflet de tout ce que nous aimons. Tous les éléments sont porteurs d’une histoire, ce qui la rend très personnelle. Il y a aussi des objets que nous avons collectionnés au fil des ans, des souvenirs de voyages ou des pièces qui ont une valeur sentimentale en dehors de la valeur esthétique.

Les palettes de couleurs naturelles et les matières minérales marquent votre décoration intérieure. Expliquez-nous ce choix.
Valeria & Isern
Nous voulions un revêtement unique pour le sol de toute la maison… nous avions envie que la pièce ressemble à un grand porche extérieur couvert. Nous avons donc utilisé un microciment qui couvrait l’établi, les jardinières et la cuisine… Les fenêtres s’ouvrent complètement avec un système d’accordéon, ce qui rend la circulation intérieur-extérieur très forte.
Que dit cette maison de vous ?
Valeria & Isern
Que nous aimons la beauté simple, sereine, sans prétention. Nous aimons le calme et le bien-être, dans de grands espaces à partager entre amis et avec beaucoup de lumière.
Quels endroits de Barcelone pourriez-vous nous recommander ?
Valeria & Isern

Nous vous recommandons de visiter l’atelier de Ricardo Bofill, la Ricarda d’Antonio Bonet, ou encore la Casa Batlló de Gaudi. Pour diner ou déjeuner : le nouveau restaurant FiskeBar que je viens de concevoir pour le groupe Tragaluz.

Que représente The Socialite Family pour vous ?

Valeria & Isern
Un média très intéressant qui présente les espaces à travers les personnes. Des espaces beaux, quotidiens et authentiques.
Plantes et marches blanches chez Valeria Vasi et Isern Serra à Barcelone
Chambre avec rideau chez Valeria Vasi et Isern Serra à Barcelone
Tableaux dans la chambre de Valeria Vasi et Isern Serra à Barcelone

Nous aimons le calme et le bien-être, dans de grands espaces à partager entre amis et avec beaucoup de lumière.

Fenêtre avec plantes chez Valeria Vasi et Isern Serra à Barcelone
Fenêtre avec rideaux chez Valeria Vasi et Isern Serra à Barcelone
Chaise rayée et rideau chez Valeria Vasi et Isern Serra à Barcelone

Inspiration déco...

Barbara Bruno et Gerard Lazcano, <br>Cruz 20, Cata 19, Greg 14, Vini 4 ans

Barbara Bruno et Gerard Lazcano,
Cruz 20, Cata 19, Greg 14, Vini 4 ans

Au cœur du projet du Tinycottons, il y a une famille. Celle de Barbara Bruno et Gerard Lazcano qui, accompagnés de leurs trois filles Cruz, Cata, Vini et de leur fils Greg, ont dessiné les contours d’une marque bienveillante habillant au...

Vous aimerez aussi

Aucun commentaire

Ajouter un commentaire