Bénédicte de Raphélis Soissan, <br> exploser les stéréotypes

Bénédicte de Raphélis Soissan,
exploser les stéréotypes

Peut-être nébuleux pour certains, big data et entrepreneuriat sont des mots qui résonnent joyeusement aux oreilles de Bénédicte de Raphélis Soissan. Clustree, la solution qu’a imaginé la mathématicienne, fait désormais partie des étoiles montantes de la French Tech. Ce qu’elle décrit comme un outil d’intelligence artificielle fondé sur l’analyse de la réalité est un véritable séisme dans l’univers du recrutement et des ressources humaines. Tout commence lorsque Bénédicte quitte un poste de conseil en stratégie et part en quête de son futur métier. Pour se faire, elle analyse à la main plus de 500 cv et met au point un algorithme capable de faire ressortir les compétences réelles des candidats. De quoi favoriser la transversalité, la diversité des carrières et surtout en finir avec les stéréotypes. L’Oréal, la SNCF ou encore le Crédit Agricole : nombreuses sont les entreprises déjà convaincues par le bien fondé de l’innovation proposée par Bénédicte. Plus récemment encore, l’envolée continue avec une levée de fonds de plusieurs millions menée par le fonds européen Créandum et destinée à consolider la position de la start-up en France et préparer sa conquête internationale. Rien ne semble arrêter l’expansion de Clustree, dont l’histoire ressemble à s’y méprendre aux meilleures success stories, dignes d’un film Hollywoodien. Pour être entrepreneur, il faut être passionné et créatif, cela, Bénédicte le certifie et l’applique au quotidien. Et l’on veut bien la croire lorsqu’on l’écoute décrire avec le même enthousiasme la dernière création d’inspiration brutaliste de Mathieu, son compagnon. Magicien de ses mains, ce néo-designer passionné d’éco-construction imagine et pense pour leur appartement l’immense armoire de la chambre mais aussi les étagères pour la cuisine ou encore une série de luminaires avec chaque fois, une maîtrise des lignes et des perspectives assumées. Rencontre avec une entrepreneuse fascinante.

En savoir plus sur la folle aventure Clustree, juste ici.

Salon Bénédicte de Raphélis Soissan Créatrice de Clustree
Salon Bénédicte de Raphélis Soissan Créatrice Clustree

Bénédicte, qui êtes-vous ?

Bénédicte

Je suis une entrepreneuse passionnée qui a eu un parcours atypique avant de découvrir qu’entreprendre m’avait toujours animée et que je voulais m’y consacrer pleinement. Je suis passée par des études de maths à l’université, un parcours associatif en économie sociale et solidaire puis j’ai bifurqué dans le conseil en stratégie. Depuis, j’ai fondé Clustree, une start-up d’intelligence artificielle au service des ressources humaines, que je porte avec enthousiasme et détermination entourée d’une équipe d’une vingtaine de personnes.

Comment est née l’idée de ce projet ?

Bénédicte

J’aime la diversité. Alors après 4 ans de conseil, j’ai eu envie d’évoluer à nouveau. Mais mon parcours atypique m’empêchait d’imaginer quel était le champ des possibles. J’ai alors eu le réflexe d’analyser à la main le parcours professionnel d’autres personnes (500 CV !) pour trouver mon prochain poste. C’est à ce moment là que j’ai réalisé que les ressources humaines, dont c’est le cœur de métier, ne le faisaient pas. Elles n’utilisaient pas la réalité des données pour prendre de meilleures décisions.

Quelle était votre volonté en créant Clustree ?

Bénédicte

Je voulais résoudre ce problème : aider les RH à prendre des décisions rapides et innovantes grâce à la donnée dans un contexte où les métiers sont en perpétuelle réinvention. Mais surtout, mettre la donnée et les algorithmes au service d’une fonction ressources humaines plus humaine. Casser les stéréotypes, les idées reçues sur les profils et les carrières. Montrer que le champ des possibles et large, que l’on peut favoriser la transversalité dans les parcours et la diversité dans les profils.

Portrait Bénédicte de Raphélis Soissan Créatrice Clustree Salle à manger
Etagére salon Bénédicte de Raphélis Soissan Créatrice Clustree
Chaises salon Bénédicte de Raphélis Soissan Créatrice Clustree
Portrait Bénédicte de Raphélis Soissan Créatrice Clustree
Salle à manger Bénédicte de Raphélis Soissan Créatrice Clustree
Salon Bénédicte de Raphélis Soissan Créatrice Clustree

Pourquoi Clustree ?

Bénédicte

Je voulais un nom court. Qui se comprennent partout dans le monde. C’est la rencontre entre Cluster (pour les clusters de données que l’on analyse) et Tree (pour les arbres décisionnels mais surtout car les parcours professionnels sont comme des arbres et leurs ramifications).

Est-ce que le fait d’être une femme, jeune qui plus est, change quelque chose dans le monde de l’entreprise ?

Bénédicte

Le matin, je ne me lève pas en pensant que je suis une femme. Je me lève en pensant que je suis une entrepreneuse qui a envie de porter loin son entreprise et je réfléchis à comment je vais le faire. C’est ce que nous faisons qui définit ce que nous sommes. Pas l’inverse. Bien sûr, être une femme nous rend plus visible car il y en a encore peu. Il faut plus de femmes entrepreneurs pour un jour ne plus avoir besoin de préciser que cela est possible. Nous devons arrêter de nous mettre nous-mêmes des barrières car les femmes ont autant d’ambition et de moyens de la porter que les hommes.

Comment pensez-vous faire évoluer Clustree ?

Bénédicte

Nous avons la volonté de faire de Clustree un acteur mondial, la solution complète et universelle capable de fournir des recommandations RH sur l’ensemble du cycle d’un collaborateur grâce à l’intelligence artificielle. Pour cela, nous envisageons une expansion internationale dès l’année prochaine.

Quelle est la femme qui vous inspire le plus ?

Bénédicte

Marie Curie. Pour la mission qu’elle avait, chevillée au corps, que rien ne pouvait arrêter. Pour le courage qu’elle a eu pendant la guerre à partir seule, sur le front, avec son appareil radiographique, pour aider les chirurgiens.

Mannequin Bénédicte de Raphélis Soissan Créatrice Clustree
Chambre Bénédicte de Raphélis Soissan Créatrice de Clustree
Salon Bénédicte de Raphélis Soissan Créatrice de Clustree
Salon Sculpture Caillou Bénédicte de Raphélis Soissan Créatrice de Clustree
Étagère string Salon Bénédicte de Raphélis Soissan Créatrice de Clustree

Depuis combien de temps êtes-vous installée ici ?

Bénédicte

Je vis dans cet appartement depuis maintenant 18 mois. Mais Mathieu depuis plusieurs années. Cet appartement a évolué au fil du temps et des modes de vie.

Qui s’occupe de la décoration ? 

Bénédicte

C’est un partage. Il nous arrive de ne pas être d’accord, mais dans l’absolu nous partageons la même sensibilité pour certaines lignes, couleurs ou matières.

Où cherchez-vous votre mobilier ?

Bénédicte

Nous aimons beaucoup la boutique Le Cube Rouge, dans le 14ème arrondissement de Paris. J’ai récemment eu un coup de foudre pour un fauteuil réalisé en 1960 par Charles Godillon et édité en 100 exemplaires en collaboration par Le Cube Rouge et un charpentier naval. Les voyages au Japon ou en Scandinavie sont également très inspirants pour le mobilier. Sinon, nous chinons aux puces, à Drouot, ou sur Le Bon Coin.

Racontez-nous l’histoire de votre compagnon et de son nouveau projet ?

Bénédicte

Mathieu a toujours été très concerné par l’impact de notre société sur l’environnement. Aujourd’hui il lance une entreprise qui promeut l’éco-construction et notamment la déconstruction des immeubles, afin de réemployer les matériaux dans les nouvelles constructions. Leur objectif est de favoriser le réemploi des matériaux dans un circuit le plus court possible et avec le moins de transformation possible ; plus vertueux en somme. Parallèlement, il a un projet de design – mpa-studio – dont certaines réalisations sont dans notre appartement. Les objets qu’il dessine et conçoit sont également prévus d’être réalisés à partir de matériaux réemployés voire biosourcés ou recyclés.

Portrait Bénédicte de Raphélis Soissan Créatrice de Clustree
Portrait Bénédicte de Raphélis Soissan Créatrice de Clustree Salon Créations murales mua-studio
Salon Bénédicte de Raphélis Soissan Créatrice de Clustree

Quelles sont les objets que vous préférez chez vous?

Bénédicte

Les objets que je préfère sont ceux qui me confèrent une vraie émotion. Ceux dont je suis la plus fière ont été réalisés par des gens que j’aime, car je retrouve un peu d’eux et de leur âme dans ces objets. Naturellement, il y a la série de lampe de Mathieu. Je la trouve forte et pure à la fois. Les merveilleux dessins de Nous y Sommes, des heures de travail, des millions de points les uns à côté des autres qui donnent au fur et à mesure naissance à une image de plus en plus nette. C’est un peu une représentation de ce qu’est notre vie. Et enfin, les cailloux en céramique de Kakko. Le travail de ce duo d’artiste est raffiné et subversif. J’aime les éléments dont l’aspect semble simple, mais dont la profondeur est plurielle.

Une oeuvre que vous rêvez d’acquérir ?

Bénédicte

Une “Eau Forte” de Pierre Soulages, ou une photo des voyages italiens de Bernard Plossu.

Avez-vous une adresse que vous recommanderiez à la communauté The Socialite Family ?

Bénédicte

Le bar Moonshiner, dans le 11ème arrondissement. C’est un speakeasy. Les moments que l’on y passe sont singuliers, coupés du monde.

Vue chambre Bénédicte de Raphélis Soissan Créatrice de Clustree
Rangement cuisine Design par mpa-studio Pots en verre Bénédicte de Raphélis Soissan Créatrice de Clustree
Rangement chambre Design par mua-studio Bénédicte de Raphélis Soissan Créatrice de Clustree
Salon Bénédicte de Raphélis Soissan Créatrice de Clustree
Fauteuil salon Bénédicte de Raphélis Soissan Créatrice de Clustree
Rangement cuisine Étagère String Bénédicte de Raphélis Soissan Créatrice de Clustree
Lampe Design par mpa-studio Bénédicte de Raphélis Soissan Créatrice de Clustree

Les objets que je préfère sont ceux qui me confèrent une vraie émotion. Ceux dont je suis la plus fière ont été réalisés par des gens que j’aime, car je retrouve un peu d’eux et de leur âme dans ces objets.

Salon Bénédicte de Raphélis Soissan Créatrice de Clustree
Salon Bougeoir géométrique Photographie Bénédicte de Raphélis Soissan Créatrice Clustree
Lampe mpa-studio Salon Bénédicte de Raphélis Soissan Créatrice de Clustree

Crédits : Eve Campestrini @thesocialitefamily

Où Trouver

Mobilier

Inspiration déco...

Sabé Masson, fragrance et onirisme

Sabé Masson, fragrance et onirisme

Sabé Masson. Un nom doux et chaleureux qui cache un monde peuplé de Zazou, Belle Furieuse, Parisian Rhapsody, Macadam Paz et bien d’autres personnages mystérieux aux parfums singuliers. À l’image de ces appellations enchanteresses,...

Vous aimerez aussi

3 commentaires

Joli portrait d’une scientifique! c’est tellement rare :-) Je suis très intéressée par le projet d’éco-destruction. Ce projet a t il un nom? Merci

The Socialite Family, 13 juin 2017

Bonjour Lucie,

Nous sommes très contents que ce genre de contenu vous intéresse ! De belles surprises sont à venir sur The Socialite Family :-)
Concernant votre question, Bénédicte nous fait savoir que, pour le moment, les instigateurs du projet sont en train de déposer le nom et qu’ils n’ont pas encore communiqué dessus.

N’hésitez pas à revenir vers nous très prochainement. Nous serons ravis de vous informer de l’évolution de la situation !

Très belle soirée,
L’équipe The Socialite Family

Merci pour votre réponse!

Ajouter un commentaire

La Newsletter Socialite

Votre dose d'inspiration tous les mardis