Sira Niamé et Pierre Videix, <br> Saul 3 ans
Famille - Paris

Dans le Marais, l'appartement d'une famille d'artistes aux cultures multiples

/

chez

Sira Niamé et Pierre Videix,
Saul 3 ans

Ça ne fait pas longtemps que Sira Niamé et Pierre Videix habitent le quartier du Marais, à Paris. Pourtant, ils en connaissent déjà une grande partie des commerçants ! Des adresses avec lesquelles l’artiste et consultante s’est liée d’amitié, et qui donnent l’impression, on se promenant avec elle, d’évoluer dans un petit village… dont elle est une des protagonistes ! Responsable du développement de la marque de vêtements Norwegian Rain & T-Michael à Paris – dont la très belle boutique aux inspirations japonisantes et nordiques est située à deux pas de son appartement – mais avant tout chanteuse et guitariste, la Parisienne est une passionnée. Une touche-à-tout, éduquée par des parents lui ayant répété que « dans la vie, on doit et on peut réaliser ses rêves », philosophie que l’on retrouve dans son intérieur familial. Ponctué par des objets porteurs de souvenirs, tantôt religieusement conservés dans une vitrine, tantôt exposés fièrement sur leurs étagères, cet espace en enfilade est leur projection. Un lieu où se raconte l’importance des cultures multiples de la famille, l’héritage du père antiquaire-brocanteur de Pierre – qui a vécu dans une maison comptant 17 salles d’antiquités ! –, la fascination du couple pour les voyages ou la mode. Sans oublier la musique, omniprésente, avec une collection de vinyles des années 1970 rapportés du Mali par le papa de Sira. « Une figure qui m’inspire au quotidien », nous écrit-elle. Comme tous les membres de leurs familles respectives ! Car c’est bien ces derniers qui transparaissent à chaque anecdote racontée, faisant de cet espace, dénué de gros mobilier, à la décoration chinée un endroit aussi intéressant et unique que ses propriétaires.

Salon avec assise blanche et bibliothèque chez Sira Niamé à Paris
Meuble vitré avec éléments de décoration chez Sira Niamé à Paris
Meuble en bois et en verre sur pied chez Sira Niamé à Paris
Décoration murale africaine et applique chez Sira Niamé à Paris

Sira, Pierre : pouvez-vous vous présenter ?

Sira

Je suis la proud mama de Saul. Chanteuse et guitariste depuis plusieurs années mais surtout descendante d’une famille de paroliers originaire du Mali, l’art oral fait pleinement partie de moi. Cela a d’ailleurs donné naissance à un projet qui verra le jour prochainement ! J’ai aussi d’autres passions, dont la mode, en l’occurrence. Ce qui m’amène à porter plusieurs casquettes au quotidien. Tantôt celle de «  brand consultant » en freelance, tantôt celle  de COO (chief operating officer) responsable du développement des sales pour une marque norvégienne : Norwegian Rain & T-Michael à Paris.

Pierre

Je suis le proud daddy de Saul et l’heureux compagnon de Sira ! Mon temps s’organise autour de mes activités d’artiste plasticien, de créateur d’espaces intérieurs et de skateboarder à mes heures perdues. (Rires)

Vos profils se définissent par leur pluridisciplinarité. Comment expliquez-vous cela ?

Sira

J’ai grandi avec des parents qui ne m’ont jamais bridée mais toujours – a contrario – beaucoup encouragée ! Je garde en tête l’image de mon père, qui était convaincu que dans la vie, on doit et on peut réaliser ses rêves.

.

Pierre

Plus jeune, je suis monté à Paris sur la demande d’une personnalité publique. Travailler avec elle m’a ouvert à des univers toujours plus nouveaux les uns que les autres. Grâce à cette expérience, j’ai eu les clés en main pour savoir m’exprimer sur tous les supports possibles dans différents métiers qui sont devenus ma force : menuisier, peintre, concepteur 3D, décorateur de films, etc. J’ai été dans un premier temps accessoiriste plateau de la vidéo pour ensuite monter une structure qui me permet de rester libre !

Vous avez un goût pour les objets qui racontent une histoire, rappellent un souvenir. Comment s’est-il façonné ?

Sira

Je suis Malienne d’origine. J’ai grandi en Europe tout en parlant mon dialecte au quotidien. Petit à petit, j’ai commencé par connaître mon histoire. Celle de mon père qui a quitté Bamako pour partir à l’aventure – il y a des années de cela – en emportant des choses que nous avions chez nous. Des objets porteurs d’anecdotes et d’aventures. J’adore connaître leur signification. Quelque chose de vital, un moyen que j’ai choisi pour partager et transmettre à mon tour !

Pierre

Petit, je vivais avec mon père dans la Creuse. Notre maison comptait 17 salles pleines d’antiquités et d’objets de toutes les époques ! En tant qu’antiquaire brocanteur, mon père nous a mis très tôt le nez dedans. Il y avait même dans ma chambre des objets que les gens pouvaient venir acheter !

Portrait en noir et blanc et statuette chez Sira Niamé à Paris
Sira Niamé et Pierre Videix dans leur salon à Paris Sira Niamé et Pierre Videix dans leur salon à Paris

Nous avons chez nous des pièces issues de nos nombreux voyages. Des choses que nous avons chinées ensemble ou séparément avec Sira. Des coups de cœur, en somme.

Décoration murale africaine chez Sira Niamé à Paris
Peinture rouge et table de salle à manger avec fruits chez Sira Niamé à Paris Peinture rouge et table de salle à manger avec fruits chez Sira Niamé à Paris
Sira Niamé chez elle à Paris
Objet vintage chez Sira Niamé à Paris

Et votre style ?

Sira

Je porte mes cheveux naturels en dreadlocks depuis mes 14 ans. Ma garde-robe contient beaucoup de pièces vintage que je chine depuis mon adolescence ! Cette chasse aux trésors a forgé mon goût des pièces fortes. Je me suis créé une collection intemporelle qui me correspond et me va toujours (rires). Costumes Pierre Cardin, robes Paule Ka, vestes en laine Louis Ferraud des années 1980, jeans Levis taille haute et des bleus de travail des années 1920-1930 trouvent leur place dans ma garde-robe !

Pierre

L’été dernier, vous m’auriez vu avec une paire de sneakers, une veste moleskine et un sweat excentrique sur le dos ! Ma pièce la plus originale ? Un pull Mickey Mouse déniché dans une boutique à Tokyo (rires) ! Un look étonnant pour mes 40 ans qui pousse les gens à m’en donner dix de moins ! Mais le confort est pour moi primordial. Mes activités peuvent abîmer très facilement mes vêtements. Il est important pour moi que mes pièces soient durables et agréables à porter. Des qualités que je retrouve chez Kenzo !

Designers, artistes, musiciens (…), quels sont ceux dont l’œuvre a ou a eu une influence sur vous ?

Sira

Concernant la musique, la liste est longue ! À partir du moment où une histoire est racontée, cela me touche particulièrement. Mon disque est le reflet de ce plaisir narratif : j’y retrace les anecdotes de mon père, une figure qui m’inspire au quotidien ! Je suis également très admirative du travail d’Amah Ayivi – que je considère comme un frère – et qui a monté sa marque Marché Noir Lomé/Paris. C’est un projet qui m’éblouit par l’authenticité et par la beauté de ses créations. D’autres créateurs m’inspirent aussi énormément comme Louis Rubi – mon autre « frère » espagnol – (rires) le « king » de l’oversize LR 3COMMUNITY, un vêtement permanent aux collections toutes tailles, tous genres. Je peux également vous citer T-Michael, un tailleur professionnel et spécialiste du Kimono qui me coupe le souffle avec ses collections aux coupes japonisantes. Je compléterais enfin avec Sam et Shaka de Art Comes First. Mes goûts musicaux eux vont de Vieux Farka Touré à R.wan. Oxmo Puccino est également pour moi une source d’inspiration. Un artiste pour lequel j’ai eu l’honneur de faire des premières parties mémorables !

Vous semblez être animés par l’ailleurs et le voyage. Y a-t-il un séjour en particulier qui vous a marqués ?

Pierre

Nous prenons une claque à chaque voyage ! Bali est une destination où j’ai ressenti le même apaisement pour chacun des quatre séjours que j’ai eu la chance d’y faire. Nous qui avons l’habitude de vivre à 100 à l’heure à Paris, avons appris à vivre là-bas autrement. Être en accord avec soi nous apporte un sentiment de fluidité et de magie. Le Japon est aussi un pays que nous adorons ! Nous sommes partis avec deux valises à l’aller et sommes revenus avec trois ou quatre au retour, remplies de kimonos, de vaisselle et de mangas ! Autant vous dire que depuis l’arrivée de Saul, nos voyages sont épiques ! (Rires)

Sira

Je crois que Pierre vous a tout dit ! (Rires)

Vous travaillez d’ailleurs avec des pays aux cultures diverses. Cela influence-t-il votre vision de la décoration ou du design plus globalement ? 

Sira

J’adore voir des pièces de design qui me reconnectent avec mes origines, des souvenirs ou des gens ! J’ai eu récemment un « flash » sur un designer hollandais, Louis Bos, qui propose du mobilier aux allures futuristes mais résolument inspirées par l’Afrique ! Des formes géométriques, et modulables. Notamment une table basse dans laquelle j’ai investi – il y a peu – et qui est hors du commun ! Une véritable œuvre d’art.

Veste vintage en cuir et corne de buffle chez Sira Niamé à Paris
Sira Niamé et sa famille chez elle à Paris
Sira Niamé devant sa bibliothèque chez elle à Paris
Chambre parentale avec miroir doré et guitare acoustique chez Sira Niamé à Paris
Sira Niamé et sa famille en train de jouer de la guitare chez elle à Paris
Lecteur vinyl et photographies polaroid chez Sira Niamé à Paris
Lecteur vinyl et photographies polaroid chez Sira Niamé à Paris

Comment avez-vous meublé votre intérieur, vous qui passez beaucoup de temps à faire du « beau » chez les gens ?

Pierre

Nous avons chez nous des pièces issues de nos nombreux voyages. Des choses que nous avons chinées ensemble ou séparément avec Sira. Des coups de cœur, en somme, qui nous rappellent au quotidien qui nous sommes et nous permettent de nous évader, de nous réconforter !

Sira

Apporter de la beauté chez les gens est aussi un moyen de les faire se sentir bien. De rendre possibles les rêves, les envies et les besoins. Voilà, c’est ça ! « Faire du beau pour se faire du bien. »

Qu’écoutons-nous chez vous ?

Sira

Nous écoutons beaucoup de vinyles. De la collection exhaustive de mon père à nos trouvailles personnelles ! Du Maravillas de Bamako, du Buena Vista Social Club, Orchestra Baobab, Prince Nico Mbarga, David Bowie… et bien d’autres ! En ce moment, je suis en boucle sur deux groupes : les Black Pumas et les Teskey Brothers.

Où vous retrouverons-nous dans les prochains mois ?

Sira

À Paris, pour sûr ! Et en vadrouille, nous espérons. Nous ne savons pas encore où , mais nous nous réconfortons avec de bons plats qui nous rappellent nos voyages passés ! Des pad thai maison ou le délicieux tiep de ma mère !

Pierre

Pour Sira, je l’espère, sur scène et dans vos radios ! Et sur Instagram, tous les jours bien évidemment (Rires) ! Quant à moi, chez vous pour vous aider à repenser tel endroit ou créer tel objet. Une décoration qui vous fait envie et qui sera résolument vous.

Guitare acoustique chez Sira Niamé à Paris
Sira Niamé et son fils chez elle à Paris
Photographies de famille chez Sira Niamé à Paris
Le fils de Sira Niamé dans sa chambre d'enfant avec ses jouets à Paris
Globe terrestre et clap de films sur les étagères de Sira Niamé à Paris Étagères avec décoration chez Sira Niamé à Paris Lecteur vinyl chez Sira Niamé à Paris

Inspiration déco...

Babeth et William Marlin, <br> Ceryse 13, Salomé 8 ans

Babeth et William Marlin,
Ceryse 13, Salomé 8 ans

The Socialite Family s’invite chez des lecteurs de la première heure ! De véritables passionnés, pour qui la décoration est une affaire de tous les jours. Car si Babeth – infirmière libérale – est plus connue sous le pseudonyme de...

Vous aimerez aussi

Margherita Ratti et Michelangelo
Familles - Paris

Margherita Ratti et Michelangelo

Margherita a été élevée par des parents à la fois mécènes et galeristes. Entre ses quatre frères et soeurs, c’est elle qui a...

Le mélange éclatant du charme italien et de l'esprit d'un...
Charlotte de Tonnac et Hugo Sauzay
Familles - Paris

Charlotte de Tonnac et Hugo Sauzay

Beaux, jeunes et talentueux, Charlotte et Hugo font partie de la nouvelle génération d’architectes d’intérieur que l’on va...

Rencontre au cœur du Marais avec la nouvelle vague d'architectes.

Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Socialite Newsletter

Moments capturés. Des intérieurs. Des personnalités. Chaque semaine, seulement pour vous.