Amal Rakibi et Hakim Berrah, <br/>Qays 5, Soheil, Manel 2 ans
Famille - Paris

Une collection de pièces iconiques pour un intérieur design

/

chez

Amal Rakibi et Hakim Berrah,
Qays 5, Soheil, Manel 2 ans

Parquet en point de Hongrie et moulures au plafond posent le décor de cet appartement typiquement parisien. À l’allure de jeune fille élégante, Amal Rakibi reçoit The Socialite Family pieds nus, une tasse de thé à la main, pour nous raconter l’histoire de sa dernière acquisition : une chaise rouge et bleu de l’époque du Bauhaus, modèle réduit de celle du designer Gerrit Rietveld. Rien que ça ! Dans l’espace qu’elle partage avec Hakim Berrah, son mari, les pièces mythiques de l’histoire du design ont la part belle. Une passion commune et viscérale qui unit le couple, presque collectionneur. D’ailleurs, ces esthètes peuvent vous parler pendant des heures de l’histoire de meubles iconiques du design contemporain. Serge Mouille, Ettore Sottsass, Mario Botta, ou encore Pierre Paulin partagent leur vie de famille au quotidien. Des pièces fortes et racées à l’image de leur personnalité étonnante.

Amal Rakibi et Hakim Berrah, <br/>Qays 5, Soheil, Manel 2 ans
Amal Rakibi et Hakim Berrah, <br/>Qays 5, Soheil, Manel 2 ans
Amal Rakibi et Hakim Berrah, <br/>Qays 5, Soheil, Manel 2 ans

La pièce de nos rêves ? Le fauteuil Chieftain de Finn Juhl, d’époque, en couleur cognac bien sûr ! Malheureusement, il ne restera qu’un fantasme car il a atteint des sommes pharaoniques.

Amal Rakibi et Hakim Berrah, <br/>Qays 5, Soheil, Manel 2 ans
Amal Rakibi et Hakim Berrah, <br/>Qays 5, Soheil, Manel 2 ans
Amal Rakibi et Hakim Berrah, <br/>Qays 5, Soheil, Manel 2 ans
Amal Rakibi et Hakim Berrah, <br/>Qays 5, Soheil, Manel 2 ans

Amal, Hakim : qu’est-ce qui vous a le plus plu dans cet appartement haussmannien ?

Amal

De retour de l’étranger, nous avions la nostalgie du typiquement parisien et du charme de l’ancien. Nous voulions du parquet qui craque, des moulures et des cheminées qui ne pourront jamais servir mais qui ont un charme exceptionnel ! Ce qui a fait la différence entre celui-ci et les autres, c’est la pièce à vivre. Le coup de foudre ! Nos portes sont toujours ouvertes à la famille et aux amis, nous avions donc besoin d’une belle pièce où recevoir tout ce monde.

Parlez-nous de votre éducation au beau. Comment s’est développé votre « goût » ?

Amal

Je n’ai pas vraiment eu d’éducation en matière de design et de décoration. Mon père travaillait dans la mode et nous a davantage orientés vers ce domaine. Mais les principes sont communs, il nous a appris à privilégier la qualité à la quantité et nous a transmis l’amour des belles pièces. Quant à ma mère, qui est marocaine, c’est clairement l’hospitalité qui est primordiale pour elle. Peu importe le lieu et l’aménagement, l’important, c’est de bien recevoir les gens !

Est-ce facile de concilier vie de famille et jolie décoration ? 

Amal

Ce n’est pas évident, d’autant plus que nos enfants sont encore petits. Mais pour nous, cela fait partie de leur éducation, leur donner le goût des belles choses, le respect de leur environnement et des règles de vie commune. Et jusqu’à présent, on a eu de la chance, très peu de casse. Touchons du bois…

Expliquez-nous le choix du prénom de vos enfants.

Amal

Nous voulions que leurs prénoms soient un clin d’œil à leurs origines. Qays est un très très vieux prénom arabe, mais que l’on trouve extrêmement moderne. C’est en fait l’histoire de Romeo et Juliette en arabe, Qays & Leila, transcrite par le poète Nizâmî au XIIᵉ siècle, soit quatre siècles avant Shakespeare. Soheil et Manel sont aussi des prénoms arabes (et hébreux pour Manel), on les trouve doux et harmonieux ensemble pour des jumeaux, sans pour autant que ça fasse Tic et Tac.

Amal Rakibi et Hakim Berrah, <br/>Qays 5, Soheil, Manel 2 ans
Amal Rakibi et Hakim Berrah, <br/>Qays 5, Soheil, Manel 2 ans
Amal Rakibi et Hakim Berrah, <br/>Qays 5, Soheil, Manel 2 ans
Amal Rakibi et Hakim Berrah, <br/>Qays 5, Soheil, Manel 2 ans
Amal Rakibi et Hakim Berrah, <br/>Qays 5, Soheil, Manel 2 ans

Comment avez-vous pensé votre décoration ? 

Amal

Avant de vivre ensemble, il y a 8 ans, nous n’avions aucun meuble chacun de notre côté. Tous les objets viennent donc de notre histoire commune ! Notre décoration est simplement une accumulation de pièces que nous aimons, que nous avons amassées au fil de nos expatriations et de nos voyages. Elle n’est pas vraiment réfléchie et ne s’inscrit ni dans une époque ni dans un style particulier, mais elle est cohérente, car elle correspond à nos goûts et personnalités. J’ai parfois essayé des choses qui ne me correspondent pas forcément mais que j’apprécie chez les autres comme les plantes vertes, les murs de couleur. C’était sympa, mais ce n’était pas nous. Nous y avons donc renoncé !

 

Quel est l’endroit où vous aimez le plus passer du temps ? 

Amal

La salle à manger, on y prend tous nos repas, les enfants y font leurs dessins, Hakim y travaille, nous nous détendons autour d’un thé avec mes sœurs, nous dînons avec nos amis. Tout tourne autour de la table et elle est le témoin privilégié du premier café du matin, des devoirs, des repas de famille, des brunchs du dimanche et des anniversaires.

Quel style vous inspire ? 

Amal

Je n’ai pas de style en particulier. J’aime avoir peu de pièces, mais des pièces fortes, qui occupent l’espace par leur forte personnalité, sans avoir besoin d’en rajouter. D’autant plus que nous sommes de véritables nomades. Nous déménageons souvent, donc nous n’avons pas besoin de nous encombrer – surtout avec trois enfants ! 

Designers, artistes : quels sont ceux dont l’œuvre a eu une influence sur vous, votre travail ?

Amal

Il y en a des dizaines, chacun pour une raison différente. Mais si je ne devais en choisir qu’un, ce serait Ettore Sottsass et plus précisément son travail dans le mouvement Memphis. J’aime le courage qu’il a eu de déstabiliser les codes du design traditionnel !

La pièce dont vous êtes le plus fiers ?

 

Amal

Le bureau scandinave dans notre chambre. D’abord parce qu’il nous a coûté une demi-bouchée de pain, mais surtout parce que ce fut le premier objet chiné par Qays, notre fils, aux puces de Vernaison.

Amal Rakibi et Hakim Berrah, <br/>Qays 5, Soheil, Manel 2 ans
Amal Rakibi et Hakim Berrah, <br/>Qays 5, Soheil, Manel 2 ans Amal Rakibi et Hakim Berrah, <br/>Qays 5, Soheil, Manel 2 ans
Amal Rakibi et Hakim Berrah, <br/>Qays 5, Soheil, Manel 2 ans
Amal Rakibi et Hakim Berrah, <br/>Qays 5, Soheil, Manel 2 ans
Amal Rakibi et Hakim Berrah, <br/>Qays 5, Soheil, Manel 2 ans

Inspiration déco...

Amélie Gillier, Manon Milla 18, <br> Andrea 9 et Stella 8 ans

Amélie Gillier, Manon Milla 18,
Andrea 9 et Stella 8 ans

Amélie Gillier c’est cette idée que l’on se fait de la parisienne. Une femme libre, bien loin de toutes conventions. En style – sa spécialité – c’est cet anticonformisme, cette diversité qu’elle affectionne....

Vous aimerez aussi

Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Socialite Newsletter

Moments capturés. Des intérieurs. Des personnalités. Chaque semaine, seulement pour vous.