Christophe Juville et Matteo 22 ans
Famille - Marseille

Dans le quartier de Malmousque, la maison à toit terrasse au bord de la mer d'un entrepreneur touche-à-tout

/

chez

Christophe Juville et Matteo 22 ans

Une fois n’est pas coutume ! The Socialite Family vous invite à faire un tour chez un des plus fervents ambassadeurs de la cité Phocéenne : l’entrepreneur touche-à-tout Christophe Juville. Ne résistant plus à l’appel criant de la mer, le fondateur des Cantines de chefs Spok, des restaurants Lolo et Figure – sa toute dernière adresse – a quitté sans regret son appartement de la Corniche Kennedy pour tutoyer les vagues du quartier de Malmousque. Une migration pour être au plus « proche de l’eau » qui tombait sous le sens pour le Marseillais, en quête d’un bien accompagné d’un extérieur où profiter de la mer à chaque heure de la journée. Qu’il s’agisse de la nuit, bercé par le bruit des vagues, comme du jour, sur le toit terrasse à scruter l’horizon ! Et parce que chez les Juville, bien recevoir est tout aussi nécessaire que l’air marin, le père de famille a repensé – accompagné par l’architecte Jérémy Chaillou – les volumes autour d’un autre point névralgique captant toutes ses attentions : la cuisine. Ultime fantaisie de son propriétaire, elle revêt une mosaïque colorée que vient refléter avec ingéniosité le mur de miroirs bronze de son plan de travail. Illuminée par le soleil couchant, elle rayonne hors de ses contours pour embrasser les volumes du salon, du sol au plafond. Une coquetterie qui surprend l’œil au même titre que la sélection de mobilier. Des références du design – à l’instar de son canapé Pierre Paulin – qui se mêlent à des réalisations teintées d’humour – la lampe Phallus d’Axel Chay – sélectionnées auprès d’amis designers, eux aussi de la région. Une scénographie à laquelle prend part la table de salle à manger JFK à la mer, une pièce « directement inspirée de la maison et dessinée pour l’occasion » par l’Atelier Calcaire. Un énième projet du quadragénaire qui n’hésite pas à sortir des sentiers battus pour contribuer, à sa manière, à la vie créative de l’effervescente métropole ! Rencontre.

Salon Christophe Juville Canapé Pierre Paulin chez Christophe Juville
Étagères en bois chez Christophe Juville
Console en bois chez Christophe Juville
  • Christophe, pour ceux qui ne vous connaissent pas, pouvez-vous vous présenter ?
Christophe

Christophe Juville, j’ai 46 ans et je suis le père de deux enfants que j’aime à en crever.

  • Que s’est-il passé depuis notre dernière rencontre ?
Christophe

Depuis notre dernière rencontre, nous avons ouvert une dizaine de Spok Cantines de chefs, mais aussi Lolo Bistro (fort du succès de la Cave à manger) rue du Faubourg-Poissonnière à Paris, ainsi que Figure, un bar à manger situé au 90 boulevard Vauban à Marseille. Nous avons encore beaucoup d’autres projets très cool à venir !

  • Vous venez d’investir ce nouveau lieu à quelques numéros de votre précédent appartement. Comment cela s’est-il fait ?
Christophe

Ce qu’il me manquait dans mon ancien appartement, c’était d’avoir un extérieur. Dans cette nouvelle maison – que j’ai trouvée grâce à un ami –, j’ai une petite terrasse et un rooftop avec une superbe vue mer. Mais ce que je désirais le plus, c’était d’être encore plus proche de l’eau ! Et là, on peut dire que je suis bien servi. J’ai un accès direct à une petite crique qui se trouve juste devant ! Cette maison se situe dans le quartier de Malmousque, qui est plus vivant et animé que le précédent. Nous y retrouvons l’un des meilleurs maraîchers de Marseille, L’Orangeraie, et tous les autres commerces de bouche.

  • Y avez-vous engagé des travaux ? Si oui, lesquels ?
Christophe

Oui, pas mal de travaux ! Nous avons quasiment tout refait avec mon architecte, Jérémy Chaillou. Les fenêtres en arc en plein cintre définissent un peu plus la façade (dédicace à Sophie Arnoux qui est à l’origine de ce choix). Les congés et les bords arrondis disséminés dans l’ensemble de la maison sont autant de détails qui permettent de mieux vivre l’espace et d’y offrir un support à la lumière plus délicat.

 

Salle à manger chez Christophe Juville

Cette maison se situe dans le quartier de Malmousque, qui est plus vivant et animé que le précédent.

Console en bois chez Christophe Juville
Christophe Juville et son fils Christophe Juville chez lui
  • Comme dans votre premier intérieur, un soin particulier est apporté à l’allure de la cuisine. Pourquoi ?
Christophe

L’idée était de placer la cuisine au centre du projet ! Elle est dans la course du soleil pour qu’à chaque coucher de soleil, elle devienne un support d’ambiance. La lumière colorée par cette pièce se reflète dans toute la maison grâce aux miroirs situés au-dessus du plan de travail. L’intérieur se colore de la lumière extérieure, les seuils s’effacent. C’est pour cela que la mosaïque présente à l’extérieur se déploie sur les murs, le sol et les plafonds.

  • Quelles ont été vos inspirations pour celle-ci ?
Christophe

L’Italie ! Nous retrouvons cette inspiration dans le choix des couleurs des murs, de la façade ainsi que les bords arrondis disséminés dans l’ensemble de la maison. Comme si nous étions au sud de l’Italie dans une maison de vacances – ça laisse rêveur !

  • Nous retrouvons également une table de salle à manger éditée par Atelier Calcaire, duo que vous formez avec l’architecte Jérémy Chaillou. Cette fois, elle enjoint aux dîners « assis » et structure une partie de l’espace. Avec quelles envies l’avez-vous pensée ?
Christophe

J’ai eu envie de revenir aux dîners « assis » ! La table JFK à la mer est une pièce directement inspirée de la maison et dessinée pour l’occasion. Un plateau calcaire généreux en travertin pouvant accueillir de belles réunions de famille, des pieds flammés pour s’accorder avec les teintes bronze des miroirs.

  • Comment avez-vous meublé le reste de l’appartement ?
Christophe

Pour l’instant, j’ai juste fait l’acquisition d’un canapé Pierre Paulin dans le salon et d’autres nouveautés d’ami.e.s. Je pense notamment aux vases Franca, à la lampe Phallus d’Axel Chay… D’autres pièces sont en transit ! (Rires)

 

Cuisine chez Christophe Juville
Mosaïque dans la cuisine de Christophe Juville
Christophe Juville dans sa cuisine

L'Italie a beaucoup influencé la décoration de la maison. Nous retrouvons cette inspiration dans le choix des couleurs des murs, de la façade ainsi que les bords arrondis (...)

Chambre chez Christophe Juville
Vase chez Christophe Juville
Tabouret Axel Chay chez Christophe Juville
Chambre à coucher chez Christophe Juville Tête de lit miroir chez Christophe Juville
Livres chez Christophe Juville
Salle de bain et tomette chez Christophe Juville
  • Grande nouveauté, les extérieurs. Une terrasse et un toit terrasse qui donne directement sur la Méditerranée. Qu’est-ce que cela vous procure, change pour vous ?
Christophe

C’est un changement radical ! Je multiplie les barbecues avec mes amis dès que je suis à Marseille. Ces extérieurs procurent une sensation inexplicable tant qu’on ne l’a pas vécu : le bruit des vagues la nuit, le café du matin face à la mer sur la terrasse…

  • Ouvertures de restaurants, première exposition, sortie d’un livre regroupant vos photographies et des mots de la journaliste et auteure Lisa Vignoli : vos projets sont aussi divers que nombreux. En avons-nous oublié ?
Christophe

Oui, c’est un projet qui me tient à cœur car il s’agit d’un lieu que je prends en photo depuis des années et auquel je suis très attaché. Lisa est talentueuse et si attentionnée ! Le 12 juillet, a d’ailleurs eu lieu le vernissage de mon exposition chez Eotia Galerie à Marseille. Lauriane, la propriétaire des lieux, est une passionnée de photo. Enfin, j’en parlais précédemment, l’ouverture de Figure, notre nouveau bar à manger à Marseille, et le Lol’hotel si tout va bien ! (Rires)  

  • Comment gérez-vous tout ça, avez-vous d’autres envie ?
Christophe

J’ai trop d’envies et c’est bien ça le souci ! Mon bureau (et ma directrice générale, entre autres) me bride en continu car j’ai tendance à succomber aux projets que l’on me propose. (Rires)

  • Quels seraient vos derniers coups de cœur, à Marseille ou ailleurs ?
Christophe

À Paris, le restaurant Clarence où je me suis récemment pris une sacrée claque. J’ai également découvert aux puces de Saint-Ouen un lieu qui s’appelle Tombées du camion où l’on trouve un large choix de luminaires retapés très élégants. À Marseille, Le Belge. Essentiellement pour le concept de s’y rendre par bateau en fin d’après-midi, contempler le coucher de soleil, prendre l’apéro sur le bateau et manger sur la plage (le meilleur moment, c’est le dimanche soir). Chez Paul l’Auberge du corsaire pour la promesse d’un poisson frais pêché à quelques mètres dans un cadre de rêve, et ce n’est pas du marketing !

Vue sur terrasse chez Christophe Juville
Christophe Juville et son fils sur leur terrasse
Extérieur chez Christophe Juville
Terrasse chez Christophe Juville
Vue sur mer chez Christophe Juville
Crique à côté de la maison de Christophe Juville
Vue chez Christophe Juville

Inspiration déco...

Axel et Mélissa Chay, <br>Austin 13 mois

Axel et Mélissa Chay,
Austin 13 mois

Des bancs de l’école lyonnaise à Marseille en passant par Londres, Axel et Mélissa Chay ont voyagé ensemble, guidés par leur amour réciproque. Déposant leurs valises d’une destination à une autre, ils ont fini par s’établir dans la...

Vous aimerez aussi

Sophie et Baligh Ferjani
Familles -

Sophie et Baligh Ferjani

Son nom est indissociable du petit écran où elle aide depuis près de quinze ans des couples et des familles à transformer leurs...

Face à la Côte bleue, la bastide familiale de la cofondatrice de la...

Aucun commentaire

Ajouter un commentaire