Imelda-de-breda-38
Famille - Lyon

A Lyon, vivre sa vie de famille à la campagne.

/

chez

Imelda de Breda et Hans, Corto,
Rosalie, Fantine

Quand on arrive chez Imelda de Breda, on est totalement happé par le calme qui y règne. A deux pas du centre de Lyon, le décalage de rythme y est palpable. Chez Imelda, on se pose et on se ressource. Dans leur maison qu’ils ont en partie reconstruite, Hans et Imelda ont cherché à décorer les lieux dans un style maison de campagne assumé avec des meubles vintage scandinaves. Des draps anciens en lin au claustra Tchèque en passant par une commode d’époque, le mix and match est de rigueur. Un parti pris fort pour Imelda qui allie vie de famille et travail sans stress auprès de ses trois grands enfants.

Imelda-de-breda-3
Imelda-de-breda-5
Imelda-de-breda-40
Imelda-de-breda-40
Imelda-de-breda-13
Imelda-de-breda-11
Imelda-de-breda-24

Raconte-nous l’histoire de cette maison?

Imelda

Cette maison, nous l’avons visitée mon mari et moi sous une pluie battante, inhabitée depuis de nombreuses années, le jardin à l’abandon depuis 20 ans, elle était peu accueillante et cachée dans une végétation abondante. Nous sommes tombés immédiatement sous le charme de ce lieu improbable et de son potentiel, être dans Lyon et se croire en pleine campagne. Nous l’avons dans un premier temps entièrement rénovée puis quelques années plus tard nous avons fait une extension. Celle-ci nous a permis de réagencer les espaces existants en leur donnant une autre fonction et d’orienter encore davantage la maison sur le jardin.

Pourquoi ce choix, ce style ?

Imelda

Nous voulions que cette maison garde tout son cachet et son charme. Quand nous avons envisagé l’extension, je l’ai dessinée en la pensant comme un atelier d’artistes qui aurait pu être toujours là, en jouant avec la transparence sur le jardin et en utilisant au maximum la lumière afin de créer des ambiances différentes.

Êtes-vous tous les deux originaires de Lyon?

Imelda

Oui nous sommes tous les deux nés à Lyon. Nous sommes partis vivre plusieurs années à Paris (pour mes études d’architecture et le travail de Hans) puis à Bruxelles où là, j’en ai profité pour faire l’école Van Der Kelen, cette école de trompe-l’œil qui me fascinait depuis toujours. Nous voilà de retour depuis 15 ans très heureux de redécouvrir notre ville qui a beaucoup changé depuis.

Quel est ton style en trois mots ?

Imelda

Je n’ai pas de style; j’aime piocher dans toutes les époques et mélanger. J’aime depuis toujours chiner et Hans est né dans une famille d’antiquaires. Le dimanche matin, plutôt que d’aller à la messe nous partons chiner en famille. Nous rapportons également des objets de nos voyages, nos coups de cœur; cela peut être une photo repérée dans un restaurant comme lors de notre dernier voyage à Bali ou une croix orthodoxe d’Albanie, mais aussi des cailloux choisis avec les enfants dans le lit d’une rivière proche et dont on ne veut pas se séparer au moment de rentrer.

Imelda-de-breda-16
Imelda-de-breda-6
Imelda-de-breda-7-2
Imelda-de-breda-8
Imelda-de-breda-7
Imelda-de-breda-2-3
Imelda-de-breda-18
Imelda de Breda et Hans, Corto, <br/>Rosalie, Fantine
Imelda-de-breda-15

Quelle époque vous inspire en design ?

Imelda

Je ne suis pas limitée à un style, une époque, bien sûr le mobilier du XXème siècle et ses grands designers tels Charlotte Perriand, Pierre Jeanneret, Le Corbusier, Marcel Breuer, Harry Bertoia,  Charles et Ray Eames, Arne Jacobson pour ne citer qu’eux, ont toute mon estime, mais j’apprécie également une belle commode Louis XIV, un miroir Louis XV, des meubles de jardin fin XIXème.

Que manque-t-il chez vous ?

Imelda

J’adore tout bouger fréquemment, changer les meubles de place, recréer des ambiances alors forcément il manque toujours un objet pour compléter le nouvel aménagement, mais cela s’ajustera avec le temps… ou tout changera à nouveau. En ce moment par exemple, je suis à la recherche d’une série de chaises Diamond en fil de métal créée par Bertoia en 1951, pour Knoll. Rien n’est jamais figé chez moi; cela change chaque mois, chaque semaine suivant mon humeur.

La pièce de designer de tes rêves les plus fous ?

Imelda

Un mobile de Calder.

Quelle est la faute de goût à ne pas commettre ?

Imelda

J’aime les fautes de goût, car elles reflètent la personnalité de celui qui l’a faite, son histoire, ses souvenirs. Au moins, c’est authentique ! Rien n’est pire pour moi que les intérieurs aseptisés, où tous les objets ont une place définie, assortis au canapé qui lui même est coordonné à la table … Sans vie et sans couleur et qui peut être transposé chez tout le monde

Un restaurant que tu recommanderais ?

Imelda

L’Auberge de l’île, lieu magique situé sur l’île Barbe sur la Saône.

Imelda-de-breda-22
Imelda-de-breda-21
Imelda-de-breda-29
Imelda-de-breda-25
Imelda-de-breda-28
Imelda-de-breda-27
Imelda-de-breda-8-2
Imelda-de-breda-2-2
Imelda-de-breda-19
Chambre d'enfant colorée Rose Bureaux Vintage Enfant Bois Pupitre Imelda De Breda Lyon

Quels sont tes projets futurs ?

Imelda

J’ai créé avec une amie un concept store à Lyon : “La Buanderie” une boutique qui nous ressemble avec des marques de prêt-a porter pour les femmes. Des marques belges, italiennes, françaises qui ne sont, en général, pas encore diffusées sur Lyon. Moi architecte, Fabienne graphiste, nous avons imaginé un lieu de passage et de vie, qui évolue selon nos coups de cœur. Régulièrement, nous invitons un artiste à venir exposer son travail pour faire vivre cet espace différemment. Nous avons su imposer dès le départ des horaires d’ouvertures peu banaux, car nous ouvrons seulement les jeudis, vendredis et samedis ce qui nous laisse du temps pour réfléchir, découvrir et nous occuper de nos familles. Ainsi, je développe en parallèle, avec un ami, une nouvelle marque : “HOPE Labo”, autour de laquelle nous créons et inventons des objets de décoration et du quotidien en peau de multiples couleurs. Toujours la même recette, des amis, des idées et du rire.

Quel est ton geste beauté au quotidien?

Imelda

Je n’en ai pas ! Rien de régulier au quotidien; cela ne me convient pas. Même l’itinéraire pour rentrer chez moi, aller chercher les enfants à l’école… Je le modifie tout le temps. Je déteste les habitudes !

Imelda-de-breda-23
Imelda-de-breda-5-3 Imelda-de-breda-6-2 Imelda-de-breda-9 Imelda-de-breda-14 Imelda-de-breda-9-2
Imelda-de-breda-4-2
Imelda-de-breda-12
Imelda-de-breda-4-3

Crédits : Constance Gennari @thesocialitefamily

Inspiration déco...

Anne-Claire Ruel et Nicolas, <br>Anton 3 ans, Scarlett 18 mois

Anne-Claire Ruel et Nicolas,
Anton 3 ans, Scarlett 18 mois

Cette semaine c’est à Lyon que The Socialite Family s’arrête pour vous présenter la décoratrice Anne-Claire Ruel. Entourée de ses jeunes enfants et de son mari Nicolas, Anne-Claire nous ouvre les portes de sa maison de...

Vous aimerez aussi

Aucun commentaire

Les commentaires sont fermés.

Socialite Newsletter

Moments capturés. Des intérieurs. Des personnalités. Chaque semaine, seulement pour vous.